Tag Archives: TEST

[TEST] Outward Definitive Edition sur Xbox Series X

Sorti en mars 2019, Outward fait son grand retour en mai 2022 dans une « Definitive Edition » sur Xbox Series X ! Ne se contentant guère d’une simple refonte visuelle, le titre de Nine Dots Studio combine les nouvelles mécaniques et fonctionnalités du jeu de base et intègre ses deux DLC (Les Soroboréens et Les frères de feu), afin de nous offrir une toute nouvelle expérience de jeu. Aventuriers, nous allons voir ci-dessous ce que vaut tout cela manette en main, alors préparez vous, l’heure est venue d’explorer (à nouveau?) le monde d’Aurai !

outward

Scénario : Outward est un jeu de type RPG vous plaçant au beau milieu d’un univers fictif, médiéval et fantastique… Vous incarnerez un simple « aventurier » et devrez non seulement vous défendre contre les terribles bandits et créatures du monde d’Aurai mais également braver les dangers de l’environnement, vous protéger des maladies infectieuses et vous assurer de bien dormir, de bien manger tout en restant bien hydraté tout au long de vos aventures. (En vrai y’a pas de scénario à proprement parlé). ^^

Graphismes : Alors pour être totalement transparent avec vous, et ce malgré les efforts fournis sur la partie visuelle, force est de constater que l’ensemble reste techniquement daté… Mais, mais, mais… oui il y a un « mais » ! L’ambiance globale du titre nous ferait presque oublier ce détail tant l’univers fascine ! Certes Outward tourne parfaitement bien sur Xbox Series X mais cette « Definitive Edition » n’a rien de « Nouvelle génération ». Bon, c’est tout de même plus agréable à l’œil par rapport à la version de 2019 hein ! 

Même si notre personnage reste assez laid, vous aurez tout de même la possibilité de le personnaliser en changeant par exemple sa couleur de peau, ses cheveux, son sexe, etc… (nous sommes dans un RPG, vous connaissez la musique…). Cela ne le rendra pas plus beau mais ça a le mérite d’exister ! 

Tout n’est pas à jeter non plus visuellement parlant, même si on aurait aimé voir un peu plus de détails et d’animations sur les différents environnements,… il est en effet très agréable de parcourir les différents cadres tels que les bords de mer, les villes et les terres arides ou encore les régions enneigées (sans oublier que de nouveaux lieux seront de la partie)… Chacun impliquant une adaptation des équipements de notre personnage pour forcer le réalisme ! Vous pourrez également compter sur l’excellent travail apporter aux effets de lumière qui feront office de cache-misère ! 

Alors oui on ne va pas se mentir, les aspects visuels ne sont clairement pas les points forts du jeu, mais pour ceux qui seront capables de passer outre, l’aventure mérite vraiment d’être vécu !

1

Jouabilité : Avant de débuter votre aventure, il est (très) fortement recommandé de suivre pas à pas le fil rouge du tutoriel afin de connaître toutes les subtilités du gameplay. Dans Outward nous sommes donc face à un jeu de rôle à monde ouvert avec une approche survie assez exigeante. Cette nouvelle version va d’ailleurs encore plus loin en proposant d’intégrer au titre de nouvelles maladies pour rendre l’aventure encore plus complexe qu’elle ne l’est déjà !

En débutant votre aventure, vous allez comprendre qu’ici, contrairement aux autres jeux du genre, vous ne serez qu’une personne lambda lâchée dans la nature sans pouvoir exceptionnel ou autre destiné fantastique ! Alors bien évidement comme tout bon RPG qui se respecte, vous serez amené à accepter des quêtes ou à récolter bon nombre de ressource à fabriquer différentes choses afin de progresser dans votre aventure mais sans jamais être pris par la main ! En effet, ici, il va falloir vous orienter seul et sans aucune aide ! Et comme évoqué plus haut, le titre de Nine Dots Studio est extrêmement exigeant côté survie, il faudra sans cesse prendre soin de votre personnage et bien veillé à ce qu’il mange (des aliments cuit de préférence) et boive à sa soif, se soigne comme il le faut et qu’il dorme quand il en aura besoin ! Cette approche est vraiment intéressante !

Comme vous pouvez le constater, survivre dans ce monde n’est pas une chose facile… mais ce n’est rien comparé aux nombreux dangers qui vous attendront, car dans Outward, tout peut s’avérer dangereux et les affrontements contre les bandits et les créatures seront nombreux et difficiles (sans oublier le climat auquel vous serez confronté lors de vos explorations…). Alors choisissez bien votre arsenal car il pourrait bien faire la différence et vous aider dans votre quête ! Vous pourrez bien évidemment compter sur de nombreux marchands pour acheter tout ce dont vous aurez besoin ! 

Chose encore une fois intéressante, lors de vos combats, vous pourrez lâcher votre sac à dos à terre pour être plus agile dans vos déplacements et gagner en dextérité mais, car il y a bien entendu un mais, le fait de vous séparer de lui vous empêchera d’accéder à son contenu (logique non ?) ! Ce qui permet une approche plus tactique et une attention particulière à la bonne gestion de votre inventaire ! Franchement l’idée est EXCELLENTE ! Ah oui autre chose, ici pas d’arbre de compétence et rien pour faire grimper votre XP. Pour apprendre de nouvelles aptitudes il faudra trouver des entraineurs qui vous apprendront tout ce que vous souhaitez moyennant quelques écus !

Et la mort dans tout ça… ? Ici pas question de mourir ! Lors d’une défaite, votre héro reprendra connaissance dans un endroit plus ou moins accueillant (je préfère vous laisser la surprise) et tout cela vous sera expliqué avec l’aide d’un petit scénario !  

2

Durée de Vie : Outward vous occupera un très long moment ! Non pas parce qu’il possède une très longuuuuuuue quête principale (quoi que) mais parce qu’il est très difficile en soit ! Bien évidemment s’ajoute à cela une multitude de quêtes annexes qui pousse encore un peu plus à l’exploration des terres d’Aurai ! S’ajoute à cela un mode local à deux joueurs en écran partagé ou en multijoueur ! D’ailleurs si vous avez la possibilité de jouer avec un ami, je vous conseille fortement de le faire car l’aventure se révèlera beaucoup plus intéressante, plus fun et plus « facile » pour venir à bout de vos ennemis !

Cette « Definitive Edition » vous permettra d’enrichir encore un peu plus l’énorme durée de vie du jeu en proposant les DLC  « Les Frères de Feu » et « Les Soroboreans »

3

Bande Son : L’ambiance sonore est immersive à souhait et contribue au charme global que dégage ce Outward ! Les effets sonores ainsi que les différents bruitages sont incroyables et les thèmes musicaux font leur travail avec beaucoup de talent…

4

Conclusion : Malgré ses gros défauts esthétiques (même après amélioration de la version 2019), Outward Definitive Edition sur Xbox Series X reste pour moi un véritable coup de cœur ! L’ambiance global du titre nous ferait presque oublier ce détail tant l’univers fascine ! Le titre de Nine Dots Studio est chronophage et extrêmement exigeant et forcera à l’exploration pendant de très très longues heures seul ou avec un ami sans jamais vous prendre par la main ! Bref, je vous le recommande chaudement ! <3

[TEST] SNIPER ELITE 5 sur XBOX SERIES X

Rester dans l’ombre, viser sa proie, retenir son souffle… et tirer ! Pour son cinquième épisode, Sniper Elite sur Xbox Series X entonne à nouveau ce principe, cher à tout bon tireur d’élite qui se respecte ! Après avoir passé quelques heures de jeu à buter du nazi en veux-tu en voilà, je vais pouvoir vous donner mon ressenti sur le dernier bébé de Rebellion ! 8) 

Scénario : Dans ce cinquième opus de la série des « Sniper Elite », vous incarnerez Karl Fairburne, un tireur d’élite opérant pendant la seconde guerre mondiale ! Notre héros rejoint, en France, une opération secrète des US Rangers visant à affaiblir les fortifications de l’Atlantikwall le long de la côte bretonne. A son arrivée, il entre en contact avec la Résistance française, et ensemble, ils vont découvrir un complot secret qui menace de faire basculer la guerre en faveur des nazis : L’opération Kraken.

Alors, votre mission, si vous l’acceptez (et vous l’accepterez), sera de révéler exactement ce que les forces de l’Axe préparent afin de mettre fin à cette opération (et à son cerveau, Abelard Möller), avant qu’elle ne puisse être lancée ! Alors, bon chance soldat !

Graphismes : Changement de pays, changement de décors… Sniper Elite 5 nous transporte en France et nous offre de vastes environnements ouverts et de très beaux paysages. Dans ce nouveau théâtre de guerre, vous serez amené à traverser les villages français en ruines, les plages du débarquements, le mur de l’atlantique construit par le Troisième Reich le long de la côte occidentale de l’Europe, en passant par un superbe château et par les usines d’armements aux gigantesques structures nazies, sans oublier le merveilleux Mont-Saint-Michel (nommé ici Beaumont-Saint-Denis)

Le jeu est magnifique et il n’est pas rare de se posticher sur un toit et de prendre sa paire de jumelles pour admirer les très beaux paysages. Ceux-ci sont tout simplement époustouflants et offrent de très nombreux passages pour votre soldat et de très grands espaces ouverts pour mener vos missions comme bon vous semble… A noter que la caméra X-Ray est plus gore que jamais et vos tirs mortels vue au ralenti ne vous épargnent aucun détail sanglant. Mention spéciale pour les tirs visant les coucougnettes ! ^^

01

Jouabilité : Sniper Elite 5 reprend exactement le même gameplay que dans l’opus précédent à deux ou trois choses prêt… Comme par exemple la possibilité d’escalader certaines parois bien précises afin de contourner et de surprendre ses ennemis ou encore de piéger les corps de vos victimes ainsi que les véhicules…

Ici encore, la prise en main est d’une précision sans faille et parfaitement parfait quand on snipe ! Bien entendu, plus vous augmentez le niveau de difficulté et plus il faudra prendre en compte certains éléments, comme le vent ou encore la distance de vos tirs. 

Vous pourrez améliorer vos armes grâce aux établis présents sur les maps et vous pourrez même créer vos propres paquetages en choisissant l’arsenal qui vous convient le mieux ! Si vous êtes du genre impatient et rentre dedans et qu’une envie pressante d’action se fait ressentir, vous pourrez toujours utiliser vos grenades, mines, pièges et votre mitraillette pour buter du nazis, mais je vous conseille fortement d’éviter ceci et d’utiliser plutôt votre silencieux ou encore votre couteau pour une approche plus tactique. Car ici le but n’est clairement pas de défourailler à tout va mais bien d’être le plus discret possible lors de vos différentes missions. Servez vous de vos jumelles pour observer attentivement les lieux, les bruits ambiants et les déplacements de vos ennemis pour toujours avoir un coup d’avance sur eux !

02

Durée de Vie : Comptez une bonne quinzaine d’heures pour venir à bout de la campagne, les développeurs vous laissant toute liberté pour accomplir vos objectifs dans l’ordre de votre choix. Les missions secondaires sont nombreuses et intéressantes et vous occuperons beaucoup plus de temps… Elles forces d’ailleurs à l’exploration de chaque terrain de jeu et permettent la possibilité de découvrir différents passages pour mener à bien vos missions ! S’ajoute à cela, une liste de cibles à abattre, divers objets à collectionner et la possibilité de se faire la totalité de l’aventure en coopération avec un pote (c’est ça qu’c’est bon!).

Et pour ceux qui en veulent encore plus, les modes multijoueurs sont là pour vous satisfaire ! 

Le mode invasion reste pour moi le plus intéressants. Il permet de vous introduire dans la campagne d’un autre joueur pour le traquer et l’éliminer. Mais attention, les téléphones présents sur la map offrent la possibilité d’obtenir de précieuses informations sur la position de l’envahisseur… Un peu comme le jeu du chat et de la souris ! 

Pour le reste, nous avons le droit à du « Free-For-All », que l’on pourrait traduire par du « Deathmatch », autrement dit chacun pour sa pomme ! Du « Match par équipe », en 4 contre 4… Du « Squad Match », qui permet de joueur à 4 équipes de 4 joueurs, fun et efficace ! Du « No Cross », où 2 équipes s’affrontent à longue distance tout en étant séparés par une barrière impénétrable. Et pour terminer, le mode « Scoring ». Ici tout est basé sur le… score !  :D En bref des heures et des heures de jeu en perspective…

03

Bande Son : L’immersion est complète ! Les doublages sont en français, les bruitages des armes et des explosions sont plus que convaincants et les thèmes musicaux font leur travail avec beaucoup de talent.

04

Conclusion : Sniper Elite 5 est un excellent titre. Très agréable techniquement parlant, la campagne, jouable en solo ou en coopération vous tiendra en haleine de très longues heures. S’ajoute à cela différents modes multijoueurs afin de prolonger l’amusement et les confrontations entres amis ! Sans réel concurrence, le titre de Rebellion reste et est à ce jour la référence des jeux de Sniper !  8)

[TEST] DOLMEN SUR XBOX SERIES X

Dolmen sur Xbox Series X est un jeu développé et édité par Massive Work Studio. Très fortement inspiré souls-like, il débarque dans les bacs sans faire trop de bruits… Il est donc nécessaire de parler de cette pépite intergalactique au plus grand nombre d’entre vous et je vous en explique les raisons ci-dessous ! Laissez moi juste le temps d’enfiler mon armure et je suis à vous !  ;) 

Scénario : Dolmen prend place dans un univers de science-fiction et d’horreur spatiale ! 

L’humanité colonise depuis bien longtemps différents systèmes stellaires, grâce à une technologie de voyage spatiale efficace et à la modification génétique permettant aux humains de s’adapter à différentes conditions de vie. Pour améliorer sa technologie, et confirmer l’existence de différentes dimensions, notre société a besoin d’une nouvelle ressource, le « Dolmen ». Ces cristaux aux propriétés uniques ne se trouvent que sur la planète Revion Prime qui, vous l’aurez bien compris, sera votre destination. Mais vous allez très vite comprendre que ce monde extraterrestre est hostile et qu’il faudra vous préparer à de très nombreux affrontements pour mener à bien vos missions afin de pouvoir ramener quelques échantillons de ce précieux cristal !  

Graphismes : Le côté science fiction du titre est parfaitement maitrisé contrairement au côté horrifique que l’on nous promettait. Ou alors je n’ai pas été aussi réceptif sur cette partie… Bref, Dolmen nous transporte dans son univers sombre, complètement dévasté tout en étant magnifique à la fois ! Certaines zones « terrestres » mêlant le futuriste, l’antique et l’exotique sont carrément bluffantes à traverser tandis que d’autres semblent avoir été royalement bâclées… Mais le tout est toujours sublimé par des effets d’ombres et de jeux de lumières absolument dingues qui s’allient parfaitement avec les effets spéciaux qui sont tout simplement merveilleux (projections de particules, impact visuel des explosions,…).

Concernant notre héro, son armure cybernétique archi classe vous fera étrangement penser à celle d’un certain Isaac Clarke (Dead Space pour ceux qui n’auront pas la ref’). Elle est magnifique, et le sera beaucoup plus lorsqu’elle s’illuminera de mille feu lorsque vous passerez en « mode énergie » ! Dommage en revanche que les animations plutôt rigides de notre perso n’ont pas subit le même traitement … Bon après il ne faut tout de même pas oublié que nous sommes devant un titre double AA vendu pour 39 euros seulement !

Le bestiaire est quant à lui plutôt bien maitrisé et diversifié, le tout composé de BOSS horrible à souhait ! On regrettera toutefois, le manque de vie dans ce monde sans foi ni loi !

01

Jouabilité : Vous allez mourir, encore et encore… ! Bon vous voilà prévenu… En effet Dolmen fait parti de ces jeux exigeant façon Dark-Souls, The Surge ou autre Returnal pour ne citer qu’eux ! Réservez avant tout aux gamers avertis, le titre de Massive Work Studio risque de vous en faire baver et mettre vos nerfs à rude épreuve si vous n’êtes pas habitué à ce type de jeu ! 

La prise en main se fait sans mal hormis la rigidité de votre perso dû à son bâton dans l’c** ! Fan de souls-like vous serez en terrain connu. Tout y est,… attaque lourde et légère, esquive, blocage, parade et j’en passe. Chaque action consommera de l’endurance qu’il faudra gérer à chaque combat pour espérer rester en vie ! 

Vous commencerez donc par créer votre perso puis vous choisirez sa classe parmi les 5 proposés, chacun bénéficiant d’avantage et de faiblesse (bref vous connaissez la musique) ! Sachant qu’ici rien n’est figé… Il vous sera toujours possible de modifier votre façon de jouer si vous ne vous sentez pas à l’aise avec vos choix du début.

Notre héro peut disposer d’armes de poing (à une ou deux mains) et d’armes à distance qui consommeront de l’énergie à chaque utilisation. Cette énergie est vitale dans le jeu car elle sert également à vous soigner ! Vous pourrez la restaurer en consommant une batterie, mais inutile de vous préciser qu’on en trouve pas à tous les coins de la map… En parlant d’armes à feu, celles-ci peuvent être boostées par la glace, le feu ou le poison et certains ennemis seront plus résistants ou plus sensibles à certains éléments ! Il faudra donc adapter votre équipement selon les situations ! Bref, la gestion de l’énergie est la base du gameplay ici et vous obligera toujours à réfléchir avant chaque action ! A noter que le passage en caméra épaule lorsque l’on utilise une arme à feu et que le passage à la troisième personne lorsque l’on combat au corps à corps est une excellente idée et renforce l’immersion !

Pour chaque ennemi tué, vous ramasserez de la « nanite » que vous pourrez dépenser pour monter vos niveaux en augmentant vos stats ! Bien évidemment, plus vous grimpez en level plus il vous faudra de ressources ! N’oubliez pas hein,… vous êtes dans un souls-like ! En ce qui concerne l’optimisation de votre équipement, vous récupérerez des composants sur vos victimes ce qui vous permettra de créer armes et armures pour vous booster et ainsi maximiser vos chances face à l’adversité de vos antagonistes.  

02

Durée de Vie : Il se peut que les premières heures de jeu  mettent vos nerfs à rude épreuve ! Alors oui le jeu est difficile mais avec de la volonté rien n’est impossible ! Comptez tout de même une bonne trentaine d’heures pour venir à bout de l’histoire ! Un conseil, prenez bien votre temps car l’exploration sera toujours récompensée ! 

Le jeu ne vous tient jamais par la main, et vous force à vous creuser les méninges lors de chaque affrontement ! Vous remarquerez également, qu’ici pas de minimap pour vous aider à vous repérer ! Mais pas d’inquiétude à avoir sur ce sujet, il est tout de même rare de se perdre… Puis si vous coincez sur un BOSS un peu trop balèze, Dolmen propose un accès multijoueur qui vous permettra de buter ces sagouins dans la joie et la bonne humeur ! Mais attention, cela n’est possible, je le répète, que lors des combats de BOSS ! 

03

Bande Son :  L’ambiance est excellente même si je suis complètement passé à côté de la partie horrifique annoncée ! En revanche, le sentiment de solitude est renforcé par l’absence de musique laissant place aux bruitages malaisants ! Quant aux effets sonores, les bruitages des armes et des explosions sont tout simplement incroyables ! Une vraie réussite ! 

04

Conclusion : Dolmen est donc une excellente surprise ! Le titre de Massive Work Studio respecte fidèlement les codes des souls-like tout en y apportant sa petite touche personnelle ! Alors certes le jeu est très exigeant et n’est pas exempt de défauts mais une fois dompté (après avoir cassé 2 ou 3 manettes (je plaisante)) l’aventure se révèle vraiment excellente si vous aimez les challenges !

Le titre est à moins de 40 euros en ce moment sur Amazon,… une raison de plus de se faire plaisir à petit prix…  8)

[TEST] MOTOGP 22 sur XBOX SERIES X

MotoGP 22, le tout nouvel épisode de la célèbre franchise de simulation de course de motos, est désormais disponible sur Xbox Series X ! Le titre de Milestone vous proposera, comme à son habitude, de devenir le meilleur pilote du monde. De nouvelles fonctionnalités et tout un tas de choses aussi sympa les unes que les autres pour les novices et pour les experts seront au menu et je vous propose de voir tout cela dans le test qui suit ! 

Scénario : MotoGP 22 (tout comme les opus précédents) est un jeu sous licence officiel. Ici, on vous propose de piloter des bolides sur les circuits les plus emblématiques du monde ! Et comme tout bon jeu de courses qui se respecte, le but ici est de devenir le champion ultime ! 

Graphismes : Esthétiquement parlant, la licence MotoGP s’améliore au fil des années qui passent… Heureusement me direz-vous ! Cet opus 22 monte encore d’un cran le niveau et nous propose une véritable expérience next-gen ! Si l’ensemble des motos est toujours aussi bien modélisé, les circuits, les stands et les environnements sont quant à eux bien plus soignés qu’auparavant ! La sensation de vitesse est bien retranscrite et les effets affichés sur le bitume impressionnants ! Et je ne vous parle même pas de la conduite sous la pluie qui est un réel bonheur pour nos petits yeux de fouines !

Les pilotes ont également bénéficié d’un ravalement de façade avec notamment de nouvelles animations de visage. Vous pourrez les personnaliser avec tout un tas d’accessoires et de tenues,… En revanche, tout n’est pas rose non plus (faut pas déconner), et il faudra surement attendre le prochain épisode de la série pour bénéficier d’un public beaucoup plus réaliste ! 

Un mode photo est également présent, et vous qui me suivez depuis toutes ces années, vous savez que je suis particulièrement friand de cette fonction ! De plus, dans cet opus, vous pourrez profiter d’un véritable documentaire narré par Mark Neale, directeur des meilleurs reportages sur ce championnat et issus de la saison 2009 ! 8) 

1

Jouabilité : Le titre de Milestone vous demandera un petit temps d’adaptation. En effet, contrairement à un jeu de course automobile où la prise en main est quasi immédiate, un jeu de courses avec des motos est toujours un peu plus complexe au niveau du gameplay ! Si les aficionados de la série s’y retrouveront bien évidement sans mal, il est très fortement conseillé aux novices de passer par la case tutoriel ! Il est très bien fichu et vous apprendra toute les mécaniques du jeu dans les moindres détails ! Et pour parfaire votre entrainement, maîtriser les subtilités des deux roues pour prendre rapidement confiance sur les pistes, quoi de mieux que de passer par  la « MotoGP Academy » qui  intègre également des fonctionnalités dédiées aux nouveaux venus mais également aux inconditionnels ! 

MotoGP 22 reste un jeu assez technique, et vous devrez porter une attention particulière à votre moto. Il faudra faire attention à l’usure des pneus, à la consommation de carburant et à la température des freins afin d’améliorer vos performances et finir la course sans accros. Et avec le nouveau Ride Height Device (RHD), vous pouvez désormais contrôler les suspensions pour abaisser votre centre de gravité et optimiser les accélérations.

A la manière d’un « Forza Horizon » (pour ne citer que cette licence), MotoGP 22 se dote d’un service très utile : le rembobinage ! Cette fonction est indispensable pour corriger vos éventuels erreur de pilotage… Pour vous aider, vous pourrez également compter sur un système de difficulté adaptatif. Différents messages s’afficheront sur votre écran afin de vous offrir un véritable accompagnement pendant vos sessions de jeu. Il faudra également vous occuper de la gestion complète de votre bolide ! Ici pas question de rouler à fond les ballons, cheveux au vent sans vous soucier de rien… surtout si vous souhaitez réaliser les nombreux défis qui vous seront proposés ! 

En bref, après un bon temps d’adaptation, la prise en main se fera sans mal et vous permettra d’arrêter de balancer vos manettes dans le mur (lol je plaisante)… 

2

Durée de Vie : Il se peut que les premières heures de jeu mettent vos nerfs à rude épreuve, surtout si vous êtes comme moi un mauvais joueur (oui j’assume!). Mais je vous conseille fortement de persévérer tant vous prendrez de plaisir par la suite ! 

Le mode carrière vous occupera de très longues heures et vous permettra de créer votre propre équipe ou d’en rejoindre une officielle ! Dans ce mode de jeu, vous aurez la possibilité d’approfondir les détails de votre stratégie, via des points de développement et l’utilisation de l’équipe de R&D pour vous faire une place tout en haut du classement, en travaillant avec l’équipe de développement pour améliorer différents aspects de votre moto, tel que le moteur, le cadre, l’aérodynamisme ou encore l’électronique. Vous pourrez également créer une écurie junior en Moto2 et Moto3 en sélectionnant un sponsor et en engageant un directeur d’écurie, un directeur technique ainsi qu’un pilote pour tracer votre route jusqu’au championnat.

S’ajoute à cela plusieurs modes de jeu (Grand Prix, Championnat, contre la montre) ainsi qu’un mode multijoueur en ligne ultra fun qui permet des affrontements à 12 pilotes sur plus de 20 circuits officiels ! D’ailleurs je tiens à souligner que pour la première fois dans la série, cette mouture 22 intègre le très attendu mode local 2 joueurs en écran partagé pour des parties endiablées entre pote à la maison ! 

Pour terminer ce MotoGP 22 intègre un tout nouveau mode de jeu : Nine Saison 2009 ! Il vous permettra de revivre les saisons les plus impressionnantes de l’histoire du MotoGP, avec 17 chapitres disponibles (organisés en chapitres pour un total de 39 défis à relever) le tout en incarnant différentes légendes au sommet de leurs carrières ! Et comme énoncé un peu plus haut, vous pourrez profiter d’un véritable documentaire exposé par Mark Neale, directeur des meilleurs reportages sur ce championnat, avec plus de 50 minutes d’images originales issues de la saison 2009. UNE FOLIE ! 

3

Bande Son :  L’ambiance est bonne, bonne, bonne ♪♫…  et nous immerge complètement dans nos courses folles ! Du très très bon ! Rien de plus à ajouter m’sieur l’agent ! 

4

Conclusion : La licence MotoGP continue son petit bonhomme de chemin en apportant à chaque nouvel opus son lot de nouveauté ! Le titre de Milestone est toujours aussi agréable manette en main et ravira forcement les fans de la série (qui fêtera tout de même ses 10 ans l’année prochaine) ! Pour vous autres amateurs qui souhaiteraient découvrir la licence, un tutoriel complet est efficace et de nombreuses aides vous permettront de gouter et de vous familiariser à la meilleure expérience de courses de moto à ce jour !  8) 

[TEST] Crusader Kings III sur XBOX SERIES X

Oyez, oyez, braves gens, damoiselles et damoiseaux ! Troubadours, faites rugir les trompettes, les tambours et ensuite faites silence ! Crusader Kings III, le célèbre simulateur de dynastie développé par Paradox Development Studio est enfin disponible sur Xbox Series X ! Alors si vous êtes un fin stratège et que le fait de mener la vie d’un souverain médiéval à la tête d’une famille noble dont vous assoirez la puissance et la renommée au fil des générations vous enchante, alors ce qui suit sous ces quelques lignes risque fort de vous intéresser ! Le Roi est mort, vive le Roi ! 

Scénario : Pour les deux ou trois au fond de la salle qui ne connaitraient pas encore la saga des Crusader Kings, il s’agit d’une série de jeux de rôle/stratégie/gestion qui vous plonge en plein Moyen-âge. Pour être plus précis, vous dirigerez le chef de famille et aurez pour objectif de faire survivre et prospérer votre clan à travers les âges (de l’an 867 jusqu’à 1453)… À savoir qu’à votre trépas, vous incarnerez votre principal héritier, aux capacités et ambitions souvent bien différentes, et ce jusqu’à ce que mort s’en suive (ect,… ect,…) … N’oubliez jamais, la famille avant tout ! 

Graphismes : L’esthétique globale de ce Crusader Kings III est vraiment très agréable ! On ne va pas se mentir, il s’agit sans aucun doute du plus beau jeu Paradox jamais sorti ! Cet opus est beaucoup plus attrayant avec notamment des niveaux de zoom bien plus soignés et affichants des informations différentes : carte détaillée, carte politique et carte papier ! Par exemple, un zoom avant vous donnera la possibilité de sélectionner et de gérer vos propriétés, tandis qu’un zoom arrière vous affichera un aperçu du monde ! Les menus sont très clairs, contiennent une multitude d’informations et la visibilité du texte est parfaite ! Ce qui est primordiale pour ce genre de jeu ! 

Les déplacements de la caméra sur la carte sont fluides et dorénavant les animations des personnages sont modélisées en 3D ! Un vrai plaisir de les voir évoluer sur le plateau de jeu qui ne subit par ailleurs (il faut bien le souligner) aucun ralentissement !

1

Jouabilité : Soyons très clair dès le début ! Même si l’interface et les différents menus ont été repensés afin d’avoir un usage bien plus intuitif sur votre pad, il est très fortement recommandé pour les joueurs ne connaissant pas la série Crusader Kings de passer par la case tutoriel autant que nécessaire afin de trouver ses marques. Vous pourrez l’arrêter à tout moment pour mettre en pratique les compétences que vous aurez acquises et pourrez y retourner comme bon vous semble en maintenant tout simplement le bouton Y enfoncé… Il est franchement complet et il vous permettra de comprendre les subtilités ainsi que l’ensemble des mécaniques du jeu !

Manette en main, les contrôles sont hypers intuitifs, ce qui a son importance me direz vous pour un soft jouable de base aux clavier/souris ! Il faut dire que depuis quelques temps maintenant, de plus en plus de jeux exclusifs réservés aux joueur PC, arrivent sur nos consoles de salon ! 

Pour parfaire la lisibilité et la compréhension global du titre, contrairement au second opus de la série, la traduction française de Crusader Kings III est irréprochable ! Et croyez moi ce n’est pas rien tant l’aspect encyclopédique du titre et sa mine d’information sont essentiel pour comprendre les subtilités du gameplay.  

2

Durée de Vie : Pour commencer, le tuto vous prendra pas moins de deux heures de votre temps ! Je le répète encore ici, il est complètement indispensable de passer par cette étape surtout pour les néophytes (mais pas que…) ! Une fois lancé dans votre partie, il sera difficile de décrocher tant le jeu est addictif ! Personnellement je me suis vu commencer une game à 10h du mat’ et m’arrêter vers 21h … et ce sans jamais voir le temps passer… rare sont les jeux qui me scotchent sur mon écran de la sorte ! 

Crusader Kings III est avant tout un formidable et un immense jeu « bac à sable ». Les possibilités de jeu sont quasi infinies et il est impossible de quantifier le nombre d’heures que vous passerez à comploter, corrompre, trahir, assassiner sur fond de guerre, de religion et de politique vos propres frères et sœurs et tout un autre tas de saloperies pour arriver à vos fins ! Les rebondissements et dramas sont nombreux et vos plans seront mis à dures épreuves tout au long de votre histoire. Pensez avant tout à donner naissance à votre futur héritier car votre partie pourrait se terminer brutalement si vous deviez… mourir !  ;) 

Après un temps d’adaptation (plus ou moins long) et d’une bonne maitrise de ce que nous offre le titre de Paradox Development Studio, vous pourrez suivre les destins légendaires de différents personnages et ainsi réécrire leurs fabuleuses épopées. Ces scénarios vous donneront la possibilité de revivre bon nombre d’évènements historiques plus ou moins connus, tel que les campagnes du Roi Lothaire II, de Louis le Germanique, du Prince Carloman ou encore celle du Roi Louis II pour ne citer qu’elles. Chacune aura ses avantages et inconvénients, et il est préférable de commencer en 1066 pour une expérience plus accessible en début de jeu. 

La partie multi de CK3 est vraiment intéressante. Jouez avec ses potes est toujours un plus non négligeable. Bien évidemment, il est conseillé de bien maitrisé le jeu avant d’essayer de créer un monde parfait ou d’essayer de voir qui pourra survivre le plus longtemps. Il est d’ailleurs possible de modifier les règles du jeu comme pour la partie solo.

Je pourrais passer des heures et des heures à vous parler de ce titre, tant je le répète les possibilités sont infinies ! Mais le but ici n’est pas de vous noyer sous des lignes et des lignes de textes ! Vous le savez mes impressions sont brèves et vont à l’essentiel sur chacun de mes tests. 

3

Bande Son : Ambiance médiévale garantie les amis ! La musique s’adapte en fonction de votre jeu… Tantôt légère lors des moments d’accalmie voir carrément menaçante en temps de guerre. Ce genre de détail renforce complètement l’immersion, à qui viennent s’ajouter des bruitages parfaitement maitrisé ! 

4

Conclusion : Crusader Kings III est un excellent jeu jeu de rôle/stratégie/gestion qui vous plonge en plein Moyen-âge. L’esthétique ainsi que l’ambiance globale du jeu sont parfaitement maitrisées et le gameplay repensé pour les joueurs consoles est hyper intuitif. Bien évidemment il est conseillé d’utiliser le tutoriel autant que nécessaire (surtout pour les néophyte) afin d’y trouver ses marques et ainsi devenir un vrai stratège sur le terrain ! Une fois tout ceci maitrisé il sera difficile de lâcher la manette tant le titre de Paradox Development Studio est addictif ! 

Cerise sur la couronne, les abonnés du GamePass pourront profiter de ce Crusader Kings III sans débourser un écu de plus ! Alors, elle est pas belle la salade ?  :D

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download