Tag Archives: AVENTURE

[TEST] Uncharted 4 : A Thief’s End sur PS4

L’attente fût longue… Très longue… Très très longue… avant de pouvoir poser mes mains sur Uncharted 4 : A Thief’s, cette exclue PlayStation 4 « made in » Naughty Dog qui nous promet depuis des mois de repousser les limites techniques de la console de Sony ! Nous allons donc voir ça dans le test (garanti sans spoil) qui suit,… laissez moi juste le temps d’enfiler mon holster …  :D

[TEST] Uncharted 4 : A Thief's End sur PS4

Scénario : Trois ans après les événements de sa dernière aventure (Uncharted 3: L’illusion de Drake), nous retrouvons un Nathan menant une vie tranquille avec sa belle loin des chasses aux trésors… Mais… Cette tranquillité sera de courte durée. En effet, rattrapé par son passé, cet « Indiana Jones » des temps modernes n’aura pas d’autres choix que de reprendre du service (pour notre plus grande joie) et de se lancer à la recherche du trésor perdu du Capitaine Henry Avery !

Graphismes : Uncharted 4 : A Thief’s Ends est sans aucun doute le plus beau jeu qu’il m’ait été donné de jouer, tout support confondu ! Ce 4ème opus de la série est une véritable prouesse technique et on prend une claque en pleine gueule à chaque fois que l’on visite un nouveau lieu de cette magnifique aventure autour du globe. Villa italienne, cathédrale écossaise abandonnée, sombre grotte, prison panaméenne, île lugubre, cimetière, jungle abondante, sommets enneigés en passant par les fonds marins et en traversant Madagascar en jeep sur des pleines rocheuses et boueuses sont autant endroit qui vous feront voyager assis sur votre canapé. Le dépaysement est garanti ! Et que ce soit la modélisation des personnages ou encore les nombreuses cinématiques du jeu, le titre de Naughty Dog vous pétera la rétine tant le jeu est (je le répète) MAGNIFIQUE !

Jouabilité : Fidèle à la série, le gameplay de ce 4ème opus est toujours aussi précis et agréable à prendre en main. Nathan Drake, comme à son habitude, grimpe et saute comme un singe. Notre héros alterne les phases d’exploration, la résolution d’énigmes et les gunfight afin d’avancer dans l’aventure. Lors de cette progression, il est très appréciable de pouvoir choisir la méthode à adopter face aux ennemis. Vous pourrez en effet vous la jouer furtif en vous aidant de l’environnement (herbes hautes, mur, eau,…) ou vous la jouer à la bourrin je fonce dans l’tas et je tire sur tout ce qui bouge ! Vous pourrez également conduire des véhicules, tel qu’un bateau ou une jeep afin d’explorer la map à travers les plaines de Madagascar. D’ailleurs, elle ne servira pas qu’à vous promener, car vous devrez surtout l’utiliser pour progresser et interagir avec le décor grâce à son treuil ! Bref, on passe une nouvelle fois un excellent moment avec notre bon vieux Drake !

Durée de Vie : Comptez une bonne quinzaine d’heures pour finir cette aventure incroyable, remplie d’émotions et de rebondissements. Vous pourrez rejouer chacun des chapitres afin de récolter les derniers objets que vous n’auriez pas trouvé lors de votre premier passage en modifiant, si vous souhaitez un peu plus de challenge, la difficulté du jeu ! Plusieurs modes multijoueurs sont également présents sur la galette :

  • Command : Ici, vous devrez protéger le capitaine de l’équipe et capturer des sites
  • Plunder : Votre équipe devra ramener l’idole dans son coffre pour marquer des points et ainsi remporter le match
  • Match à mort par équipe : Affrontement classique entre deux équipes de 5
  • Trials : Dans ce mode, vous devrez exécuter des mécaniques de jeu tout en combattant l’IA. Il y a 10 « Trials » au total.

Bande Son : Les doublages sont en français, les différents bruitages sont parfaitement parfaits et les thèmes musicaux restent dans la lignée des anciens épisodes et nous immergeant complètement dans cette « chasse aux trésors » ! Pour faire court, l’ambiance sonore est sensationnelle et l’immersion est totale !

Conclusion : Uncharted 4 : A Thief’s End est un jeu magnifique que tout possesseur de PS4 doit posséder ! Le scénario vous laissera bouche bée du début à la fin avec ses revirements de situations et ses actions riches en émotions… La bande son, quant à elle, est une pure merveille et le gameplay au top ! Un chef d’oeuvre !

[TEST] ARSLAN X THE WARRIORS OF LEGEND SUR XBOX ONE

Après avoir zieuté quelques vidéos sur le net, ce Arslan X The Warriors of Legends (inspiré du roman, du manga et de l’anime « The Heroic Legend of Arslan ») a fait monter en moi un sentiment très fort de curiosité et une forte envie de poser mes petites mains sur ma manette afin de me plonger corps et âme dans des batailles épiques ! Bref, après une bonne semaine passée sur ce jeu d’action tactique je peux enfin vous donner mes impressions !

Scénario : Arslan: the Warriors of Legend nous plonge dans la peau d’Arslân, beau gosse légèrement efféminé, contraint de quitter son royaume lorsque son père, le roi, est trahi et vaincu, laissant l’ennemi conquérir son territoire. Aidé de ses compagnons, le jeune prince héritier de Parse tente donc de réunir une méga armée prête à faire valdinguer de l’ennemis en veux tu en voilà pour libérer le royaume en dépit de leur très très large infériorité numérique…

Graphismes : Autant être direct, ne vous attendez pas à la claque visuelle de l’année… Les environnements sont vides de chez vides, peu variés et pas vraiment détaillés. Les cinématiques sont nombreuses (très nombreuses) et pourront parfois vous donner l’impression de casser un peu le rythme entre 2 batailles. En revanche la modélisation des personnages façon cell-shading est parfaite !

Jouabilité : Comme tout bon beat’em all qui se respecte, vous avancerez tête baissé (à pied ou à cheval) en matraquant les 3 boutons de votre manette prévus à cet effet afin de défourailler vos ennemis par centaines… que dis-je… par milliers ! Pour casser un peu cet effet répétitif, différents protagonistes viendront taper l’incruste lors de l’aventure afin de diversifier un peu les méthodes de gameplay (combat au corps à corps, à distance ou encore… euh… au pinceau (WTF)). Même s’il est dommage de ne pas pouvoir choisir le guerrier que l’on incarne comme bon nous semble ! En effet chaque personnage nous est imposé durant les batailles et il est impossible de switcher de l’un à l’autre. Bref, votre perso évoluera au fil des combats et vos armes également. Pour augmenter vos caractéristiques, il vous sera possible d’utiliser des cartes (Skills Cards) que vos ennemis laisseront après s’être fait dézingués. Vous pourrez ainsi les fusionner pour en obtenir un maximum d’intérêts ! Mention spécial aux « Yashasîn », des cris de guerres Parse,  qui vous donneront l’occasion de lancer une charge avec votre armée afin de faire valser tous les ennemis qui se trouveront sur votre passage…

Durée de Vie : Comptez une bonne douzaine d’heures de jeu (cinématiques comprises) afin de terminer le mode histoire. Libre à vous de vous attaquez aux modes « hard » et « extreme » une fois l’aventure terminée avec vos personnages améliorés grâce aux nombreuses cartes que vous aurez trouvé. Le mode libre, quant à lui, vous permettra de rejouer n’importe quel chapitre seul ou en coopération, afin de faire gonfler l’expérience de votre perso et de tenter de gagner les fameuses cartes « S » ou encore les recettes d’Elam. Bref des heures et des heures de jeu en plus pour les plus coriaces d’entres vous…

Bande Son : Arslan X The Warriors of Legends est intégralement doublé en Japonais et sous-titré en Anglais. Pour ce type de jeu cela ne pose pas vraiment de problème pour la compréhension de l’histoire,… mais bon les développeurs auraient pu faire faire un p’tit effort pour nous pondre une traduction FR…

Conclusion : Avec sa réalisation plutôt sympa mais tout de même en dessous de ce que je pouvais espérer, Arslan: The Warriors of Legend offre une expérience de jeu conçue intégralement pour vous plonger dans l’univers d’Arslan. Le titre de Koei Tecmo reste un super défouloir avec quelques bonnes idées et m’a donné envie de me plonger dans les mangas afin d’en savoir plus sur son histoire !  ;) 

[TEST] La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor sur XBOX ONE

Grand fan de la franchise du « Seigneur des Anneaux », je ne vous cache pas que le fait de pouvoir tester La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor m’enchantait au plus haut point ! Ayant retourné le jeu de long en large et en travers, et après avoir obtenu les fameux 1000G dessus, je peux enfin vous donner mon avis via les quelques lignes qui suivent !  8)

La Terre du Milieu : L'Ombre du Mordor

Scénario : L’Ombre du Mordor se situe dans le très vaste univers de la Terre du Milieu, à une époque située entre les événements des récits du « Hobbit » et du « Seigneur des Anneaux ». Vous y incarnerez Talion, un rôdeur de la Porte Noire, qui part en quête de vengeance après avoir vu sa bien aimée et son fils se faire assassinés. Lui-même ayant perdu la vie quelques instants après eux la nuit du retour de Sauron et de son armée au Mordor. Mystérieusement ramené parmi les vivants par un puissant spectre qui lui impose sa volonté, il s’aventurera au cœur du Mordor avec la ferme intention de se venger de cette racaille et de mettre fin à cette malédiction pour pouvoir enfin retrouver sa famille dans l’au-delà !

Graphismes : Fidèle aux films de Peter Jackson et aux livres de Tolkien, La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor vous transporte dans un cadre aride et hostile ! Dans la première zone que propose l’aventure, vous découvrirez les terres complètement désolé du Mordor alors que la seconde carte propose une région côtière aux environnements plutôt verdoyants… Il est vraiment plaisant de parcourir ces étendues de plaines dévastées par la mort même si les décors paraissent un peu vide face aux nombreux rochers, ruines et autres verdures qui recouvrent ce jeu en monde ouvert… Quant aux cinématiques et aux animations, elles sont de toutes beautés. Mention spéciale aux modélisations et aux physiques des ennemis qui vous laisseront carrément sur le cul !

01

Jouabilité : Grandement inspiré du gameplay souple et efficace d’un « Assassin’s Creed » mixé à celui d’un « Batman » des studios Rocksteady (au niveau des combats), L’Ombre du Mordor permet une prise en main instinctive et vraiment agréable. Les nombreux ennemis que vous rencontrerez au cours de votre périple sont des individus à part entière, dotés de leur propre personnalité et de leurs forces et faiblesses uniques. Grâce au système « Nemesis », les relations avec ces saloperies de racailles d’Orques ainsi que leurs caractéristiques seront le résultat direct de vos actions et de vos choix,… ce qui créera des ennemis jurés doués de mémoire, capables de s’adapter à vous et qui seront différents à chaque session de jeu.

Orienté infiltration grâce aux déplacements furtifs, à la vision spectrale et aux nombreuses cachettes que proposent Le Mordor, le jeu de Monolith Productions n’en reste pas moins un jeu d’action ou bon nombres d’ennemis essaieront de vous titiller les tripes ! Pour éviter cela, 3 types d’armes sont mis à votre disposition… Une grande épée pour les combats au corps à corps, un arc pour éliminé furtivement vos ennemis et des dagues (que j’ai très peu utilisé pour ma part). Un arbre de compétence dissocié en deux catégories (rôdeur et spectre) et couplé a un système de runes augmentera vos pouvoirs et vous permettra de déployer une panoplie de compétences de plus en plus importante. Pour plus de FUN, vous aurez également la possibilité de chevaucher des caragors ou encore des graugs. La première bestiole est rapide et capable d’escalader les murs, quant à la seconde, elle tire avantage de sa grande taille pour écraser la vermine de ses poings tout en récupérant de l’énergie en mangeant ses ennemis.

Durée de Vie : Comptez une bonne dizaine d’heures pour finir la campagne (en ligne droite bien entendu). Pour ma part, il m’aura fallu une petite trentaine d’heures afin de décrocher les fameux 1000 G sur Xbox One. Pour les amateurs de succès, de quêtes annexes et autres joyeusetés vous serez grandement servi. Au programme : Chasse, récolte de végétaux, recherche d’objets ou encore libération d’esclaves…  Bref, il serait vraiment dommage de passer à côté de tout ce que nous offre « La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor« .

Bande Son : Irréprochable ! Oui c’est bien le mot ! Le grand Gary Schyman, célèbre compositeur entre autre de la bande originale de BioShock Infinite et de Dante’s Inferno, se joint à l’équipe afin de nous proposer des thèmes musicaux dignes de ce que l’on est en droit d’attendre ! Rajoutez à cela des bruitages convaincants et un doublage en français parfait !

Conclusion : Le titre de Monolith Productions et de Warner Bros Games vous fera voyager aux quatre coins des terres désolés du Mordor et vous plongera dans un monde hostile ! Servi par une aventure rythmée, un gameplay efficace, une bande son irréprochable, une durée de vie plus que convenable et un univers fascinant, La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor vous captivera du début jusqu’à la fin ! Bref, un titre à se procurer sans aucune hésitation !  8)

[DECOUVERTE] LEGO Le Hobbit

Et bim ! À peine le temps de finir un jeu LEGO qu’il nous en tombe un autre sur le coin de la gueule (loool) ! TT Games ne semble pas décidé à changer sa formule qui est de reprendre les événements d’une oeuvre cinématographique pour les caricaturer, avec en prime une bonne dose d’humour ! Et cette fois ci, c’est « Le Hobbit » qui va en faire les frais pour le plaisir de tous les fans de la trilogie de Peter Jackson !

LEGO Le Hobbit

LEGO Le Hobbit vous invite à suivre Bilbon Saquet, Gandalf ou encore les Nains d’Erébor au cœur d’un périple à travers la « Terre du Milieu ». En effet, les développeurs de chez TT Games nous plongent dans une expédition inspirée des deux premiers films de la trilogie Le Hobbit : « Le Hobbit : Un voyage inattendu » et « Le Hobbit : La Désolation de Smaug ».

LEGO Le Hobbit

Au cours de cette aventure aux graphismes bluffants qui revisite les endroits clés des films (le Haut Col des Monts Brumeux, les profondeurs de Gobelin-ville, les sentiers tortueux de la Forêt Noire, les allées enchanteresses de Fondcombe…) et aux niveaux peuplés d’amis et d’ennemis en plastoque, vous croiserez la route de féroces Trolls, de dangereux Orques et, bien entendu, de Gollum et de son précieux anneau. Vous pourrez bien évidemment incarner vos héros préférés tels que Bilbon, Gandalf ou les Nains Thorin, Fili, Kili, Oin, Gloin, Dwalin, Balin Bifur, Bofur, Bombur, Dori, Nori et Ori. Comme pour tout jeu LEGO, chaque personnage dispose d’une capacité spéciale et de talents particuliers que vous devez apprendre à combiner pour résoudre les nombreux puzzles et vaincre les boss les plus puissants… Par exemple, Bombur peut servir de trampoline, permettant ainsi à ses compagnons de rebondir sur son ventre pour s’éloigner du danger ! Vous pourrez bien entendu combiner les compétences uniques de chaque Nain, souvent sources de scènes désopilantes, pour venir à bout de quêtes assez variées dans l’ensemble ! Vous pourrez également vous amuser à résoudre des énigmes, participer à des chasses au trésor, creusez les mines à la recherche de gemmes, récupérez les butins de vos ennemis, fabriquez de puissants objets magiques, ou encore construire d’immenses structures… Bref, vous amuser tout simplement !  :p

En bref, LEGO Le Hobbit est un fantastique voyage rempli d’humour à travers les forêts les plus sombres et les cavernes les plus insondables de la Terre du Milieu ! A noter que le dernier épisode de la trilogie de Peter Jackson ne sort en salle que le 10 décembre prochain,donc on peut déjà s’attendre à voir débarquer une suite assez rapidement !  8)

[TEST] LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo sur XBOX ONE

Après les adaptations de films en jeux vidéo LEGO, Warner Bros Interactive et TT Games nous proposent l’adaptation du film LEGO La Grande Aventure en jeu vidéo :D

[TEST] LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo sur XBOX ONE

Scénario : LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo vous propose de revivre les aventures d’Emmet, un citoyen tout à fait ordinaire et sans histoire qui est pris par erreur pour une personne extraordinaire capable de sauver le monde. Héros malgré lui, ce sympathique personnage sera accompagné  de compagnon de voyage pour tenter d’arrêter Lord Business, un tyran diabolique… Mais notre brave petit jouet en plastique est loin d’être préparé à un tel voyage, et va vite se retrouver dans des situations cocasses et inattendues…

Graphismes : Contrairement aux précédents opus, LEGO La Grande Aventure est entièrement composé de briques et de pièces de jeux LEGO (tout comme le film d’ailleurs), ce qui le démarque des autres épisodes. Ici pas de monde ouvert mais une multitude de petites zones délimitées en fonction des univers. Les différents environnements que vous traverserez (Flatbush Gulch, le Pays des Nuages,…) sont riches, colorés et regorgent de détails amusants et complètements WTF comme par exemple des voitures de flics qui déboulent en plein Far-West… Bref, dans cet immense délire qu’est le titre de TT Games, vous retrouverez un casting de choc avec ce bon vieux Batman, le lutteur El Macho et bien d’autres encore,…  (que j’éviterai de vous dévoiler afin de ne pas trop vous spoiler ^^). Mention spéciale aux quelques séquences d’animations tirées du film. J’adore !

LEGO La Grande Aventure – Le Jeu VidéoPour 100 briques t’as plus rien !

Jouabilité : Pas de prise de risque côté gameplay, LEGO La Grande Aventure reste dans la continuité des précédents opus de la franchise… Pour mener à bien vos missions, vous devrez switcher entre différents personnages, chacun ayant leurs propres capacités (comme d’hab quoi…). L’originalité de cet opus est de proposer deux types de personnages : Les constructeurs et les maître constructeurs. Les constructeurs doivent utiliser un manuel d’instruction pour assembler les LEGO. Cela donne lieu à de courtes séquences, où vous devez choisir les bonnes pièces pour édifier les objets dont vous avez besoin. Les maîtres constructeurs possèdent, quant à eux, le pouvoir de bâtir des objets originaux sans avoir besoin de manuel.

LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo

Durée de Vie : Seul ou en coop’ (en local malheureusement), comptez de 10 à 12 heures de jeu pour finir LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo. Le titre de TT Games est composé d’une quinzaine de missions reprenant les grands moments du film et pour finir le jeu à 100%, il vous faudra revenir en mode « Jeu libre » pour y découvrir tous les secrets et tous les défis, étant donné que le casting du mode « Histoire » ne vous permettra jamais d’explorer chaque niveau en entier la première fois.

LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo

Bande Son : La musique et les doublages en français de cette Grande Aventure sont tout bonnement excellents. Une pointe d’humour habite constamment le jeu et le tout est porté par une ambiance parfaitement efficace. ♫♪ Everything is awesome ♪♪♫

LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo

Conclusion : LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo n’est peut être pas le meilleur opus de la série mais il reste tout de même un excellent jeu ! Le scénario issu du film est très bon et complètement délire, la réalisation technique se démarque des précédents opus en proposant des environnements entièrement composés de pièces de jeux LEGO et la jouabilité reste fidèle à la franchise ! Alors oui ♫♪ Everything is awesome ♪♪♫ 

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download