Tag Archives: COURSE

[TEST] Mario Kart 8 Deluxe sur Nintendo Switch

Pied au plancher, carapace verte à droite, peau de banane sur la gauche et champignon droit devant,… Oui vous l’avez compris, Mario Kart est de retour dans un huitième épisode intitulé Deluxe (SVP!!), avec la ferme intention de défier les lois de la pesanteur et par la même occasion de booster un peu plus les ventes de la Switch !  8)

Scénario : Comme dans tout bon Mario Kart qui se respecte, le but du jeu est de franchir la ligne d’arrivée en premier, en se frayant un chemin à grands coups de carapaces, de peaux de bananes, de champignons et autres joyeusetés ! En effet, tous les coups sont permis (quitte à se faire des ennemis dans ses amis… Mouhahahahahaha!!!) pour décrocher la victoire dans des courses délirantes et à bord de véhicules « semi-transformables » !

Graphismes : Visuellement MAGNIFIQUE, baignant dans une ambiance colorée à souhait, Mario Kart 8 Deluxe s’impose comme l’un des titres les plus beaux de la Switch (en même temps, me diront les trolls, y’en a pas 50 non plus). On prend un réel plaisir à foncer à toute berzingue sur des pistes endiablées et terriblement FUN mais aussi à retrouver certains circuits comme la Prairie Meuh Meuh (Mario Kart Wii), l’Autoroute Toad (Mario Kart 64), la Plaine Donut (Super Mario Kart) et de nombreux autres parcours des versions précédentes complètement repensés pour cette nouvelle version. 

Jouabilité :  La prise en main est immédiate,… mais bon ce n’est pas un scoop ! Par contre ce qu’il faut savoir c’est que cette mouture Switch s’appuie sur le gameplay des deux derniers opus de la série. De Mario Kart 7 sur 3DS, on retrouve les pièces qui protègent des accrochages et donnent de la vitesse mais aussi le fameux deltaplane, et de la mouture Wii, le jeu reprend les terribles 2 roues. Tout cela mis bout à bout permet au titre d’offrir des circuits épiques sur terre, dans les airs, sous l’eau et… sur les murs et même aux plafonds. Lors de la transition d’un type de surface à l’autre, le véhicule se transforme en temps réel. Bien évidement le dernier bébé de Nintendo se base toujours autant sur les dérapages, les accélérations et les bonus en veux-tu en voilà ! Concernant les pièges, on retrouve les grands classiques mais aussi quelques nouveautés, tel que le boomerang, la plante piranha ou encore le super Klaxon. Ce dernier permet d’envoyer une onde sonore qui détruit tout sur son passage, même la célèbre carapace bleue, qui jusqu’à maintenant était imparable. Il est par contre dommage que les karts n’aient pas de spécificités qui leurs sont propres afin de pimenter le jeu et de mettre un peu de tactique dans les courses…

Durée de Vie : Avec ses 48 circuits et pas moins de 42 personnages emblématiques (en plus de votre petit Mii adoré), Mario Kart 8 Deluxe offre du FUN, du FUN et encore du FUN (Oui le mot FUN revient souvent, n’est ce pas ?) pendant de longues heures de jeu que se soit en 50cc, 100cc, 150cc, ou encore en 200cc. Il est bien entendu possible de jouer seul en mode Grand Prix, mais c’est à plusieurs que vous vous éclaterez le plus. En mode portable jusqu’à 8 joueurs peuvent se connecter pour une partie multijoueur local. En mode TV ou en mode « Sur Table » jusqu’à 4 joueurs peuvent s’affronter en écran partagé. Et puis grâce à une connexion internet, jusqu’à 12 joueurs peuvent prendre part aux courses en ligne ! Pour vous amusez entre 2 courses, vous pourrez toujours vous essayer au contre la montre ou au 5 types de bataille :

  • Capture de soleil : Volez le soleil et essayez de le garder jusqu’à la fin du compte à rebours !
  • Bataille de ballons : Évitez les objets et protégez-vous tout en essayant d’éclater les ballons de vos adversaires.
  • Traque sur la piste : Attrapez des joueurs ou évitez d’être attrapé dans une bataille dans le plus pur style « voleur et gendarme » !
  • Bob-Ombs  à gogo : Éclatez les ballons des adversaires avec des Bob-ombs et évitez qu’on éclate les vôtres.
  • Bataille de pièces : Courez pour récupérer le maximum de pièces dans le temps imparti !

Bande Son : L’ambiance sonore est particulièrement soignée et offre une immersion complètement FUN,… dignes des plus grandes productions du Big N !

Conclusion : Techniquement et esthétiquement sans faille, accessible à tous et terriblement jouissif (quand on gagne bien entendu ^^), Mario Kart 8 Deluxe Potatoes s’impose d’emblée comme un des jeux les plus FUN de cette année ! Que vous fassiez la course en famille ou entre potes, sur grand écran confortablement installé dans votre fauteuil, dans le train, au parc ou en visite chez mémé, la Nintendo Switch vous permet de jouer à ce Mario Kart comme bon vous semble ! On s’amuse comme des fous dans des parcours originaux et parfois spectaculaires ! Un investissement quasi obligatoire pour tous les possesseurs de Nintendo Switch !  :D

[TEST] Trackmania Turbo sur Xbox One

Vroummmmmm …. Développé par Nadeo, un studio Ubisoft, Trackmania Turbo déboule à toute berzingue sur toutes les consoles nouvelle génération avec la ferme intention de nous faire tourner la tête dans des circuits complètements fous défiant les lois de l’apesanteur… Nous allons donc voir ceci… Mais attention ! Il est fortement conseillé de bien vous accrochez à votre canapé pendant toute la durée de ce test ! 3, 2, 1… Gooooo !!!!

Scénario : TrackMania Turbo vous propulse dans un univers de jeu de voitures complètement déjanté et orienté multijoueur. Cet opus rend hommage à l’univers des courses automobiles et des jeux d’arcade des années 90. Il introduit les modes Double Driver, Hot Seat, Split Screen sur un total de plus de 200 pistes dans 5 niveaux de difficultés différents et mettra vos nerfs à dur épreuves si vous visez les médailles d’or.

Graphismes : Hyper coloré et visuellement très agréable à l’œil, TrackMania Turbo offre des environnements plaisants sur plus de 200 circuits renversants. Vous y découvrirez le « Rollercoaster Lagoon », un archipel tropical paradisiaque où vous devrez défier la gravité sur des pistes aimantées, « l’International Stadium » où talent et précision seront les maîtres mots pour foncer sur le bitume, le « Canyon Grand Drift » situé au nord des Etats-Unis ou encore le « Down & Dirty Valley » composé de circuits en pleine cambrousse… Mais le titre de Nadeo se distingue surtout par une sensation de vitesse impressionnante !

Jouabilité : Comptez 15 secondes pour prendre en main ce Trackmania Turbo. La gâchette droite pour accélérer et la gauche pour freiner… Un gameplay si facile et pourtant si impitoyable ! Le moindre écart ou le moindre obstacle que vous toucherez vous fera perdre tout espoir de gagner une médaille d’or ! La grande majorité des courses comportent des sauts, des loopings ou des « wallrides » et bien évidemment les circuits sur terre ou ensablés seront plus exigeant niveau conduite que les courses sur le bitume. Vous pourrez vous éclater entre amis jusqu’à 4 en écran partagé ou en vous passant la manette à tour de rôle et même faire équipe avec un pote pour contrôler une même voiture avec deux manettes grâce au mode « Double Driver ». Tout simplement FUN !

Durée de Vie : Il est vraiment très difficile de lâcher la manette une fois que l’on démarre une partie de Trackmania Turbo… Le titre de Nadeo est riche en contenu et vous occupera de très très nombreuses heures ! En effet, rien qu’avec le mode campagne, il y a de quoi s’éclater sur 200 circuits répartis sur 5 niveaux de difficulté. Si le multi local promet des courses animées entre amis (jusqu’à 4 en écrans partagés), le jeu permet également de créez vos propres tournois afin de défier d’autres joueurs, et même de participez aux compétitions communautaires en cours. Dans le mode « Hotseat » vous devrez optimisez votre consommation de carburant pour battre vos potes et quant au mode « DoubleDriver » vous ferez équipe avec un ami pour contrôlez une même voiture avec deux manettes. FUUUUN ! Pour terminer, le mode « TrackBuilder » vous permettra de concevoir et de partager vos propres pistes et l’outil pourra également générer des circuits aléatoirement afin de proposer toujours plus de variété et profiter ainsi d’une expérience de jeu infinie !

Bande Son : Dans Trackmania Turbo, la musique s’adapte à votre expérience de course. Vos talents de pilote créent des variations d’intensité et une tension d’une rare efficacité. La musique change quand vous passez un point de contrôle, quand vous faites un drift ou un saut, pour rendre chaque course totalement unique.

Conclusion : Techniquement et esthétiquement sans faille, accessible à tous et terriblement jouissif (quand on gagne bien évidemment ^^), Trackmania Turbo s’impose tout naturellement comme un des jeux les plus FUN de cette année ! On s’amuse comme des petits fous dans des parcours originaux et parfois spectaculaires !

[TEST] Need for Speed Rivals sur XBOX ONE

« Need for Speed », plus connu sous le sigle de NFS par nous autres gamers, est l’une des franchises de jeux vidéo les plus vendues au monde. Développé par Ghost Games, un nouveau studio d’Electronic Arts, ce Need for Speed Rivals vous entraînera dans des courses-poursuites effrénées dans un monde ouvert beaucoup plus vaste que celui de Most Wanted ! Attachez vos ceintures, enfoncez la pédale de votre accélérateur et accrochez-vous… ça va secouuuuuuuer !  :p

Need for Speed Rivals

Scénario : Les pilotes sont des loups solitaires en quête de gloire, au volant de voitures taillées pour les courses à grande vitesse et les poursuites en équipes. Les flics, quant à eux, chassent en meute pour traquer les pilotes et les arrêter, en exploitant la puissance de leurs flottes automobiles. Dans Need for Speed, choisissez la carrière de vos rêves : flics ou bad boys. Chacun des deux camps a sa propre histoire, son gameplay et ses technologies de poursuites distinctes. Incarnez le mystérieux pilote dénommé Zephyr et captez l’attention des foules du Redview County. Avancez dans votre histoire et débloquez des voitures toujours plus rapides pour battre vos rivaux…  8)

Graphismes : La version XBOX ONE de Need for Speed Rivals est tout simplement superbe, que ce soit au niveau de la modélisation des véhicules (qui sont magnifiquement reproduites) ou des décors du monde ouvert de Redview Country. En effet, la map comporte différents environnements extrêmement beaux comme le désert, la forêt ou encore la montagne enneigée qui profite d’un rendu détaillé, bourré d’animation et d’effets visuels en tous genres. Tout ceci est sublimé par de superbes effets de lumière, qui varient selon le jour ou la nuit et bien évidement de la météo. Quant à la vitesse d’animation, elle est plus que satisfaisante et nous offre des courses dynamiques !

Need for Speed Rivals

Jouabilité : Placé une nouvelle fois sous le signe de l’arcade, ce Need for Speed Rivals propose une prise en main intuitive (comme pour tout les jeux de la série d’ailleurs) ! La sensation de vitesse est bien présente et le contrôle des véhicules ne demandent pas de talent de pilotage en particulier, ce qui rend le jeu accessible à tous. Ici, vous l’avez bien compris, c’est le FUN et le spectacle qui prime avant tout ! Que vous jouez en tant que flics ou bad boys du bitume, la mise en scène est réduite au strict minimum et vous la découvrirez grâce à un petit tutoriel. Passée cette « phase d’introduction », vous vous retrouverez dans votre planque, prêts à commencer deux carrières bien différentes (que vous pourrez suivre en parallèle). Chaque camp possède ses gadgets et technologies distinctes qui s’enrichiront au fur et à mesure de votre progression. Les pilotes s’en servent pour échapper aux flics (turbo, brouilleurs,…). Les flics sont armés pour mener des arrestations agressives (ondes de choc, déploiement de barrages,…). Chaque camp gère ses propres supercars, ses armes, ses missions et ses événements de carrière. Vous pourrez pour cela passez d’un camp à l’autre à tout moment pour obtenir la voiture ou l’arme dont vous aurez besoin, et progressez dans la hiérarchie selon un système spécifique aux deux forces rivales.

Need for Speed Rivals

Durée de Vie : Comme dit plus haut, Need for Speed Rivals propose deux carrières complètement indépendante, l’une en tant que bad boy du bitume et l’autre en tant que représentant de la loi ! Dans cet opus, les modes solo et multijoueur ne sont plus cloisonnés et vous risquez de croiser d’autres pilotes contrôlés soit par la console soit par des vrais joueurs grâce au « AllDrive » qui fusionne ces deux modes… Ici, fini les menus, plus d’attente, plus de pause (quand je dis plus de pause, c’est à dire pas moyen de mettre le jeu en pause…), tout est fluide ! Vous pourrez partager avec vos potes la même partie, la même course et la même poursuite. Tout ça bien évidement pendant des heures et des heures dans la joie et la bonne humeur !  :D

J’en profite également pour vous parlez de « Network », la plateforme qui prolonge vos courses et vos poursuites en vous donnant accès à des statistiques, des classements et du contenu envoyé depuis le jeu. Vous pourrez observez ce qui se passe en temps réel dans le jeu de vos amis, rejoindre des groupes et participez aux forums. À travers « Overwatch », un mini-jeu lié à NFSR via le web, votre tablette ou votre mobile, vous permettra d’aider vos amis ou d’entraver leur progression, afin de gagner des points pour débloquer des peintures exclusives. ;)

Need for Speed Rivals

Bande Son : L’ambiance sonore est très bonne et est dans la droite lignée des précédents opus. Les sonorités des moteurs assurent, la variation des sons en fonction des environnements que l’on traverse (les tunnels par exemple) est parfaite et la tracklist du jeu est vraiment dynamique et variée pour être appréciée par tous. De la boulette !  :p

Need for Speed Rivals

Conclusion : Need for Speed Rivals est un mixe entre Hot Pursuit et Most Wanted. Le titre de Ghost Games, orienté arcade, est magnifiquement beau et propose des courses de folies dans un monde ouvert. Seul ou entre potes, Rivals est un excellent jeu de courses qui vous fera passé de longues heures remplis de FUN ! Allez hop en voiture, j’y retourne !  8)

[TEST] Sonic All Stars Racing Transformed sur 3DS

Déjà disponible sur XBOX 360, PS3Wii U, PC et PS Vita, Sonic & All Stars Racing Transformed débarque enfin sur la Nintendo 3DS. Le titre de Sumo Digital et de SEGA n’est pas un simple jeu de course, vous allez comprendre en lisant le test qui suit… ;)

Scénario : Dans Sonic & All Stars Racing Transformed, le hérisson le plus célèbre du monde et ses nombreux amis All-Stars (Tailes, Knuckles, AiAi de Super Monkey Ball ou encore l’emblématique Nights,…) vont s’affronter dans des courses délirantes à bord de véhicules transformables en voitures, bateaux ou avions ! Le joueur peut y incarner 22 pilotes différents et parcourir 20 circuits tirés de l’univers SEGA

Sonic All Stars Racing Transformed sur 3DS

Graphismes : Même si particulièrement soigné, cette mouture 3DS de Sonic & All Stars Racing Transformed est légèrement en deçà par rapport aux versions XBOX 360, PS3Wii U, PC et PS Vita ! Le soin apporté aux décors, qui sont tous plus colorés les uns que les autres, est plaisant même si les effets spéciaux utilisés à tour de bras desservent la 3D ! La grille de départ, permet de retrouver les personnages les plus emblématiques de Sega (Sonic, le docteur Robotnik, AiAi mais également de nouveaux venus comme Gilius Thunderhead de Golden Axe ou Vyse de Skies of Arcadia ect,…) et ils disposent maintenant de véhicules uniques pouvant se transformer afin de franchir au mieux les différents types de terrain… Les tout nouveaux environnements de course et la vingtaine de circuits hyper colorés, fins, variés, fouillés, vraiment originaux et constamment animés (ponts qui s’effondrent, monstre qui détruit un mur) de Transformed sont inspirés des titres les plus emblématiques de l’histoire de SEGA.

Sonic All Stars Racing Transformed sur 3DS

Jouabilité : La prise en main est immédiate quoiqu’un peu plus technique que dans le premier opus, mais comme pour un Mario Kart, se base toujours sur les dérapages, les accélérations et les pièges en veux-tu en voilà. La vraie originalité de Sonic All Star Transformed se situe au niveau du gameplay. En plus des zones sur route d’un genre relativement traditionnel, les tracés disposent désormais de passages sur l’eau et dans les airs. Lors de la transition d’un type de surface à l’autre, le véhicule se transforme en temps réel (d’où le « Transformed »). Et cela n’a pas pour seule incidence que de modifier le rendu visuel des courses et des bolides. La manière dont se conduisent les véhicules, ainsi que leur comportement et leur inertie, change radicalement en fonction du mode dans lequel ils se trouvent. 

Sonic All Stars Racing Transformed sur 3DS

Durée de Vie : Avec ce Sonic & All Stars Racing Transformed, il y a de quoi faire ! Le jeu propose de nombreux modes, comme la carrière ou la course contre-la-montre en solo, le multijoueur local ou en ligne et même les arènes pour un minimum de deux joueurs. En carrière, cinq chapitres sont à débloquer au fur et à mesure. Dans chacun d’entre eux se déroulent entre dix et vingt courses, ainsi que des circuits et personnages à déverrouiller… Cette version 3DS apporte également son lot de « bonus ». Comme la possibilité de jouer à 8 avec une seule cartouche, les défis StreetPass, la possibilité d’incarner son Mii, ect… Sans oublier, pour les heureux propriétaire de l’édition limitée, des courses contre-la-montre, une piste supplémentaire ou, mieux encore, Metal Sonic et son véhicule ! Tout voir et tout débloquer demande plusieurs dizaines d’heures, ce qui n’est pas négligeable. ;)

Sonic All Stars Racing Transformed sur 3DS

Bande Son : En dehors d’une voix off française un peu relou, l’ambiance sonore est de qualité et offre une immersion complète en piochant dans la riche histoire de SEGA !

Sonic All Stars Racing Transformed sur 3DS

Conclusion : Si vous n’avez pas encore craqué pour les versions XBOX 360, PS3Wii U, PC ou PS Vita et que vous êtes fan des courses arcade, n’hésitez pas une seconde. Malgré ses défauts, Sonic & All-Stars Racing Transformed sur 3DS est un jeu vraiment addictif et que vous aimiez jouer seul ou en multi, ce portage vous amusera de très longues heures durant ! 8)

[TEST] Need for Speed : Most Wanted sur PS VITA

Attachez vos ceintures, enfoncez l’accélérateur et accrochez-vous… ça va secouuuuuuuer ! Pour le reboot de Need for Speed Most : Wanted sur PS Vita , Electronic Arts fait appel au talentueux studio Criterion, qui nous offre un jeu de courses redoutable et efficace ! Oserez-vous devenir LE Most Wanted ? 8)

Scénario : Dans Need for Speed : Most Wanted, vous pilotez des voitures de rêve, comme bon vous semble. Pas de circuit, pas de simulation. Il s’agit de pousser les véhicules jusqu’à leurs limites, frôlant les 300KM/H, défonçant les flics et vos amis et laissant tout le monde sur le bord de la route ! Chaque voiture ou presque est disponible dès le départ. Explorez l’univers. Si vous la trouvez, vous pourrez la piloter. Chaque voiture dispose de ses propres épreuves, conçues pour révéler ses qualités uniques. Apprenez à maîtriser chacune d’entre elles pour gagner des Speed Points et progresser. Si vous en avez suffisamment, vous aurez le droit d’affronter 10 des voitures les plus convoitées du jeu : les Most Wanted. Battez-les lors de duels pour devenir le Most Wanted de Fairhaven. Mettez toutes les chances de votre côté en modifiant votre voiture avec les éléments suivants : châssis renforcé, pneus autogonflants, kit antichocs, overboost nitro pro ou pneus piste.

Need for Speed : Most Wanted

Graphismes : Need for Speed : Most Wanted offre un affichage de qualité, que ce soit au niveau de la modélisation des véhicules ou des décors du monde ouvert de Fairhaven qui profite d’un rendu détaillé, bourré d’animation et d’effets de particule : projection d’eau, de terre, ou de boue, gestion du brouillard, tout cela s’enchaîne sans discontinuer et flatte la rétine du joueur exigeant,… C’est beau à tous points de vue ! Les effets climatiques du jeu sont eux aussi particulièrement réussis. Les courses et les poursuites de ce nouveau NFS vous en mettra plein les mirettes !

Need for Speed : Most Wanted

Jouabilité : PS Vita en main, la première chose qui vient à l’esprit est : « Que faut-il faire ? ». En effet, il n’y a pas l’ombre d’un « vrai scénario », ni aucune véritable explication claire du principe de la progression… Une fois sur le bitume, malgré une direction un peu duraille, les voitures de Most Wanted font preuve d’une grande nervosité. Bien entendu, avec un peu de temps, et en débloquant notamment des pneus plus performants, on arrive à s’y habituer, mais il faut bien avouer que sur ce point de la conduite, rares sont ceux qui tomberont amoureux dès les premiers tours de roue. On fonce régulièrement dans les rues de la ville à plus de 250km/h, en driftant dans les virages ou en prenant les épingles au frein à main. La vitesse est grisante, et slalomer dans un trafic pourtant rarement très dense occasionne tout de même de belles montées d’adrénaline ! Que ce soit durant les rodéos sauvages en pleine ville ou durant les défis où le but consiste à fuir les flics de la route le plus rapidement possible, le titre de Criterion renoue avec une tradition qui est selon moi le coeur même de la série. Forcer un barrage, éviter une herse ou coller un takedown sur une voiture de police durant une course poursuite. D’ailleurs, on commence direct le jeu au volant d’une grosse cylindrée et d’autres bolides sont disponibles un peu partout dans Fairheaven. Il suffit de se mettre à côté d’un modèle que l’on a trouvé et d’appuyer sur le bouton Y pour instantanément changer de voiture. L’Easydrive est une des jolies nouveautés de cet épisode. On le contrôle à l’aide de la croix directionnelle. Il permet à tout moment d’accéder à une course, d’indiquer un itinéraire sur la map, de configurer son véhicule ou de lancer un changement de véhicule à la volée… L’outil est bien fichu et il serait dommage de s’en passer. Il faut savoir que les fonctionnalités spécifiques (écran et pavé tactiles, gyroscopie…) à la Vita ne sont pas exploitées.

Need for Speed : Most Wanted

Durée de Vie : 41 voitures, 123 points d’échange, plus de 150 panneaux à briser, 135 barrières de sécurité et 66 radars à déclencher : voici ce que nous propose Need For Speed : Most Wanted. Certains parviendront à tout débloquer en quelques heures à peine, d’autres prendront davantage leur temps et profiteront du monde ouvert pour s’y balader tranquillement sans véritablement chercher à les obtenir. Chaque voiture a cinq courses qui lui sont propres, avec différents niveaux de difficulté : facile, moyen et difficile. Les premières ne poseront absolument aucun problème, peu importe le modèle de véhicule choisi. Cela commence à se corser légèrement en difficulté moyenne, tandis que la dernière catégorie demandera à la fois de la maîtrise et de la concentration, les erreurs n’étant quasiment pas permises si vous comptez terminer vainqueur. Need for Speed: Most Wanted propose un mode multijoueur haletant dans un univers très étendu, sans menu ni salon : seulement la compétition. Les joueurs sont plongés dans une suite permanente d’événements très variés à score persistant et récompenses infinies. Ils devront se battre pour obtenir la meilleure position sur la ligne de départ ou affronter leurs rivaux à l’arrivée.

Need for Speed : Most Wanted

Bande Son : L’ambiance sonore est de qualité et est dans la droite lignée des précédentes productions de Criterion, notamment au niveau des doublages des forces de l’ordre qui sont un petit bonheur de réalisme. Les sonorités des moteurs assurent, les bruitages lors des crashs transpirent la tôle froissée et la tracklist du jeu est assez variée pour être appréciée par le plus grand nombre. On s’y croirait ! 8)

Need for Speed : Most Wanted

Conclusion : Encore une fois, Criterion se surpasse pour offrir quelque chose de rafraichissant, en redéfinissant le standard des jeux de course à monde ouvert avec un déluge de qualités ! Avec un mode solo honnête bien qu’un peu court, une prise en main immédiate malgré une direction un peu duraille et un multi solide, ce Need for Speed : Most Wanted est une bonne surprise pour les amateurs du genre. ;)

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download