[BOOST TON GAMERSCORE] 1000G facile et rapide sur Xbox One (Part. 1)

Si vous aussi, vous êtes un bon gros chasseur de succès alors il se pourrait bien que ce petit billet vous plaise ! Pour cette première partie, je vous propose une sélection de quelques jeux aux succès facile et très rapide à obtenir (comptez généralement moins de 3 heures par jeu) histoire de booster votre Gamertag !  8) 

6180 The Moon

Comptez environ 2h20 pour débloquer les 1000G de ce jeu de plateformes planétaire au gameplay orbital. Connectant le haut et le bas de l’écran, vous bondirez tel un astronaute dans l’espace, sans jamais vous préoccuper de « tomber dans le vide ». Accompagnez d’une bande son reposante, 6180 The Moon fera marcher vos neurones entre deux parties de Call’of ! 

The Park

1h10, c’est le temps qu’il m’aura fallu pour terminer ce jeu d’horreur psychologique et débloquer les 1000G ! Le titre de Funcom se déroule dans un parc d’attractions où votre fils Callum s’y est perdu. En explorant l’Atlantic Island Park vous découvrirez que celui-ci cache un sombre et noir secret… Jouable à la première personne, The Park se concentre sur l’histoire et l’exploration plutôt que sur le combat et l’action. Le seul bémol : Le jeu n’est pas traduit en français… 

Cubot – The Complexity of Simplicity

Vous obtiendrez les 1000G en moins d’une heure en suivant cette vidéo ! C’est pas magnifique ça ? À première vue, Cubot est un puzzle-game avec un gameplay minimaliste, il suffit de déplacer des cubes de couleurs vers les tuiles de la même couleur. Vraiment simple, mais pour compléter les 80 niveaux, je peux vous assurez que sans la vidéo explicative vous risquez de péter un câble très très vite, car l’apparente simplicité du jeu est en contradiction avec la complexité des puzzles. 

Fragments of Him

Comptez environ 2h30 pour débloquer les 1000G de ce jeu à l’histoire de quatre personnes au destin lié par la perte d’un être cher après un tragique accident. Vous accompagnez Will au cours de sa dernière matinée, ainsi que Mary (sa grand-mère), Sarah (son ex petite-amie) et Harry (son partenaire). Les différentes relations entre les personnages, une fois explorées, dévoilent une histoire singulière d’amour, de souvenirs et d’espoir. S’apparentant plus à une pièce de théâtre qu’à un jeu traditionnel, Fragments of Him vous permet d’explorer le monde à la première personne et de guider en douceur Will, Mary, Sarah et Harry au fil de leur vie. Un drame émouvant et captivant, dépourvu d’énigme et de difficulté, qui plaira aux joueurs à la recherche d’une histoire artistique et profonde. Bien que parfois mélancolique, l’expérience est, finalement, une découverte réconfortante de ce qu’ouvrir son cœur aux autres signifie réellement. Ici encore, le jeu n’a pas été traduit en français… Dommage :/

Energy Cycle

Energy Cycle, est le nouveau casse-tête des développeurs d’Energy Balance et il vous faudra à peine… 15 minutes pour obtenir les 1000 G grâce à cette vidéo ! Ici vous devrez cliquer sur les cellules du plateau pour voir leur couleur changer, ainsi que celle des cellules adjacentes, à l’horizontale et à la verticale. Le but est que toutes les cellules soient de la même couleur. Cela paraît facile, mais attendez d’avoir essayé sans la vidéo explicative ! ^^

[TEST] Mario Kart 8 Deluxe sur Nintendo Switch

Pied au plancher, carapace verte à droite, peau de banane sur la gauche et champignon droit devant,… Oui vous l’avez compris, Mario Kart est de retour dans un huitième épisode intitulé Deluxe (SVP!!), avec la ferme intention de défier les lois de la pesanteur et par la même occasion de booster un peu plus les ventes de la Switch !  8)

Scénario : Comme dans tout bon Mario Kart qui se respecte, le but du jeu est de franchir la ligne d’arrivée en premier, en se frayant un chemin à grands coups de carapaces, de peaux de bananes, de champignons et autres joyeusetés ! En effet, tous les coups sont permis (quitte à se faire des ennemis dans ses amis… Mouhahahahahaha!!!) pour décrocher la victoire dans des courses délirantes et à bord de véhicules « semi-transformables » !

Graphismes : Visuellement MAGNIFIQUE, baignant dans une ambiance colorée à souhait, Mario Kart 8 Deluxe s’impose comme l’un des titres les plus beaux de la Switch (en même temps, me diront les trolls, y’en a pas 50 non plus). On prend un réel plaisir à foncer à toute berzingue sur des pistes endiablées et terriblement FUN mais aussi à retrouver certains circuits comme la Prairie Meuh Meuh (Mario Kart Wii), l’Autoroute Toad (Mario Kart 64), la Plaine Donut (Super Mario Kart) et de nombreux autres parcours des versions précédentes complètement repensés pour cette nouvelle version. 

Jouabilité :  La prise en main est immédiate,… mais bon ce n’est pas un scoop ! Par contre ce qu’il faut savoir c’est que cette mouture Switch s’appuie sur le gameplay des deux derniers opus de la série. De Mario Kart 7 sur 3DS, on retrouve les pièces qui protègent des accrochages et donnent de la vitesse mais aussi le fameux deltaplane, et de la mouture Wii, le jeu reprend les terribles 2 roues. Tout cela mis bout à bout permet au titre d’offrir des circuits épiques sur terre, dans les airs, sous l’eau et… sur les murs et même aux plafonds. Lors de la transition d’un type de surface à l’autre, le véhicule se transforme en temps réel. Bien évidement le dernier bébé de Nintendo se base toujours autant sur les dérapages, les accélérations et les bonus en veux-tu en voilà ! Concernant les pièges, on retrouve les grands classiques mais aussi quelques nouveautés, tel que le boomerang, la plante piranha ou encore le super Klaxon. Ce dernier permet d’envoyer une onde sonore qui détruit tout sur son passage, même la célèbre carapace bleue, qui jusqu’à maintenant était imparable. Il est par contre dommage que les karts n’aient pas de spécificités qui leurs sont propres afin de pimenter le jeu et de mettre un peu de tactique dans les courses…

Durée de Vie : Avec ses 48 circuits et pas moins de 42 personnages emblématiques (en plus de votre petit Mii adoré), Mario Kart 8 Deluxe offre du FUN, du FUN et encore du FUN (Oui le mot FUN revient souvent, n’est ce pas ?) pendant de longues heures de jeu que se soit en 50cc, 100cc, 150cc, ou encore en 200cc. Il est bien entendu possible de jouer seul en mode Grand Prix, mais c’est à plusieurs que vous vous éclaterez le plus. En mode portable jusqu’à 8 joueurs peuvent se connecter pour une partie multijoueur local. En mode TV ou en mode « Sur Table » jusqu’à 4 joueurs peuvent s’affronter en écran partagé. Et puis grâce à une connexion internet, jusqu’à 12 joueurs peuvent prendre part aux courses en ligne ! Pour vous amusez entre 2 courses, vous pourrez toujours vous essayer au contre la montre ou au 5 types de bataille :

  • Capture de soleil : Volez le soleil et essayez de le garder jusqu’à la fin du compte à rebours !
  • Bataille de ballons : Évitez les objets et protégez-vous tout en essayant d’éclater les ballons de vos adversaires.
  • Traque sur la piste : Attrapez des joueurs ou évitez d’être attrapé dans une bataille dans le plus pur style « voleur et gendarme » !
  • Bob-Ombs  à gogo : Éclatez les ballons des adversaires avec des Bob-ombs et évitez qu’on éclate les vôtres.
  • Bataille de pièces : Courez pour récupérer le maximum de pièces dans le temps imparti !

Bande Son : L’ambiance sonore est particulièrement soignée et offre une immersion complètement FUN,… dignes des plus grandes productions du Big N !

Conclusion : Techniquement et esthétiquement sans faille, accessible à tous et terriblement jouissif (quand on gagne bien entendu ^^), Mario Kart 8 Deluxe Potatoes s’impose d’emblée comme un des jeux les plus FUN de cette année ! Que vous fassiez la course en famille ou entre potes, sur grand écran confortablement installé dans votre fauteuil, dans le train, au parc ou en visite chez mémé, la Nintendo Switch vous permet de jouer à ce Mario Kart comme bon vous semble ! On s’amuse comme des fous dans des parcours originaux et parfois spectaculaires ! Un investissement quasi obligatoire pour tous les possesseurs de Nintendo Switch !  :D

[TEST] Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands sur Xbox One

Après avoir passé des heures et des heures de jeu à guerroyer avec 3 potes sur la dernière production d’Ubisoft Paris, je peux enfin vous livrer mes quelques impressions sur ce Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands ! Et autant être direct, elles sont très très bonnes ! <3

Scénario : Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands nous transporte dans un futur proche, en Bolivie, où le redouté cartel de la Santa Blanca a transformé le pays en narco-État. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de vous battre, vous et 3 compagnons, contre El Sueño, le leader de cette organisation afin de la renverser en démantelant les opérations du cartel pièce par pièce et en brisant les alliances entre les seigneurs de la drogue. Oui je sais, tout cela ne risque pas d’être une partie de plaisir, mais bon c’est comme ça… ! 

Graphismes : Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands nous transporte en Bolivie et on s’y croirait presque tellement qu’c’est beau ! Il m’arrive très souvent de m’arrêter entre 2 missions afin de contempler les paysages magnifiques que nous offre ce Wildlands… En effet, vous serez amené à combattre la Santa Blanca dans des environnements, vastes, riches, variés et surtout (je le répète) MAGNIFIQUES ! Vous traverserez une jungle luxuriante, un oasis de verdure dans les montagnes arides, de vastes canyon ainsi que de nombreux marécages et de nombreuses rivières qui composent les zones humides abritant de nombreux habitats et diverses espèces en passant par le désert de sel et autre champs de coca… Bref, le dépaysement est total ! Pour ce qui est des jeux d’ombre et des effets de lumière, ils varient selon le cycle jour/nuit et les effets météo s’accordent parfaitement aux effets spéciaux qui sont tout simplement bluffants.

Jouabilité : Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands est un jeu de tir jouable seul (mais oubliez vite ce choix) ou jusqu’à 4 joueurs en coopération. Une fois l’étape de la création de votre personnage terminée, vous serez plongé en plein cœur d’un univers totalement ouvert. Le titre d’Ubisoft Paris nous offre une totale liberté dans notre façon de jouer et dans notre approche à appréhender certaines situations (sauf dans certaines missions où il nous sera demander de nous la jouer 100% infiltration) ! Quoi qu’il en soit, vous êtes le seul maître à choisir la stratégie qui vous conviendra le mieux… Lors de vos missions, chaque action peut être lourde de conséquences pour vos coéquipiers si eux décidaient par exemple de se la jouer scred et que vous préféreriez foncer dans l’tas pour éliminer cette saloperie de Cartel ! Bref, pour mener à bien vos missions, un arsenal très complet vous sera proposé et vous pourrez ainsi créer votre propre paquetage en choisissant les armes qui vous conviennent le mieux. Toutes les armes de base possèdent plusieurs configurations de combat et vous pourrez en un clic monter ou démonter les pièces de celles-ci afin de les personnaliser (à condition de trouver le matos adéquate éparpillé un peu partout sur la map) ! De nombreux gadgets seront également de la partie (drones, grenades, mines,..) et vous pourrez même demander un coup de main aux rebelles dès qu’une envie pressante d’action se fera ressentir ou lorsque la situation dégénère un peu trop… ! Pour vous aider à vous déplacer dans cette belle et immense carte, vous pourrez utiliser tout un tas de véhicules (terrestre, aérien et maritime), il suffira par exemple de pointer votre arme sur un automobiliste pour que celui-ci s’arrête afin de vous laisser son véhicule ! 

Durée de Vie : Comptez des dizaines et des dizaines d’heures de jeu entre potes et quelques petites nuits blanches… Oui je dis bien « entre potes » car si vous décidez de vous la jouer solo dans votre coin, l’aventure vous paraîtra bien ennuyeuse. Car oui, Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands est vraiment pensé pour être joué avec 3 amis en coop’ et non pour vous amuser tout seul… Vous évoluerez dans un riche open-world mettant en avant un univers hostile regorgeant d’activités diverses. En effet, entre les missions principales, les missions annexes, la recherche d’items et j’en passe,… il y a de quoi faire. Et ici vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez et dans l’ordre que vous le voulez. Pour ma part, il m’aura fallu un peu plus de 70 heures pour obtenir les fameux 1000 G de ce Wildlands… Depuis, je suis à fond sur le DLC « Narco Road », qui est tout bonnement excellent, et je vous invite à me rejoindre (GT : misterdream78) ! Au programme : plus de 15 nouvelles missions principales, de nouvelles cibles, de nouveaux véhicules et de nouvelles armes pour venir à bout du Cartel et démanteler un réseau de contrebande dirigé par l’insaisissable El Invisible. Du lourd !

Bande Son : L’immersion est complète ! Il m’arrive même parfois de m’arrêter en pleine brousse, de fermer les yeux et d’écouter la nature chantée… Put*** on s’y croirait ! Bref… Les doublages sont en français, les bruitages des armes et des explosions sont plus que convaincants et les thèmes musicaux font leur travail avec beaucoup de talent.

Conclusion : C’est simple, je ne m’étais pas autant éclater en coop’ entre potes depuis « The Division » ! Grâce à sa réalisation artistique plus que soignée, son gameplay aux petits oignons, ses très nombreuses heures de jeu entre potes (si vous n’avez pas d’amis, mangez un Curly) et son ambiance immersive à souhait, Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands s’impose comme un incontournable à posséder ! Sur ce,… j’y retourne et qui m’aime me suive…  (GT : misterdream78)  8)

[BUZZ KIT] Les Gardiens de la Galaxie Vol.2

En fin de semaine, j’ai eu l’immense surprise (et surtout l’immense plaisir) de recevoir un énorme carton « Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 » en provenance d’une lointaine planète ! :D  Voici son contenu en image :

La boite de couleur noire est très imposante et « Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 » est inscrit en relief !

0002

A l’intérieur de ce carton, comme vous pouvez l’apercevoir, on y trouve tout un tas de goodies…

0003

0004

Je sais déjà comment occuper mes prochaines soirées grâce à ce magnifique Comics de 300 pages, édité par Panini Comics s’intitulant « Nous Sommes les Gardiens de la Galaxie« . On y découvre toutes les anecdotes sur les Gardiens de la Galaxie, au travers d’une sélection de récits choisis dans leur longue histoire… 

0005

Une superbe coque pour mon iPhone 7 ^^

0006

Avouez que la figurine de Baby Groot déboite la machoire ;) non ?

0008

Un sympathique Tee Shirt de taille M (heureusement pour moi il taille assez large et se rapproche plus de la taille L)

0009

0010

Les cartes officielles des personnages du film. Au dos, lorsqu’on les positionne correctement, cela représente l’affiche du film.

Le goodies le plus cool est sans aucun doute cette reproduction de Walkman où l’on peut y insérer son iPhone. Une fois l’application téléchargée grâce au QR code se trouvant à l’intérieur, une K7 audio apparaîtra et on peut y écouter les extraits de la B.O du film. (Je vous ai fait une courte vidéo plus bas afin de vous montrer ce que cela donne)

0007

Pour finir, il est possible de customiser son Walkman en carton, il y a des feutres et des stickers. (oups j’ai oublié de photographier la boite de feutre présente également)

Je remercie encore une fois Disney pour cette surprise et je ne manquerai pas d’aller voir Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 en famille le jour de sa sortie (ce 26 avril 2017) ! Avant de vous quitter je vous laisse avec le trailer du film que mon fils regarde en boucle depuis des mois !

Je s’appelle Groot !

[TEST] LEGO City Undercover sur Xbox One

De base, LEGO City : Undercover était un titre exclusif à la Wii U,… Celle-ci étant morte et enterrée (j’exagère à peine ^^), les développeurs de chez TT Games nous offre un portage sur Xbox One (PS4 et Switch également). Le titre nous plonge dans un monde ouvert, vaste et riche, très inspiré par un certain GTA. ;)

Scénario : Vous incarnez Chase McCain, un flic infiltré qui a réussi à mettre le brigand Rex Fury derrière les barreaux pour de longues années. Toutefois, le bandit est parvenu à s’évader et le maire de LEGO City vous demande une nouvelle fois de l’aide pour nettoyer la ville de tous les malfrats grouillants dans les quartiers.

Graphismes : LEGO City : Undercover s’en tire assez bien malgré quelques petites chutes de framerate. La ville de LEGO City est relativement grande et variée, et le jeu offre une expérience fluide et plutôt agréable à l’œil. En effet, les décors sont riches et variés, et sont disposés à l’échelle d’une méga-ville. Ils représentent les monuments et quartiers mythiques des plus grandes villes américaines. Les développeurs TT Games s’en sont donnés à cœur joie et sans limites pour créer cette ville ultime déclinée sous la forme d’un GTA-like pour petits et grands !

LEGO City Undercover

Jouabilité : Comme évoqué plus haut, LEGO City Undercover se déroule dans un monde ouvert et se présente comme un GTA-Like ! La maniabilité est intuitive et les habitués des jeux LEGO ne seront pas dépaysés. On retrouve exactement le même principe de missions précises dans des niveaux délimités, qui sont rejouables par la suite en mode libre afin d’en débloquer tous les secrets. Pour mener à bien vos missions, vous devrez switcher entre différents costumes, chacun donnant à l’agent McCain des capacités particulières. Celui de policier par exemple vous permettra de chercher des indices et d’utiliser un grappin pour vous hisser à certains endroits. En costume de mineur, Chase pourra détruire des rochers et manipuler de la dynamite, alors que le déguisement de voleur l’autorisera à ouvrir les coffres-forts ou à forcer des portes à grands coup de pied de biche. Accroché à un poulet grâce au costume du fermier, vous pourrez même planer. Vous pourrez également piloter plus de 100 véhicules afin de circuler tranquillement dans Lego City ! 

LEGO City Undercover

Durée de Vie : Comptez une bonne douzaine d’heures de jeu (en ligne droite) pour venir à bout du titre de TT Games ! Ajouter dix heures de plus si vous souhaitez décrocher les meilleurs scores pour chaque mission et explorer tous les recoins de la ville. En effet, Lego City regorge de bien des secrets et cet opus combine des passages de jeu de plateforme, des énigmes, des phases d’exploration et des combats. À savoir que cette version Xbox One propose (contrairement à la version Wii U) un mode coopération à 2 joueurs  pour encore plus de FUN !

LEGO City Undercover

Bande Son : Les doublages en français sont excellents. Une pointe d’humour habite constamment le jeu et le tout est porté par une ambiance disco parfaitement cliché et très efficace. :p

LEGO City UndercoverNan, mais allo quoi… !?

Conclusion : Fort bien réalisé, bourré de clins d’œil cinématographiques  et doté d’un gameplay riche où il est possible de quasiment tout faire (faire du skate, nager, conduire une voiture, piloter un hélico, pratiquer les arts martiaux et utiliser des gadgets en tout genres), LEGO City Undercover combine une histoire drôle, originale et propose une expérience délirante en monde ouvert pour les joueurs de tous les âges. Cet opus est assurément le jeu LEGO le plus ambitieux de la saga ! Sur ce je vous laisse, il me reste encore quelques points pour débloquer les 1000 G !  ;)

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download