2Dark présente ses serial killers en vidéo !

Nouveau chef d’œuvre de Frédérick Raynal, créateur d’Alone in the Dark et pionnier du survival-horror, 2Dark est un jeu d’aventure et d’infiltration qui mettra votre capacité de réflexion à rude épreuve. Sa difficulté sans pitié exige de maitriser les mécanismes de chaque niveau avant de réussir à secourir les enfants.

Dans cette vidéo, vous découvrirez comment l’ex-détective Smith risque sa vie pour venir en aide aux gamins kidnappés en affrontant les pièges mortels conçus par les psychopathes les plus impitoyables. Que ce soit le clown Antonio Petronelli ou le docteur Ernest Miguele, chaque serial killer vous réserve son lot de (mauvaises) surprises et des heures de confrontations vicieuses.  ^^) 

[TEST] Dead Rising 4 sur Xbox One

Franck West is back ! (#MeilleureIntroTuPeuxPasTest)

Scénario : Frank West, le plus célèbre tueur de zombie au monde fait son retour (plus de 15 ans après les événements du premier Dead Rising) à Willamette dans le Colorado, pendant les fêtes de Noël, pour enquêter et découvrir la vérité sur les raisons de l’invasion de zombies qui sévit dans la ville. Voilà, voilà, démerdez-vous avec ça !  :D 

Graphismes : Depuis le tout 1er Dead Rising, la série n’a cessé d’évoluer graphiquement et c’est encore aujourd’hui le cas avec ce quatrième opus qui tire le meilleur parti des capacités de notre petite Xbox One chérie ^^ ! Capcom nous offre un jeu superbe où l’action se déroule dans un monde ouvert ! Composée de plusieurs quartiers reliés par des voies de circulation et d’un gigantesque centre commerciale situé en plein milieu de la carte, la ville de Willamette saupoudrée délicatement de neige et respirant le bonheur et la joie des fêtes de fin d’année mais néanmoins ravagée par les hordes de zombies, sera votre nouveau terrain de jeu ! Les environnements proposés sont très riches en détails, les arrière plans sont magnifiques et aucun ralentissement ne se fait sentir malgré les centaines et les centaines de zombies affichés à l’écran ! Les animations, quant à elles, déboîtent la mâchoire !

Jouabilité : La prise en main est immédiate ! Pour ceux qui ne connaissent pas la série, il faut savoir que dans ce jeu, tout et surtout n’importe quoi peut constituer une arme pour éradiquer ces saloperies de morts vivants  ! En effet, tout ce que vous trouverez pourra être potentiellement combiné à un autre objet afin de créer des armes allant du très pratique au plus ouf ! Vous pourrez également vous amuser à associer des véhicules entre eux afin de concevoir de véritable machine de guerre. Dans cet opus, il est même possible de devenir une arme vivante en  s’équipant d’une armure exo dotée de super-pouvoirs à la puissance de feu incroyable. 

Durée de Vie : Comptez une bonne douzaine d’heures pour venir à bout des sept affaires que composent ce Dead Rising 4 (et le double si vous souhaitez le finir à 100%). A noter que contrairement aux précédents opus, Capcom a décidé de virer le timing. Vous serez donc libre de prendre votre temps et de vous promener comme bon vous semble dans les rues de Willamette sans avoir l’œil constamment rivé sur le chrono ! Et c’est tant mieux ! S’ajoute à cela un mode coopération… Vous pourrez jouer à 4 dans le centre commercial de la ville et prendrez part à des missions loufoques tout en essayant de survivre aux hordes de zombies. C’est pas foufou mais c’est toujours mieux que rien…

Bande Son : Un sans faute sur ce point, comme on peut l’attendre d’une grosse production. Les doublages sont en français et une pointe d’humour habite constamment ce Dead Rising 4 ! Mention spécial à Antoine Tomé, la voix de Frank West (il a été à plusieurs reprises la voix française de Danny Trejo ou encore celle de Ving Rhames) ! 

Conclusion : Ce 4ème opus de Dead Rising marque le retour du journaliste le plus loufoque que la presse mondiale n’ait jamais connu : Frank West ! On  y retrouve toutes les marques de fabrique de la série (hormis ce saloperie de timing), y compris un large arsenal ainsi que des véhicules complètement gue-din que vous pourrez combiner pour affronter la horde de zombies qui arpente les rues de la petite ville de Willamette. Bref, le titre de Capcom est fun, magnifique, jouissif et le mode coop vous permettra de prolonger l’aventure entre pote ! Allez hop, moi j’y retourne…

[DECOUVERTE] Worms W.M.D sur Xbox One

Qui ne connaît pas les Worms ? Ces petits lombrics qui se mènent une guerre sans merci à grands coups de bazookas, de battes de baseball et de super moutons, depuis 1995… Bah, pas grand monde à vrai dire tant les déclinaisons de ce jeu culte sont nombreuses ! Aujourd’hui la Team 17 nous revient avec un nouvel opus sur Xbox One intitulé Worms W.M.D

Dans Worms W.M.D, les lombrics font leur grand retour pour mener une guerre destructrice et sans merci ! Avec leurs aspects cartoon 2D dessinés à la mano, de nouvelles armes, la possibilité d’utiliser des véhicules (oui oui, j’ai bien dit des véhicules, tels que les chars de combat ou les hélicoptères) et des bâtiments pour prendre un avantage tactique en cachant vos vers pour les protéger des attaques directes, cet épisode vous permettra de traverser les 30 niveaux de la campagne et de provoquer le chaos chez l’ennemi ! 

Pour exterminer l’ennemi, plus de 80 armes et accessoires seront mis à votre disposition. Vous retrouvez toutes les armes classiques et une tripotée d’ajouts comme la batterie de portable douteuse, le cadeau indésirable et la frappe Oh là là. Et si cela ne vous suffisait pas, un vaste arsenal sera disposé sur le terrain, permettant ainsi à vos vers de causer encore plus de dégâts ! Mais avant de vous lancer corps et âmes dans des batailles d’une violence extrême ( :) ) à grands coups de sainte grenade ou d’âne ciment, il est conseillé de vous familiariser avec le jeu en passant par les missions d’entrainement afin que vos soldats soient aptes et fin prêts pour le combat lors de la campagne et des parties multijoueur classées ou non, avec un maximum de 6 joueurs et 8 vers chacun sur la carte !

Pour faire simple et direct, Worms W.M.D est à mes yeux le meilleur opus de la série ! Des heures et des heures de délires entre amis…

[DECOUVERTE] The Park sur Xbox One

The Park est un jeu de type « survival horror » en vue à la première personne. Développé par Funcom, le titre est sorti en mai 2016 sur Xbox One et compte bien vous faire frissonner ! #oupas 

Dans The Park, vous incarnerez Lorraine, une jeune maman veuve à la recherche de son fils, qui a disparu dans un parc d’attraction peu accueillant et fermé depuis plusieurs années. Bien qu’elle puisse entendre son enfant l’appeler, elle est incapable de le localiser et se retrouve à son tour enfermée dans l’Atlantic Island Park. Vous devrez donc explorer le parc et ses attractions vétustes afin de retrouver votre fils Callum. 

Alors, ce qu’il faut retenir de ce titre, c’est que The Park c’est 1000G en une heure ! Bon d’accord, débourser 12,99€ pour augmenter son gamerscore reste de la folie même pour un chasseur de succès ! Ici l’horreur n’est présente que par la laideur des graphismes et non pas par l’ambiance générale qui en devient carrément ridicule par moment… Même si il faut l’avouer, la bande son du titre est d’assez bonne qualité… Et pour couronner le tout, le jeu n’a pas été traduit et est 100% en anglais ! Bref, passez votre chemin, il n’y a rien à voir…

[TEST] Carmageddon Max Damage sur Xbox One

Mon nouveau partenaire Just For Games, que je remercie énormément, m’a fait parvenir un exemplaire du jeu Carmageddon Max Damage sur Xbox One afin que je puisse vous donner mon avis sur ce titre qui s’annonce gore à souhait et complètement déjanté ! Vroummmmm ! Splaaash !  ^^) 

Scénario : Carmageddon : Max Damage est un jeu de courses où tous les coups sont permis pour franchir la ligne d’arrivée ! Tu y incarneras un cinglé parmi tant d’autres aux commandes de toutes sortes de voitures plus dingues les unes que les autres. Démolir tes adversaires, écrabouiller du piétons, rouler sur des prostitués, pulvériser des handicapés ou des petits vieux, broyer des vaches, éclater des cyclistes ou encore des animaux (sans compter les aliens) sont autant de possibilité qui feront exploser votre compteur de points !  

Graphismes : Autant être direct, ne vous attendez pas à la claque visuelle de l’année… Pire on a l’impression de jouer sur Xbox première génération (j’exagère à peine…) Les 10 environnements ouverts que vous traverserez sont composés de nombreuses routes, d’arènes de combats et d’obstacles en tout genre… mais, le tout reste vide (hormis les piétons à écrabouiller), peu varié et très peu détaillé. Vous serez amené à explorer les rues de la ville, les sentiers en pleine nature, les déserts arides ou les régions glaciales, pour vous adonner à votre sport préféré : TUER !

Jouabilité : Les fans de la série retrouveront bien entendu les ingrédients qui avaient fait la particularité des précédents opus, quant aux autres, la prise en main vous demandera un petit temps d’adaptation. Vous prendrez ensuite un plaisir malsain à écrabouiller, défoncer et défourailler tout ce qui bouge afin de provoquer le chaos le plus total ! Dans « Max Damage », le sang est rouge et les démembrements des piétons qui passeront sous vos roues sont bien dégueulasses… En ce qui concerne les véhicules que vous serez amené à piloter, il y a plus de 30 engins de la mort à équiper de gadgets en tout genre et à personnaliser (monster trucks, voitures de sport, corbillard, wagon-citerne,…). 

Durée de Vie : Progressez au travers des 16 chapitres pour achever au total plus de 50 épreuves vous prendra de très très nombreuses heures afin de gravir les échelons du mode carrière. Sachant que le but est de terminer premier par tous les moyens ! Pour cela il y a plusieurs façon d’y arriver : 

  • Effectuer le nombre requis de tour et franchir la ligne d’arrivée devant tout le monde !
  • Défourailler tout les autres concurrents en leur fonçant dessus ou en récupérant les nombreux « powerups » présents sur la map afin de les exterminer…
  • Écraser tous les piétons (ce qui reste assez compliqué quand il y en a plus de 700 éparpillés sur la carte :/)

S’ajoute à cela, le mode libre ainsi que le mode multijoueur pour plus de folie et de carnage ! 

Bande Son : Le doux bruit des chocs entre bolides et de la tôle froissée s’accompagne à merveille avec le cris des passants et des splaaaatchs lorsqu’ils passent sous nos roues… Ca-rré-ment dé-gueux !  ^^) 

Conclusion : Malgré des graphismes datant d’un autre temps et d’une jouabilité qui vous demandera un temps d’adaptation, incarnez un fou du volant psychopathe reste carrément jouissif ! Alors oui c’est un vrai plaisir de retrouver cette série gore et immorale sur Xbox One et je vais m’efforcer d’obtenir les fameux 1000G du titre !

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download