[TEST] WORLD WAR Z sur XBOX ONE X

Mayday !! Mayday !! Ceci n’est pas un exercice !! Je répète, ceci n’est pas un exercice !! L’Humanité est au bord de l’extinction ! De New York à Moscou, en passant par Tokyo ou encore Jérusalem, l’apocalypse zombie se répand aux quatre coins du globe… mais rassurez-vous, tout n’est pas perdu… car même si la fin du monde approche à grands pas, la poignée de rescapés (dont vous faites parti) devra associer leurs forces afin de survivre à de gigantesques hordes de zombies. Du moins c’est ce que nous propose World War Z dans cet énorme défouloir zombiesque !

Scénario : World War Z est basé sur le blockbuster éponyme de Paramount Pictures, Il met en scène l’histoire de personnages embarqués dans des scènes d’action complètement dingues où le défouraillage de zombies sera votre principale activité ! Pour faire bref, un bon gros défouloir !  :D 

Graphismes : World War Z vous fera voyager aux quatre coins du monde !  Des couloirs du métro de New York au musée situé dans un Moscou hostile, en passant par le port de Tokyo ou encore les rues ravagées de Jérusalem, le titre de Saber Interactive vous fera découvrir des environnements riches, regorgeant de mille détails et de clins d’œil rappelant le film éponyme de Paramount Pictures ! Développé avec le moteur dynamique, le « Swarm Engine », WWZ permet d’affronter des hordes de centaines de zombies à la fois sans aucuns ralentissements à l’écran ! Un vrai plaisir et on sent bien que l’équipe de développement a voulu nous en mettre plein les mirettes…

Jouabilité : Ici pas de chichi… La prise en main est immédiate et on défouraille dans la joie et la bonne humeur entre pote ! Une fois votre personnage choisi parmi les 6 classes proposés, vous pourrez vous lancer corps et âme dans d’immenses « arènes de combats » en solo dans votre petit coin accompagné de l’IA (plus ou moins moisi…) ou avec 3 autres potes (ce que je vous conseille très fortement). Bien évidemment pour un jeu où le but est d’éliminer de terrifiante hordes de zombies, World War Z propose de nombreuses armes de guerres, d’explosifs en tout genre, de tourelles de défense en veux tu en voilà, de pièges électriques et de barricades … Les 12 chapitres que composent les 4 campagnes démarrent tous de la même façon et ont pour objectif de partir d’un point A pour arriver à un point B. Libre à vous, pendant la traversée de chaque niveaux, de fouiller les environnements pour trouver des charges explosives afin de faire sauter quelques portes blindés renfermant de précieux butins ici et là. Simple et efficace ! Vous commencerez par rencontrer de petits groupes de zombies et finirez par affronter des hordes (vraiment) impressionnantes… Le but est bien évidemment de rester groupir car certains « Zombies Spéciaux » pourraient vous prendre par surprise et vous frapper jusqu’à ce que mort s’en suive ! À la fin de chaque niveau, vous remporterez de l’XP afin de faire progresser votre classe, mais aussi de l’argent qui vous servira à acheter des compétences et des améliorations d’armes. Pour ma part j’ai privilégié une seule classe lors de mes différentes parties, à savoir le fantassin qui est un expert en armes à feu ! A vous de choisir le style qui vous convient le mieux sachant que chaque classe propose de petites variantes bien sympatoches !  ;) 

Durée de Vie : Je ne dois pas être très loin de la vingtaine d’heures de jeu (pour un jeu vendu à 35€ actuellement) et je n’ai toujours décroché ! Entre les 12 chapitres (à travers les 4 campagnes), les différents niveaux de difficultés, les 6 classes à faire évoluer et les modes multijoueurs que nous propose ce WWZ, vous en aurez pour votre argent ! En effet, les 5 modes Joueurs vs Joueurs vs Zombies (PvPvZ) viendront compléter les campagnes coopératives et je trouve ça plutôt cool !

  • Raid de récupération : Dans ce mode, vous devez récolter les ressources dispersées sur la zone de jeu et sur les ennemis abattus afin d’accumuler les points nécessaires pour remporter la partie !
  • Chasse au vaccin : Vous devrez prendre possession de l’objet de mission et le garder le suffisamment longtemps pour terminer victorieux.
  • Domination avec horde : Ici, il faudra capturer diverses zones de contrôle et les maintenir sous votre domination tout en dézinguant les hordes de zombies afin de remporter la partie.
  • Roi de la colline : Prendre le contrôle de la colline tout en interdisant l’accès à l’équipe adverse sera votre mission pour gagner.
  • Match à mort avec horde : Deux équipes s’affrontent sauvagement dans un match à mort ! Simple et sans prise de tête !

Bande Son : La bande originale de ce WWZ contribue très fortement à l’immersion et à la réussite de l’ensemble du titre. La bande son est tout simplement géniale et est en concordance avec l’ambiance du jeu (la trouille quand on entend la horde arrivée au loin) ! Quant aux bruitages des armes et des explosions, ils sont parfaitement parfaits comme nous le dirait le petit gars de la pub pour le calendos Lepetit !

Conclusion : World War Z est une put*** de surprise ! Pour ma part, je ne pensais pas passez autant d’heures à m’éclater sur ce jeu (et c’est pas fini…)… Il est rythmé, le gameplay est efficace, la bande son vraiment sympa, et la durée de vie conséquente ! Alors si vous aussi vous avez envie de décompresser devant un jeu d’aventure captivant entre potes et qui défoule par la même occaz’ après une dure journée de boulot (ou pas), je ne peux que vous conseiller ce titre !  8) 

[PRESS KIT] A PLAGUE TALE INNOCENCE sur XBOX ONE

Le week-end dernier, j’ai eu l’immense surprise et surtout l’immense chance de recevoir à la maison le Press Kit de « A Plague Tale Innocence » sur Xbox One ! Je remercie très chaleureusement l’équipe de Focus Home Interactive pour ce magnifique objet de collection et je vous propose de le découvrir à travers cet unboxing en photos !  8) 

Le Press Kit de « A Plague Tale Innocence » se présente sous forme d’une boite rectangulaire de couleur grise et l’on y aperçoit un rat de couleur noire à l’effet laqué, histoire de bien se mettre dans l’ambiance. Cet objet de collection est limité et numéroté à 410 exemplaires et je possède le 315.

Une fois la boite ouverte, on y découvre tout d’abord une version du jeu sur Xbox One (que je me suis empressé d’installer) ! 

Vient ensuite un magnifique Artwork du jeu par le très talentueux Olivier Ponsonnet… <3 

S’en suit un tapis de souris (lol) bien sympa, reprenant la partie haute de l’illustration de la boite !

S’ajoute à cela un petit artbook d’une vingtaine de pages que je me suis empressé de feuilleter pendant l’installation du jeu. 

 On découvre à l’intérieur d’un écrin, un très mystérieux médaillon représentant le soleil, la lune et un arbre au centre. Il est inscrit tout autour de celui ci, une phrase en latin : Compositum Compositis Sigillumveratis ! … 

Et pour finir, un dossier de presse très bien réalisé (en anglais) présentant le jeu et son univers… 

Oup’s, j’allais oublier… Dans le colis se trouvait également un 33 tours d’une sélection de 12 morceaux composés par Olivier Derivière, qu’on ne présente plus (Vampyr, 11-11 : Memories RetoldBound By Flame ou encore Alone in the Dark pour ne citer qu’eux car la liste est très longue…) !

Je remercie encore une fois Focus Home Interactive pour cette délicate attention et je suis très heureux de pouvoir ajouter ce magnifique Press Kit à ma collection qui n’en finit pas de grossir ! Je vous donnerai d’ici quelques jours mes impressions sur ce A Plague Tale Innocence (embargo oblige) !  8) 

[TEST] TOM CLANCY’S THE DIVISION 2 SUR XBOX ONE X

Après avoir retourné en long, en large et en travers « The Division » sur Xbox One avec 3 potes dans une guerre des plus redoutables contre le crime, l’annonce de ce 2ème opus ne pouvait que m’enchanter au plus au point ! C’est en effet l’un des jeux que j’attendais le plus cette année et je vous en parle via ces quelques lignes ! Agent Activé ! 8)

Scénario : Dans ce second opus, sept mois se sont écoulés depuis qu’une pandémie dévastatrice a décimé la ville de New York (lors du Black Friday) ainsi que le reste du monde, paralysant la population. Lorsque le virus s’est propagé, la Division, une unité d’agents civils dormants, a été activée comme dernier rempart. Depuis, les agents de la Division se battent sans relâche pour sauver ce qui reste à sauver. Pour cette unité autonome d’agents tactiques qui vit parmi les civils, les enjeux sont plus importants que jamais. Washington D.C., la ville la plus protégée sur Terre, est en danger, laissant tout le pays au bord de l’effondrement. Si la capitale tombe, alors c’est le pays tout entier qui tombe. Vous aurez donc bien compris que votre mission en tant qu’agent de la Division (accompagné de votre équipe) consistera à rétablir l’ordre et vous serez donc le dernier espoir pour arrêter la chute de la société après l’arrêt de l’épidémie

Graphismes : Le premier opus était déjà une parfaite réussite graphiquement parlant tandis que The Division 2 est tout simplement OUFISSIME ! Massive Entertainment et Ubisoft nous offrent une superbe suite où l’action se déroule dans un univers vivant, chaotique et totalement ouvert ! Les rues délabrées de cet univers post-apocalyptique sont remplies de déchets, de cadavres, de voitures abandonnées et d’animaux errants… Les civils et les factions ennemies s’efforcent constamment de survivre, se disputant les besoins tels que la nourriture, les médicaments ou encore les munitions, créant ainsi un monde vivant et dynamique. Les quartiers de la ville regorgent de milles détails, les jeux d’ombre et les effets de lumière varient selon le jour et la nuit, les effets météo sont irréprochables et s’accordent parfaitement aux effets spéciaux qui sont tout simplement bluffants. 

Jouabilité : Si vous avez joué au 1er opus, vous ne serez pas dépaysé ! Pour les autres, The Division 2 se présente comme un TPS, intégrant bon nombre d’éléments de RPG où votre agent, comme mentionné plus haut, arpentera seul ou en équipe un monde ouvert à travers Washington D.C.… Mais avant de parcourir ces rues crasseuses et pleines de danger vous passerez par la case création et pourrez ainsi façonner votre propre personnage. Aucunement lié par une classe spécifique, vous pourrez adapter votre équipement et vos attributs comme bon vous semblera… Une fois prêt, direction votre première mission où vous serez aidé par un didacticiel vraiment bien fait. Vous y découvrirez une prise en main particulièrement intuitive et se servir de l’environnement pour se mettre à couvert et passer de planque en planque à la « Gears of War » se fait sans mal. Au fur et à mesure de votre progression, vous débloquerez tout un tas de gadget afin de faire face au danger qui peut surgir de toutes parts. Drône, tourelle automatique, protection mobile, et tutti quanti seront de la partie et vous sauverons d’une mort certaine bien des fois… Vous pourrez également améliorer vos armes pour en modifier la puissance de feu, la stabilité et bien d’autres choses… Bref du tout bon même si une certaine obsession du butin s’installe afin de trouver l’équipement ou l’arme rare à chaque instant de jeu !

Durée de Vie : Comptez des dizaines et des dizaines d’heures de jeu entre potes et quelques nuits blanches… Oui je dis bien « entre potes » car si vous décidez de jouer seul dans votre coin, l’aventure vous paraîtra bien fade. Car oui, The Division 2 est vraiment pensé pour jouer en coop’ et non pour vous amuser en solo… Vous évoluerez dans un riche open-world mettant en avant un univers hostile regorgeant d’activités diverses. En effet, entre les missions principales, les missions annexes, les rencontres aléatoires et les fameuses « Dark Zone », il y a de quoi faire. Les DZ (pour les intimes) sont des endroits dangereux où la peur, la trahison et la tension sont omniprésentes à chaque coin de rues. Ici n’importe quel autre agent peut se retourner contre vous et voler votre butin durement gagné. Ce terrain de jeu a été conçu pour offrir une expérience équitable et excitante à tous les joueurs, et ce quel que soit leur niveau de progression… 

« Tom Clancy’s The Division 2 a été produit avec une mentalité de « fin du jeu d’abord », assurant aux joueurs un accès permanent à des activités toujours originales, uniques et diversifiées longtemps après la fin de la campagne principale. Le endgame de The Division 2 introduira de nouveaux défis et systèmes de progression, des rebondissements et des surprises, et pour la première fois, des raids. Les joueurs pourront également accéder à une multitude de contenus après le lancement, y compris une année complète de missions gratuites, d’extensions de cartes et de modes de jeu. »

Bande Son : L’immersion est complète ! Les doublages sont en français, les bruitages des armes et des explosions sont plus que convaincants et les thèmes musicaux font leur travail avec beaucoup de talent.

Conclusion : Grâce à sa réalisation artistique ultra soignée, son gameplay aux petits oignons, sa durée de vie phénoménale et son ambiance immersive, Tom Clancy’s The Division 2 s’impose comme un incontournable à posséder ! Sur ce,… j’y retourne et qui m’aime me suive…  (GT : misterdream78)  8)

[PRESS KIT] WORLD WAR Z sur XBOX ONE

La semaine dernière, veille de mon départ en vacances, j’ai eu l’immense chance de recevoir à la maison le très sympathique Press Kit du très attendu World War Z sur Xbox One ! Je vous propose de le découvrir à travers ce billet.  8) 

Le Press Kit de World War Z se présente sous la forme d’un sac à dos avec un Z rouge sang brodé sur la poche avant ! 

A l’intérieur du sac, on y retrouve quelques goodies bien sympa, tel que ce pendentif nounours mignon tout plein, qui est en réalité une clef USB. Je l’ai accroché sur le zipper de la fermeture éclair histoire de l’égayer un peu ! :D 

On y trouve également une plaque assez épaisse faisant office de reproduction d’un petit panneau usagé nous mettant en garde contre les Zombies ! ! !

Vient ensuite le dossier de presse qui nous présente le titre de Focus Home Interactive et nous explique dans les grandes lignes les modes de jeu présents ainsi que toutes sortes d’information concernant ce World War Z ! Bref,… une grosse notice comme on en trouve plus à l’intérieur de nos boites de jeu ! 

Un élément important lié à la survie vient ensuite ! Il s’agit d’une sorte d’objet plat, facile à glisser dans sa poche, faisant office de boussole, décapsuleur, loupe, ouvre boite, couteau… De quoi survivre en milieu hostile ! 

Pour terminer cet unboxing, on trouve au fond du sac un stylo/seringue du plus bel effet contenant un liquide rouge. Serais-ce un antidote ? A suivre,…

Je remercie encore une fois la chaleureuse équipe de Focus Home Interactive pour cette délicate attention et je suis heureux de pouvoir ajouter ce magnifique Press Kit à ma collection ! Maintenant je vous donne rendez-vous d’ici quelques jours pour vous faire part de mes impressions pour ce World War Z (sur Xbox One X). En attendant, je vous laisse en compagnie du Trailer sur la réaction de certain joueurs (à base de OMG et de cris en veux-tu en voilà) !  :o) 

Nerf Rival Overwatch – Le Trio Infernale !

La collection Nerf Rival s’est agrandit depuis le 14 mars dernier avec les reproductions officielles des armes de McCree, D.VA et Reaper du célèbre et très bon jeu-vidéo Overwatch ! Nous nous sommes fait un plaisir de tester tout cet arsenal en famille lors d’une guérilla improvisée dans le jardin. A noter que cette nouvelle gamme de produits créés par Hasbro est disponible en exclusivité chez Micromania8)  

Le Pacificateur de Jesse McCree ! La justice ne va pas se rendre toute seule…

McCree est un chasseur de prime à la volonté de fer. Il s’est joint à Overwatch pour échapper à une sentence de prison, mais c’était aussi pour lui une occasion de redresser les tords qu’il avait commis. Maintenant, il fait cavalier seul et rend justice à sa manière, combattant seulement pour les causes auxquelles il croit ! 

Disponible en commande sur le site de Micromania au prix de 49.99€, le Pacificateur est une fidèle reproduction de l’arme du plus célèbre des hors-la-loi Jesse McCree ! Le flingue est vraiment bien pensé, et ce jusqu’à l’éperon tournant se trouvant l’extrémité de la crosse. Pour charger l’arme, rien de plus simple, il suffit de tirer la glissière vers nous ce qui fera basculer le barillet sur le côté afin d’y insérer une balle puis pour l’amorcer il suffit de tirer à nouveau la glissière vers l’avant. Il est par contre dommage que nous ne puissions charger qu’une seule munition à la fois,… Ce n’est qu’un détail car mon fils l’a adopté dès qu’il l’a vue ! 

Dans la boite se trouve également un insigne métallique de très bonne qualité (que vous pourrez fixer à votre ceinture) ainsi que 6 balles en mousse ! Les tirs sont plutôt précis et filent à une vitesse de 24 mètres par seconde. 

Le Pistolaser HB50 de D.Va ! Je joue pour gagner…

D.Va est une joueuse professionnelle qui utilise son adresse hors-norme pour piloter un robot ultra-moderne. En tant que membre de l’unité MEK A, elle combat une monstruosité « Omniaque » qui attaque les villes et elle diffuse ses opérations de combat pour ses fans à travers le monde ! 

Disponible en commande sur le site de Micromania au prix de 39.99€, le Pistolazer HB50 est la moins chère des 3 armes que je vous présente à travers ce billet, ce qui ne veut pas dire qu’elle est la moins réussie… Bien au contraire ! Superbe esthétiquement parlant avec ses couleurs flashy et sa breloque lapin accrochée à la crosse, ce blaster léger et maniable est conçu pour les petites mains et est plus destiné à un public féminin. Le chargement de l’arme se fait sans mal. Il suffit ici de tirer la glissière complètement vers nous ce qui aura pour effet d’ouvrir une petite trappe afin d’y insérer au maximum 3 petites balles en mousse. Il suffit ensuite de tirer à nouveau la glissière vers l’avant pour que votre arme soit prête à l’emploi. Je n’ai eu le temps d’effectuer que quelques tirs avant que ma fille ne s’approprie ce Pistolazer !  

Dans la boite se trouve 3 balles en mousse ! Les tirs sont précis également et filent à une vitesse de 24 mètres par seconde. 

Le Faucheur de Reaper ! La mort est parmi vous…

Faucheur est un mercenaire ayant combattu dans de nombreux conflits armés. Il se déplace comme une ombre et laisse une traînée de cadavres derrière lui. Il est possible qu’il soit le résultat d’une expérience génétique ratée et qu’il traque les anciens agents d’Overwatch ! 

Disponible en commande sur le site de Micromania au prix de 64.99€, le Faucheur est le plus grand et le plus puissant des 3 guns ! Ce fusil à pompe de couleur blanc linceul est tout simplement magnifique ! Le chargement se fait par la culasse et tout comme le Pistolazer de D.Va, une petite trappe s’ouvrira afin d’y insérer 8 balles en mousse d’un coup afin de les tirer une à une. Il est pour ma part moins maniable que les 2 autres et je vous conseille de le tenir avec vos 2 mains. Attention tout de même lors de vos batailles à ne pas tirer à bout portant afin d’éviter tout accident !

Dans la boite se trouve 8 balles en mousse ! Les tirs font mal, très mal à courte portée et filent à une vitesse de 27 mètres par seconde. 

Hasbro nous sort ici de parfaites reproductions de trois armes de trois des héros emblématiques du jeu-vidéo Overwatch : Le Pacificateur, le Pistolazer et le Faucheur ! Le prix peut paraître un peu élevé pour certain mais au vue de la qualité et de la solidité des produits cela reste cohérent ! Ces produits plairont à coup sûr au fan de la série (petits et grands) et pourrait même en faire de superbes objets de collection ! Et ça moi j’achèèèèète !  :D 

Pour suivre toute l’actualité NERF, rendez-vous sur Facebook.com/NERFFrance@NerfFrance sur Twitter et @Nerf sur Instagram.

Pour plus d’informations sur les gammes NERF, rendez-vous sur nerf.hasbro.com

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download