Tag Archives: TEST

[TEST] Persona 3 Reload sur Xbox Series X

Sorti ce 2 février 2024 dans toutes les bonnes crèmeries, ce Persona 3 Reload débarque pour notre plus grand bonheur sur Xbox Series X en nous proposant une refonte complète du jeu d’origine ! 

Nous allons donc voir ici (sans aucuns spoils), si le jeu phare de la série Persona a été fidèlement remasterisé avec des graphismes au goût du jour et avec toutes les fonctions d’un jeu moderne … Laissez moi juste le temps d’enfiler mon uniforme et je suis à vous !  ;) 

Scénario : Dans Persona 3 Reload, vous incarnerez un jeune étudiant (au nom que vous voudrez bien lui donner) venant tout juste d’être transféré au lycée Gekkoukan situé dans un cadre idyllique au bord de la mer… Quelques jours après son entrée dans l’établissement, le dortoir où il réside se fait attaquer par des entités maléfiques, ce qui provoque le revivification de ses capacités latentes de Persona… ! À son réveil, on lui explique qu’ici, plusieurs lycéens sont aussi réceptifs que lui et qu’ils sont les seuls à pouvoir voir et attaquer ces horribles monstres !

Il rejoint alors la Section d’Exécution Extrascolaire Spécialisée (S.E.E.S.) dans le but de d’élucider ce mystère et d’éradiquer ces ombres qui apparaissent juste après minuit, lors de la 25ème heure de la journée… l’Heure Sombre !!

Graphismes : Persona 3 Reload est une véritable réussite d’un point de vue esthétique ! Nous avons droit, dans cet épisode remasterisé au goût du jour, à des graphismes de très haute qualité mettant en valeur ce P3R aux influences de Persona 5

C’est fluide, agréable à l’œil, les couleurs sont vives et les textures détaillées. Atlus a énormément travaillé les effets de lumière, présents sur l’environnement ainsi que sur la modélisation des différents personnages pour rendre le tout superbe. Nous sommes face à un véritable « animé japonais » que l’on suit au gré des jours, que dis-je, des semaines de cours, dans une atmosphère japonisante à souhait ! Et, il faut bien avouer que les différents protagonistes sont merveilleusement réussis et parviennent à captiver notre attention lors des nombreuses phases de dialogues (traduites en français je précise) !!

On prend énormément de plaisir à parcourir les nombreux lieux de cette île haute en couleur, tels que le lycée Gekkoukan, ses gares, ses rues commençantes bondées et animées à souhait et même les quartiers mal famés (vous ai-je parlé de la vue exceptionnelle sur la mer depuis le monorail de la gare de Port Island ?) !  

Il faut également souligner un point plus qu’essentiel à l’immersion de ce Persona 3 Reload, il s’agit de l’interface du jeu ! Claire, propre et lisible, elle participe grandement au plaisir manette en main ! <3

Jouabilité : Persona 3 Reload se rapproche fortement du gameplay de Persona 5 ! Le jeu mêle simulation de vie et combat au tour par tour reprenant les mécaniques maintes et maintes fois utilisées dans ce type de jeu, à la différence qu’ici, c’est que PR3 ne comporte pas de rencontre dîtes « aléatoires »,…  

Comme mentionné un peu plus haut, le titre d’Atlus repose sur un système classique de combats au tour par tour et lors des affrontements vous aurez la possibilité de choisir d’attaquer et ainsi utiliser votre arme préalablement équipée, de vous protéger, d’utiliser un objet ou d’invoquer une Persona (en s’infligeant littéralement une balle dans le crâne),… une sorte d’entité qui représente la personnalité de son détenteur, et qui possède de grands pouvoirs magiques permettant de combattre les ombres maléfiques. Chacune d’entres elles possèdent ses propres points forts et points faibles. Il est donc primordiale de bien connaitre le fonctionnement des personae afin d’utiliser aux mieux leurs capacités !

En gros, chaque compétence et attaque possède des « affinités » (taillade, frappe, perforation, feu, glace, électricité, vent, lumière et ombre). La quantité de dégâts infligés dépend donc de l’affinité de l’ennemi. Vos adversaires auront des points faibles avec certains éléments qu’il faudra donc trouver ! Attaquer sur leur faiblesse infligera un maximum de dégâts. la monstruosité sera mise à terre et vous pourrez utiliser « Encore1 » (vous aurez alors une autre occasion d’agir,… ). Enchainer ces « Encore1 » sur plusieurs cibles à la suite fera durer votre tour aussi longtemps que possible !

Après avoir remporté un combat, un « tirage de carte » peut se produire selon votre efficacité lors des affrontements ! Vous empocherez alors une carte qu’il faudra choisir parmi un choix proposé et chaque type de carte aura un effet diffèrent. Par exemple : Persona permettra d’acquérir une nouvelle entité, Bâtons augmentera votre expérience, Coupes activera les effets de soutien au combat, Epées permettra d’obtenir une carte de compétence et Pièces vous accordera de l’argent (essentiel pour vous acheter de l’équipement de combat).

Pour faire court, les combats sont tactiques et super prenants,…

Durée de Vie : Comptez pas moins de 90 heures de jeu (plus ou moins selon la difficulté choisi et votre style de jeu) si vous souhaitez terminer, tout voir et tout connaitre de ce Persona 3 Reload. Et oui, les jeux de la saga Persona sont réputés pour leur longueur avec une densité impressionnante de contenu ! 

Ici tout est basé sur la gestion du temps… Notre héros vit sa vie de lycéen en suivant des cours dans son établissement et doit gérer ses activités extra-scolaires à la fin de sa journée d’étude ! Ces différentes occupations comme par exemple travailler à la bibliothèque, manger un bout, se rendre au karaoké, à la salle d’arcade ou au cinéma lui permettent de gagner en Savoir, en Charme ou en Courage (afin de renforcer ses compétences) ! Il faudra alors bien utilisé ce temps disponible car il est bien évidement limité ! Il est d’ailleurs, même possible de se trouver un p’tit job pour gagner quelques ¥ ! 

Bref, l’aventure est vraiment prenante, et on a une folle envie de tout découvrir dans ce P3R une fois lancé ! Il est vraiment difficile de décrocher tant il y a de chose à faire, à voir,… (put*** ce kiff de fou) Vous constaterez que la vie d’adolescent n’est pas toujours simple et que tisser des relations solides avec différents personnages seront très utiles au fur et à mesure que vous avancerez dans l’aventure.

Bande Son : La bande originale jazzy/pop/électro du jeu contribue fortement à la réussite global de ce Persona 3 Reload tant elle est incroyable en tout point !

Puis, je me répète mais il faut savoir que le jeu est intégralement doublé en Japonais et sous-titré en Français pour une meilleure compréhension des dialogues ! L’immersion est incroyable et les thèmes musicaux choisis collent parfaitement aux moments d’actions ou d’accalmis ! 

Conclusion : Persona 3 Reload est non seulement un remaster de qualité mais un excellent titre. Cette version remplit le pari risqué de renouveler l’expérience sans dénaturer l’œuvre originale et sans y perdre au change ! Totalement addictif et rythmé, le titre d’Atlus comblera tous les fans de J-RPG en leur offrant une aventure à la durée de vie phénoménale.  :p 

[TEST] LIKE A DRAGON: INFINITE WEALTH SUR XBOX SERIES X

Ça y est ! Nous y voilà !! Enfin !! Like a Dragon: Infinite Wealth est disponible les ami(e)s !  8) 

Après avoir dévoré Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name sur Xbox Series X (le dernier titre du studio Ryu ga Gotoku), et obtenu les fameux 1000G, un énorme manque s’est fait sentir … On va dire que c’est à chaque fois la même chose dès que je termine un jeu de cette saga… Alors oui l’attente fut longue même s’il a fallu attendre que 2 petits mois jusqu’à la sortie de ce Infinite Wealth:p 

Bref, nous allons donc voir ce que nous réserve ce nouvel opus dans le test (garanti sans spoil) qui suit,… laissez moi juste le temps de terminer mon « pudding Hawaïen goût coco » et je suis à vous …  :D 

Scénario : Alors, pour faire très court, et ne rien vous spoiler sur le scénario riche en rebondissements et en révélations de ce nouvel opus (huitième épisode si mes calculs sont bons!) de la saga Yakuza, faisant suite directe au merveilleux « Like a Dragon » (dispo sur le gamepass soit dit en passant) ,… 

Ichiban Kasuga, (mon héro préféré de la saga) mène enfin une « vie paisible » et aime son nouveau job au sein d’Hello Work, une agence pour l’emploi ! Il se sent utile en aidant d’anciens Yakuzas à reprendre une vie normal en leur trouvant un boulot honnête… Mais,… il est difficile de s’en sortir et de repartir à zéro quand on possède un lourd passé ! En effet, celui ci refait surface et est révélé aux yeux de tous par un influenceur sur les réseaux sociaux ! Et depuis c’est la mouise, rien ne va plus,… Il perd son job et n’arrive toujours pas à se remettre du méga vent de la part de la femme qu’il aime… Bref, tout va mal et il est temps pour lui de changer d’air ! Et cela tombe bien car suite aux révélations d’un ancien allié, notre ami décide de se rendre à Hawaï afin de se mettre à la recherche de sa mère biologique, Akane Kishida, qu’il pensait décédée il y a de nombreuses années déjà. Pendant ce temps, Kazuma Kiryu (le Dragon de Dojima, que l’on ne présente plus) est également présent à Honolulu à la recherche de cette femme selon les ordres de la faction Daidoji,… Il se retrouve donc à faire équipe ensemble afin d’unir leur force pour la retrouver…  C’est ici donc que commence l’histoire … 

2

Graphismes : On ne va pas y aller par quatre chemin, ce Like a Dragon: Infinite Wealth est à ce jour le plus beau, esthétiquement parlant, opus de la saga ! 

Après un passage avoisinant tout de même les 5 heures de jeu (cinématiques comprises) à Isezaki Ijincho à Yokohama, le titre de Ryū ga Gotoku Studio, nous transporte à Hawaï ! (hors du japon, ce qui est une première pour la franchises, il faut le rappeler ! ) Aloha ♪♫♪

Un merveilleux voyage rempli d’exotismes se dresse devant nous, dans cette magnifique île au décor paradisiaque où on a envie de visiter chaque recoin de la map, que ce soit au niveau des beaux quartiers, de la Plage d’Aloha où de nombreux touristes viennent des quatre coins du monde pour surfer ou se détendre sur le sable fin, du Quartier Chinois avec ses vendeurs ambulants et ses marchés de produits ou encore du Little Japan qui regorge d’enseignes lumineuses en passant par Waikiki, quartier vivant où regorge bon nombre de boutiques de souvenirs et de grandes marques (sans oublier que cette zone s’anime dès la nuit tombée, avec ses bars à cocktails au bord de l’eau, ses restaurants gastronomiques et ses spectacles de rues)… ou bien même dans les rues mal famées et interdites au public du District Cinq,... Non vraiment c’est un réel plaisir de découvrir ces endroits aux rues bondées de monde, aussi bien de jour que de nuit et ce, peu importe la météo (dynamique, je précise),…

Et je ne vous ai pas parlé du Quartier Culturel, du Centre Ville, des Quais ou encore du plus grand complexe commercial d’Hawaï dans la zone d’Anaconda… Bref, une dinguerie que je vous laisse le soin de découvrir par vous même…  

Pour terminer sur le côté esthétique de ce nouvel opus, les animations sont, quant à elles, toujours aussi réussies et la fluidité du jeu toujours au rendez vous… et je ne vous parle même pas des effets spéciaux, explosions en veux tu en voilà lors des (très très nombreux) combats qui vous en mettront plein les mirettes ! Bref, la réalisation de ce Like a Dragon: Infinite Wealth est particulièrement soignée et vous offrira un véritable dépaysement.

11

Jouabilité : Si vous avez joué à Yakuza – Like a Dragon alors vous ne serez pas dépaysé par le gameplay ! Pour les autres, manette en main le jeu se veut très intuitif,… Nous sommes ici face à un RPG qui se repose sur des combats au tour par tour qui ne s’encombre pas de fonctions superflus ! Ici tout se fait sans mal, notamment grâce au long prologue qui nous met à l’aise avec le gameplay !

Notre bon vieux Ichiban croisera sur sa route quelques personnages qui deviendront bien évidemment ses alliés et se joindront à lui pour mener à bien sa quête ! Il faudra parfois bien choisir les membres qui composeront votre groupe car vous ne pourrez combattre qu’avec quatre d’entres eux au maximum ! 

Chacun possède ses atouts et faiblesses ainsi que son propre style de combat,… Même si Kazuma Kiryu (le Dragon de Dojima) est le seul de l’équipe à pouvoir opter pour trois style de bagarres différentes ! Ce qui le rend très puissant…

Pour les autres membres de votre team vous devrez donc jongler entre eux pour mener à bien vos victoires… Une fois le combat engagé, vous pourrez choisir différentes approches pour chaque équipier, comme attaquer en frontal, utiliser les objets de votre inventaire (soins, nourritures, remèdes,…), parer une attaque ou encore utiliser une multitude d’actions spéciales. À chaque victoire, votre équipe remportera de l’XP (et du pognon), ce qui fera évoluer vos persos en augmentant leur stats en combat, défense, etc… Vous pourrez également vous équiper d’armes (qu’il sera possible de faire évoluer) et d’équipement pour vous rendre plus forts lors de vos affrontements mais également dans vos différents jobs…

Hein ? Nos jobs ? Et oui, il faudra choisir un boulot pour chaque membre de l’équipe ce qui vous permettra d’obtenir certaines aptitudes… Vous pourrez d’ailleurs en changer comme bon vous semble et vous spécialiser dans une autre branche qu’il faudra débloquer au préalable ! Mais ici, pas besoin de gérer son expérience obtenue à la sueur de votre front, tout se fait automatiquement… Pour finir, vous aurez un rôle primordial à jouer sur le développement de la personnalité d’Ichiban en fonction de vos choix lors de certaines situations…  ;) 

Vous allez très vite vous rendre compte que les rues d’Honolulu ne sont pas sûres et que vous rencontrerez de nombreux lascars tous les dix mètres (je n’exagère pas je vous assure)… Par chance vous pourrez esquiver bon nombres de ces mauvaises rencontres en contournant les individus suspects, identifiables grâce à leur code couleur… Pour les bleus, deux petites claques dans la tronche suffiront et cela se corsera un peu plus avec les couleurs rouge et bien plus avec les mauves ! 

3

Durée de Vie : Les ami(e)s, si vous n’avez pas joué au premier opus (ce qui serait une terrible erreur!), vous risquez d’être un peu perdu car il s’agit ici d’une véritable suite ! Après si vous avez la flemme (ce que je ne pourrais absolument PAS comprendre!) nos amis du studio Ryu Ga Gotoku, ont eu la délicate attention d’intégrer quelques flashbacks ici et là lors de l’aventure… Ceux-ci sont également présents pour rafraichir un peu la mémoire, surtout si vous avez terminé la première aventure il y a fort longtemps ! 

Pour en revenir à la durée de vie du jeu,… Comptez une bonne soixantaine d’heures pour terminer la quête principale, composée elle même de 14 chapitres ! Mais une fois pris au piège de cette ambiance si merveilleuse, comptez plutôt dépasser laaaaaaargement la centaine d’heures de jeu… En effet, difficile de décrocher tant il y a d’activité à découvrir ! Et il serait vraiment dommage de passer à côté de tout ce que nous offre ce Infinite Wealth ! Les quêtes secondaires sont très nombreuses, bourrées de clin d’œil et parfois complètement WTF (coucou professeur Okita!)… Vous pourrez même passer quelques diplômes dans différents domaines afin d’augmenter vos statistiques de personnalité, pour cela il faudra répondre correctement à diverses questions afin de repartir avec le précieux ! Si vous aimez les karaokés, les bornes d’arcade, les longues discussions entre amis, les fléchettes, la pêche et toutes autres activités de détente, vous risquez de passer de long moment dans les lieux prévus à ces effets !

S’ajoute à cela, la gestion d’une île (Dondoko), « un jeu dans un jeu » qui vous prendra un temps fou tant il est addictif et complet ! Il faudra dans un premier temps nettoyer l’endroit des déchets mais aussi se débarrasser des pollueurs, puis de bâtir un complexe pouvant accueillir de très nombreux visiteurs,… ! Et si vous en voulez encore, la « Ligue Sujimon » vous occupera quelques nombreuses heures de plus ! On reprend en quelques sortes ici un concept fortement inspiré de Pokémon. En gros, les Sujimons sont des adversaires que l’on rencontre tout au long de l’aventure. Le but est de les capturer, de les faire évoluer et de les faire s’affronter. Chaque combat se déroule en 3 Vs. 3 avec 3 remplaçants prêt à intervenir à tout moment… et vous aurez même la possibilité de participer à différents raids (de différents niveaux) dispersés un peu partout sur la carte. Le but est bien évidemment de devenir le meilleur dresseur et de battre les champions de la ligue ! Attrapez-les tous ♪♫♪

000

Bande Son : L’immersion et le dépaysement sont totales (Merci Hidenori Shoji) ! Like a Dragon: Infinite Wealth est complètement traduit en français au niveau des textes ! D’ailleurs, je vous conseille personnellement de laisser les voix en japonais plutôt qu’en anglais… Bref pour le reste c’est du tout bon, musiques, bruitages… l’ambiance urbaine est parfaitement retranscrite même si on aurait aimé que « l’intégralité » des dialogues soit doublés et non remplacés par des lignes de textes (c’est juste histoire de chipoter un peu hein!) !

1

Conclusion : Like a Dragon: Infinite Wealth est une totale réussite et je compte bien réaliser les 1000 G (1200 pour être précis grâce au New Game +) tant le jeu est prenant ! 

Sa réalisation magnifique, son ambiance unique, sa durée de vie d’une générosité complètement dingue, son scénario principal rempli de rebondissements, de situations parfois cocasses, de révélations mais également de trahisons,… le tout constamment soupoudré d’humour font de ce titre une vraie pépite ! <3

[TEST] Persona 5 Tactica sur Xbox Series X

Persona 5 Tactica sur Xbox Series X est le tout nouvel épisode de la célèbre franchise Persona ! Il s’agit ici d’un Spin-off (comment ça encore un !?) de l’excellentissime jeu de rôle Persona 5 et qui, contrairement à son aîné, adopte le style d’un Tactical RPG ! 

Autant vous dire que le titre de P-Studio à titiller ma curiosité au plus haut point et que nous allons donc voir un peu ce que nous réserve les « Phantom Thieves » dans les quelques lignes ci dessous ! Laissez moi juste le temps de mettre mon masque et je suis à vous !  ;) 

p5t

Scénario : À la suite d’un inexplicable incident, les « Phantom Thieves » se retrouvent à errer dans un royaume étrange où les habitants subissent une oppression tyrannique. Encerclés par un groupe militaire appelé les Légionnaires, nos amis courent un grave danger… jusqu’à ce qu’une mystérieuse révolutionnaire nommée Erina les sauve et leur propose une offre alléchante en échange de leur aide. Ils lui promettent alors de l’aider à organiser une révolution et à libérer ce monde des tyranniques Légionnaires, tout en recherchant la vérité sur ses origines mystérieuses…

Graphismes : Esthétiquement parlant, ce Persona 5 Tactica sur Xbox Series X nous plonge dans l’univers de Persona 5 en y ajoutant une touche plus « enfantine » qu’à l’accoutumé !! En effet, ici nos héros adoptent le style « kawaii » ! De véritables miniatures des Voleurs Fantômes, irrésistiblement mignonnes avec de grands yeux expressifs et des caractéristiques exagérées volontairement ! C’est merveilleusement réussis et cela contribue parfaitement à captiver notre attention lors des nombreuses phases de dialogues (traduits en français je précise) !! J’ADORE ! 

Les différentes arènes de combats que vous traverserez sont assez simplistes mais fortes agréables à l’œil tout de même ! C’est hyper coloré et on prend énormément de plaisir à parcourir ce P5T qui emprunte son style narratif à un Visual Novel, avec de très nombreux dialogues et des interactions figées (parfois humoristiques), bien que certaines cinématiques aux airs de « manga » interactif (enfin plutôt d’« animé », comme dirait ma fille) ponctuent l’expérience.

Pour terminer, avec le côté esthétique du soft, je me permet de souligner un point plus qu’essentiel à l’immersion de ce P5T, il s’agit de l’interface du jeu ! Claire, propre et hyper lisible (n’ayons pas peur des mots), elle participe grandement au plaisir manette en main ! 

1

Jouabilité : Persona 5 Tactica est donc un jeu de rôle stratégique au tour par tour où vous devrez contrôler une escouade de trois Voleurs Fantômes qu’il faudra déplacer à travers les cases d’un « plateau de jeu » à la recherche des meilleures positions pour attaquer et se défendre des nombreux ennemis qui voudront vous barrer la route. Bien entendu la magie occupe une grande place ici avec les invocations des fameux Personae ! 

Le tuto est plutôt bien intégré au titre et permet de prendre ses marques lors des premières missions ! P5T propose plusieurs niveaux de difficulté (changeables à tout moment), ce qui conviendra parfaitement aux nouveaux initiés comme aux vétérans de Tactical RPG... Sachant qu’ici le « mode normal » est déjà assez corsé ! 

Le gameplay est vraiment accessible et il ne vous faudra que très peu de temps pour le maitriser ! Une étude de chaque arène de combats avant d’effectuer vos déplacements est primordiale et vous pourrez aller ou vous le voulez dans votre périmètre de mouvement. Il est également indispensable, pour élaborer vos stratégies, d’analyser les troupes ennemis afin visualiser leurs portées de déplacement et surtout d’attaque. Pas besoin de vous faire un dessin pour savoir qu’il est bien évidemment préférable de terminer votre tour à couvert derrière un mur ou un obstacle quelconque afin de résister aux attaques ennemies. Sachant que les unités ennemies peuvent elles aussi se mettre à l’abris !

Vous aurez la possibilité d’effectuer des attaques de mêlée à proximité immédiate d’une unité ennemie et pourrez terminer ainsi votre action sur la case qu’elle occupait. Pour effectuer des attaques de distances, une ligne rouge désignera les cibles que vous pourrez viser et une ligne noire désignera les cibles impossibles à toucher depuis votre position. A savoir que quand une unité se place à couvert derrière un obstacle, toutes les attaques à distance frontales et latérales seront bloquées et n’infligeront aucun dégât. Il faudra alors bien utiliser cette particularité pour prendre et conserver l’avantage au combat. 

P5T propose ici trois principales mécaniques à utiliser ! Par exemple, quand vous touchez des cibles qui ne peuvent pas résister à vos attaques, vous les mettrez à terre. Vous aurez alors une autre occasion d’agir,… c’est ce qu’on appelle « faire un 1 more« . Enchainer ces 1 more sur plusieurs cibles à la suite fera durer votre tour aussi longtemps que possible ! La tension est une jauge à remplir qui vous donnera accès à la compétence spéciale de vos personnages. La triple menace permettra quant à elle, d’effectuer de gros dégâts de zone si vos unités sont positionnées en triangle pour activer cette attaque. 

Nos héros peuvent utiliser des compétences au combat, moyennant quelques PC. Celles ci ne sont pas affectées par les obstacles et si vous attaquez avec l’une d’elle, la résistance des unités ennemies touchées sera neutralisée.

Outre le niveau global de nos petits « Phantom Thieves », l’ensemble de nos unités peuvent être amélioré par le biais de leur arbre de compétences et de leur équipement,… Le niveau des voleurs fantômes est commun à tous les membres du groupe et il augmente leurs PV, leurs PC et leur puissance d’attaque de mêlée à mesure qu’il grandit. Les points essor quant à eux (PE), servent à obtenir des aptitudes dans l’arbre de compétence. Vous gagnerez ces fameux points à mesure que votre niveau de Voleurs fantômes augmentent ou, à l’occasion, quand vous engagerez des conversations dans votre planque… 

4

Durée de Vie : Il faut compter une bonne trentaine d’heures de jeu pour terminer l’aventure et sa quarantaine de missions en mode « Facile » ! Bien entendu, le jeu étant assez exigeant en mode « Normal » la durée de vie pourra être impacté selon le mode de difficulté choisi ! Bon chance pour la difficulté « Sans Pitié » comme dirait l’autre ! 

Chaque niveau est assorti d’un certain nombre de conditions (Terminer le niveau, Terminer en 5 tours, Aucun KO dans le groupe,…) qui vous rapportent des primes une fois remplies. Vous pourrez aussi confirmer des conditions d’attribution avec l’ « Analyse ». Décrocher des primes vous rapportera de l’XP et de l’argent en plus. Parfait pour faire des emplettes dans la boutique et investir dans de nouvelles armes à distance ! Les stocks s’étofferont à mesure que vous progresserez dans l’histoire…

3

Bande Son : La bande originale jazzy/pop/électro du jeu contribue fortement à la réussite global de ce Persona 5 Tactica tant elle est incroyable en tout point ! Puis, je me répète mais il faut savoir que le jeu est intégralement doublé en Japonais ou en Anglais et sous-titré en Français pour une meilleure compréhension des dialogues ! L’immersion est incroyable et les thèmes musicaux choisi des morceaux de qualité qui collent parfaitement aux moments d’actions ou d’accalmis ! 

11

Conclusion : Totalement addictif, drôle et rythmé, Persona 5 Tactica comblera tous les fans de T-RPG en leur offrant une aventure palpitante, plaisante et exigeante, pour qui le souhaite grâce a ses différents modes de difficulté ! 

Un excellent Spin-off bourré de charme, accompagné d’un gameplay mijoté aux petits oignons et d’une direction artistique « irrésistiblement mignonnes » et coloré à souhait ! Un vrai régal !!

Le jeu est disponible (par ici) pour une quarantaine d’euros et ferait un sympathique cadeau pour Noël ! 8)

[TEST] Farming Simulator 22 – Premium Edition sur Xbox Series X

Je possède à la maison l’ensemble des « Farming Simulator » sorti depuis la version de 2013 sur Xbox360 !… Et il m’aura fallu attendre que l’opus 22 (sorti en novembre 2021) débarque pour que je puisse enfin me mettre au vert et me lancer dans cette expérience agricole ô combien renommée ! Il faut un début à tout me direz vous…

Aujourd’hui, le millésime 2022 nous revient donc dans une Premium Edition sur Xbox Series X ! Cette édition comprend le jeu Farming Simulator 22, six cartes, sept DLC officiels et les extensions Platinum & Premium. De quoi prolonger la durée de vie du soft déjà énormissime ! 

Nous allons donc découvrir via ces quelques lignes ce que nous réserve cette édition ultra méga complète du titre de GIANTS Software manette en main ! Laissez moi juste 30 secondes le temps d’enfiler une nouvelle fois mes bottes en caoutchouc et mon bonnet,… et je suis à vous ! 

fm22pe

Scénario : Dans Farming Simulator 22 – Premium Edition vous incarnerez un agriculteur moderne et devrez gérer et faire évoluer votre exploitation agricole de manière approfondie afin de créer la ferme de vos rêves ! Vous pourrez faire pousser des carottes, des betteraves rouges ou encore des panais autour d’un village isolé dans la nouvelle région de Zielonka, cultiver du raisin en France, vous adonner à la production d’olives en Méditerranée, élever un troupeau de vaches laitières, ou encore faire pousser d’immenses champs de maïs et blé dans l’Ouest américain.

Les possibilités en types d’exploitations sont énormissimes et croyez moi la vie de fermier c’est pas de tout repos !   

Graphismes : Franchement on s’y croirait ! Je ne pensais vraiment pas être autant bluffé par la qualité visuelle du titre de GIANTS Software ! Peu importe les saisons qui passent, chaque période de l’année à son lot de détails, de changements, de défis et c’est un véritable régal pour les yeux ! Les conditions météo sont de la partie et offrent un excellent moyen de rajouter encore plus d’immersion au jeu ! La végétation et les différents champs sont impressionnants de réalisme et les animaux modélisés à la perfection ! 

Cette Edition Premium de Farming Simulator 22, propose donc six grandes cartes pour y exercer nos talents de fermier dont un tout nouvel environnement situé en Europe centrale, inspiré de pays tels que la République tchèque et la Pologne avec ses parcelles de terrain toute en longueur !

Et autant vous dire que le dépaysement est total ! Chaque environnement possède sa propre ambiance et sa propre architecture, ce qui amène un certain charme à l’ensemble du jeu !

Toutefois, on aurait aimé retrouver des véhicules ou du matériel agricole un peu moins… propre et brillant ! En effet, on a l’impression ici que tout est neuf et sorti directement d’usine ! Ce qui donne l’impression que le métier de paysan n’est pas salissant ! Où sont les tracteurs sales, les roues remplies de boues et autres outils bouffés par la rouille ? Surement dans le prochain opus !  :D

2

Jouabilité : Pour tous les nouveaux fermiers qui n’auraient pas encore mis les mains sur l’opus de base, il faut savoir que vous débuterez votre nouvelle vie d’agriculteur en sélectionnant votre niveau de difficulté et choisirez ensuite la carte sur laquelle vous commencerez à jouer. Viendra ensuite la création de votre fermier, que vous pourrez bien évidemment personnaliser de la tête au pied… Sans rentrer forcement dans les clichés, mais plutôt pour m’immerger complètement dans cette aventure, j’ai pour ma part opté pour le béret, les gants, les chaussures de sécurité ainsi que la tenue de travaille (Valtra)… On est tout de même ici pour bosser, non ?

Vient enfin le moment de faire le tour du propriétaire ! Je vous conseille fortement, si vous êtes néophyte du genre, de commencer par la visite guider afin d’y apprendre les rudiments du jeu. Ce tuto, très complet, vous présentera les différents éléments de votre exploitation ainsi que différents points intéressants se trouvant sur votre carte. Vous constaterez très vite qu’il est impossible d’être partout à la fois et qu’il faudra obligatoirement embaucher du personnel pour vous aider dans ce métier ô combien difficile ! Les différents menus qui s’affichent sur notre écran nous sont expliqués très clairement et permettent d’avoir une idée global de ce qui nous attend une fois les directives terminées !

Farming Simulator 22 se joue en vue subjective (à la première personne) et est très agréable à la manette. Notez tout de même une physique plus ou moins étrange lorsque l’on conduit des véhicules qui sont censés peser plusieurs tonnes… un virage pris trop serré et vous aurez vite fait de faire plusieurs tonneaux… Hormis cela, la maniabilité du titre est très bonne et bien optimisée.

3

Durée de Vie : Vous allez en passer des heures et des heures sur ce titre si vous vous laissez embarquer dans cette aventure ! Vous commencerez en bas de l’échelle avec une première mission qui donne le ton et qui consistera à gouter aux joies de la moissonneuse batteuse afin de récolter le blé de votre premier champ ! Et autant vous dire que la magie opère dès les premiers instants ! On se prend très vite au jeu et on a qu’une seule envie c’est de plonger tête devant dans l’exploitation d’une agriculture intensive, un élevage d’animaux ou encore une sylviculture diversifiée en passant par la viticulture et l’oléiculture ! (Il n’y a pas trop de mot en « ure » là ?)

Pour cela, plusieurs fonctionnalités vous seront présentées afin d’optimiser au maximum vos revenus et votre production. Grâce à cela, vous pourrez renouveler votre matos via la boutique intégrée au jeu ou investir dans de nouveaux terrains et bâtiments. Comme évoqué plus haut, pour vous faciliter la tâche et la réalisation de certains travaux, il vous sera possible d’employer du personnel. De quoi devenir un vrai patron ! 

Mais tout n’est pas rose et facile dans FS22… En effet, le cycle saisonnier sera présent pour vous corser la tâche et il faudra vous adapter au changement de saison (surtout quand viendra l’hiver)… De quoi bien approfondir votre expérience agricole ! Il faut savoir également que vous pourrez gérer votre exploitation de façon coopérative en multijoueur ! Il y a tellement à faire que je ne vais pas vous mentir, au moment où j’écris ces quelques lignes je n’ai pas encore testé cette option… Sachant qu’ici le crossplay est de la partie et les PC et consoles PS4, PS5 et Xbox pourront ensemble. Ce qui facilitera grandement la recherche de partie…

Parlons un peu chiffre et accrochez vous bien à votre fourche car ici, c’est pas moins de 400 véhicules et outils (provenant de plus de 100 marques agricoles) qui ont été numérisés dans le jeu pour être le plus authentique possible ! 

A noter que la durée de vie du jeu de base était déjà énormissime, et que cette Premium Edition vous offrira une incroyable diversité d’environnements, de machines et de possibilités en intégrant les DLC Antonio Carraro, Kubota, Vermeer, Göweil, Hay & Forage, Horsch AgroVation et Oxbo ! Elle intègre également les contenus de la nouvelle extension « Premium », ainsi que ceux de l’édition « Platinum », liés à l’industrie forestière ! La folie !!

4

Bande Son : Ici aussi, le boulot réalisé sur la bande sonore est dingue ! L’immersion est totale et franchement il ne manque plus que les odeurs pour parfaire le tout ! Je n’imagine même pas le travail que ça a dû demandé pour enregistrer tous ses sons et autres bruitages ! Franchement chapeau (ou plutôt béret) ! 

5

Conclusion : Je suis complètement conquis par cette Edition Premium ultra complète de ce Farming Simulator 22 ! Les aficionados de la série seront comblés par tant d’ajouts (plus de 150 marques et plus de 400 machines) et de possibilités en types d’exploitations ! Pour les autres, le titre de GIANTS Software se révèle être (à ne pas en douter) la meilleure expérience agricole virtuelle à ce jour ! Le gameplay est accessible, la bande son parfaite, et la qualité visuelle complètement incroyable de réalisme ! Un reproche ? Ouiii il est hyper chronophage !!  :o) 

[TEST] Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name sur XBOX

C’est toujours très compliqué pour moi de me forcer à ne pas regarder un seul trailer ou même une seule preview à chaque annonce d’un nouveau titre du Ryu ga Gotoku Studio pour en garder l’entière surprise ! Et forcement ce Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name sur Xbox Series X en fait évidemment parti ! Pour les 2 ou 3 personnes qui ne suivraient pas, ce nouvel opus de la série Yakuza (que nous appellerons ici spin-off), relate les aventures de Kazuma Kiryu et se déroule entre la fin des événements de Yakuza 6: The Song of Life et le prochain Like A Dragon: Infinite Wealth qui sortira fin janvier 2024 ! 

Nous allons donc voir un peu dans les quelques lignes ci dessous, si le titre de Ryu ga Gotoku Studio et de Sega a encore une fois satisfait toutes mes attentes ?  ;)  

lad

Scénario : Dans Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name (pfiouu mais qu’il est long ce titre…) vous incarnerez Kazuma Kiryu, un ancien yakuza légendaire qui a dû simuler sa propre mort et renoncer à son nom pour protéger les siens. Laissé pour mort au yeux du monde, il vit caché depuis deux ans, sous le nom de Joryu, au sein d’un temple appartenant au clan Daidoji

Mais au cours d’une simple mission pour sa faction, notre héros se fait démasquer et se retrouve plongé dans un conflit face à un mystérieux personnage… C’est ici donc que commence l’histoire …  

Graphismes : Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, nous transporte à Osaka, et plus précisément dans les quartiers fictifs de Sotenbori et de Shofukucho ! Et autant vous le dire tout de suite, ça en jette plein les mirettes ! C’est pas compliqué, on a envie de visiter chaque petit recoin de la carte ! En effet, c’est un réel plaisir de découvrir ces quartiers aux rues vivantes, aussi bien de jour que de nuit. Sachant que tout est présent pour nous immerger dans cet univers si particulier qui regorge d’enseignes lumineuses, de commerces, de bars, de restaurants, de salles de jeux, de bars à hôtesses (plus vraies que nature, et c’est peu de le dire lol), ainsi que du Château (sorte de parc d’attractions brillants de mille feux et réservé exclusivement aux riches) et bien d’autres choses encore que je vous laisse, bien évidemment, le soin de découvrir par vous même… 

Les animations, quant à elles, sont vraiment bien réalisées et la fluidité du jeu est très plaisante… et je vous parle même pas des effets spéciaux en veux tu en voilà lors des combats qui vous en mettront plein les yeux ! Bref, la réalisation du nouveau bébé de Ryū ga Gotoku Studio est particulièrement soignée et vous offrira un véritable dépaysement. Humm,… laissez vous séduire par l’ambiance locale, les rues bondées de monde et sentez moi ce doux parfum de Takoyaki qui flotte dans les airs… D’ailleurs, il n’est pas rare entre deux missions (si la racaille locale vous laisse un tant soit peu tranquille) de se laisser porter par le plaisir de se promener en ville, de s’arrêter pour écouter les conversations des habitants (ou de les regarder vaquer à leurs occupations) et de prendre des photos ici et là ! Un vrai régal ! 

1

Jouabilité : La prise en main est immédiate ! Le tutoriel est très bien intégré au jeu et permet de se faire une bonne idée de ce qui nous attend dès les premières missions. Vous remarquerez très très vite, que les rues sont infestées de gangsters (et c’est peu de le dire) qui seront prêts à tout pour vous faire la peau ! Mais,… notre célèbre Dragon de Dojima est le roi de la baston et malheur à tout ceux qui essaieraient de se confronter à lui ! 

En effet, notre héro a acquit au fil du temps et de ses aventures, un style de combat reposant sur 2 techniques. En appuyant simplement sur la croix directionnelle (haut ou bas) cela vous permettra de choisir votre style de combat : Yakuza ou Agent ! Le premier repose sur des coups de poings et de pieds brutaux (à la manière des bastons de rues) et sur l’utilisation d’objets de l’environnements (panneaux, vélos,…) comme armes improvisées, tandis que le second propose un style rapide, mortel inspiré de différents arts martiaux à travers le monde et est plutôt destiné aux combats à distance, en incorporant l’utilisation de gadgets high tech tels que des drones, la bombe cigarette, la montre lasso électrifiée ou encore les godasses supersoniques pour éliminer rapidement les groupes d’ennemis. Farfelu mais efficace !  :p 

Ici, vos enchainements de coups rempliront peu à peu une jauge de ferveur, ce qui permettra de déclencher des mouvements spéciaux, digne des meilleurs scènes de Kung-Fu de Bruce Lee, afin de mettre la misère à vos adversaires. Mais ne croyez pas qu’il faille foncer dans le tas pour défourailler tout ce qui bouge… car vous devrez vous méfier de certains ennemis qui pourraient vous blesser gravement, notamment avec une arme létale, ce qui aurait pour effet de raccourcir peu à peu votre barre de vie dans le temps.

Vous débloquerez au fil de votre aventure un bon paquet de nouvelles aptitudes moyennant de nombreux ¥ ET quelques points essentiels qu’il faudra débloquer en effectuant différentes missions et des activités pour le réseau Akame ! Sujet que nous aborderons dans la section « durée de vie » un peu plus bas ! 

2

Durée de Vie : Comptez une bonne trentaine d’heures de jeu pour terminer l’aventure et l’intégralité des missions secondaires en mode « normal » ! Alors, si le scénario principal est rempli de rebondissements, de révélations mais également de trahisons et de situations parfois cocasses, il n’en reste pas moins que l’ensemble des missions secondaires que le réseau Akame vous confiera sont toutes aussi intéressantes et constamment soupoudrées d’humour ! Il est d’ailleurs nécessaire de les effectuer, car elles vous procureront de nombreux points, essentiels pour débloquer des aptitudes et autres objets importants dans la boutique de l’organisation !

Puis franchement, il serait vraiment dommage de passer à côté de tout ce que nous offre ce Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name ! Car oui, une fois pris au piège de cette ambiance si merveilleuse, il est très difficile d’en décrocher… 

S’ajoute à cela, le Colisée, l’attraction principale du château, une sorte de gigantesque lieu de perdition flottant au large de Sotenbori seulement atteignable à l’aide d’un hélicoptère ! ici vous y disputerez de nombreux combats clandestins dans une cage, seul ou en équipe, où tout est permis au nom de la grandeur et de l’argent. Il est donc important de recruter (lors de missions annexes) et de se faire accompagner par de valeureux guerriers qui pourront rejoindre votre team ! Il se pourrait même que quelques têtes connues, provenant tout droit des univers du Ryu ga Gotoku Studio, se joignent à la fête ! Vous aurez même la possibilité de contrôler chacun d’eux si vous le souhaitez ! ici s’opère une gestion de votre équipe où il ne faudra pas négliger le repos et les relations ! C’est même primordiale si vous souhaitez monter dans les classements et faire couler l’argent à flot ! Argent que vous pourrez dépenser en compagnie de charmantes hôtesses (plus vraies que nature me direz vous,… effectivement ici il s’agit de véritables actrices), pour faire du shopping, pour boire jusqu’à plus soif et finir complètement ivre ou encore dans de luxueux restaurants ou dans des salles de jeux ! Bref il y a de quoi s’occuper quant on à de l’argent !!

En bref, difficile de décrocher tant il y a de choses à découvrir les amis ! Et si vous aimez les karaokés ou encore les bornes d’arcade, vous risquez de passer de long moment dans le Club Sega afin d’exploser les scores de Sega Racing Classic 2, Fighting Vipers 2 (pour ne citer qu’eux) et vous pourrez même faire du Pocket Circuit ! Mais attention, nous ne sommes pas face à un petit mini jeu à la mords moi le nœud (expression du début du XXe siècle), non non… ici le Pocket Circuit, est un jeu dans un jeu ! La folie !! 

3

Bande Son : L’immersion et le dépaysement sont totales ! Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name est complètement traduit en français au niveau des textes ! … Bref pour le reste c’est du tout bon, musiques, bruitages… l’ambiance urbaine est parfaite même si on aurait aimé que « l’intégralité » des dialogues soit doublé et non remplacé par des lignes de textes (c’est juste histoire de chipoter un peu hein!) ! 

4

Conclusion : Bon vous l’aurez compris,… Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name est une totale réussite et je compte bien réaliser les 1000 G tant le jeu est prenant ! Sa réalisation parfaite, son ambiance immersive à souhait, sa durée de vie plus qu’honorable, son scénario principal rempli de rebondissements, de révélations mais également de trahisons et de situations parfois cocasses, le tout constamment soupoudré d’humour font de ce titre une vraie pépite à consommer sans modération ! Le vrai seul reproche que je lui ferai c’est qu’il ne soit soit pas sorti en édition physique !  :( 

Et si vous êtes comme moi un grand fan des univers du studio Ryū ga Gotoku, vous ne resterez pas insensible aux nombreux clin d’œil et aux différentes interventions de protagonistes qui vous seront forcement pas méconnus !  8) 

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download