Tag Archives: XBOX

[TEST] MOTOGP 22 sur XBOX SERIES X

MotoGP 22, le tout nouvel épisode de la célèbre franchise de simulation de course de motos, est désormais disponible sur Xbox Series X ! Le titre de Milestone vous proposera, comme à son habitude, de devenir le meilleur pilote du monde. De nouvelles fonctionnalités et tout un tas de choses aussi sympa les unes que les autres pour les novices et pour les experts seront au menu et je vous propose de voir tout cela dans le test qui suit ! 

Scénario : MotoGP 22 (tout comme les opus précédents) est un jeu sous licence officiel. Ici, on vous propose de piloter des bolides sur les circuits les plus emblématiques du monde ! Et comme tout bon jeu de courses qui se respecte, le but ici est de devenir le champion ultime ! 

Graphismes : Esthétiquement parlant, la licence MotoGP s’améliore au fil des années qui passent… Heureusement me direz-vous ! Cet opus 22 monte encore d’un cran le niveau et nous propose une véritable expérience next-gen ! Si l’ensemble des motos est toujours aussi bien modélisé, les circuits, les stands et les environnements sont quant à eux bien plus soignés qu’auparavant ! La sensation de vitesse est bien retranscrite et les effets affichés sur le bitume impressionnants ! Et je ne vous parle même pas de la conduite sous la pluie qui est un réel bonheur pour nos petits yeux de fouines !

Les pilotes ont également bénéficié d’un ravalement de façade avec notamment de nouvelles animations de visage. Vous pourrez les personnaliser avec tout un tas d’accessoires et de tenues,… En revanche, tout n’est pas rose non plus (faut pas déconner), et il faudra surement attendre le prochain épisode de la série pour bénéficier d’un public beaucoup plus réaliste ! 

Un mode photo est également présent, et vous qui me suivez depuis toutes ces années, vous savez que je suis particulièrement friand de cette fonction ! De plus, dans cet opus, vous pourrez profiter d’un véritable documentaire narré par Mark Neale, directeur des meilleurs reportages sur ce championnat et issus de la saison 2009 ! 8) 

1

Jouabilité : Le titre de Milestone vous demandera un petit temps d’adaptation. En effet, contrairement à un jeu de course automobile où la prise en main est quasi immédiate, un jeu de courses avec des motos est toujours un peu plus complexe au niveau du gameplay ! Si les aficionados de la série s’y retrouveront bien évidement sans mal, il est très fortement conseillé aux novices de passer par la case tutoriel ! Il est très bien fichu et vous apprendra toute les mécaniques du jeu dans les moindres détails ! Et pour parfaire votre entrainement, maîtriser les subtilités des deux roues pour prendre rapidement confiance sur les pistes, quoi de mieux que de passer par  la « MotoGP Academy » qui  intègre également des fonctionnalités dédiées aux nouveaux venus mais également aux inconditionnels ! 

MotoGP 22 reste un jeu assez technique, et vous devrez porter une attention particulière à votre moto. Il faudra faire attention à l’usure des pneus, à la consommation de carburant et à la température des freins afin d’améliorer vos performances et finir la course sans accros. Et avec le nouveau Ride Height Device (RHD), vous pouvez désormais contrôler les suspensions pour abaisser votre centre de gravité et optimiser les accélérations.

A la manière d’un « Forza Horizon » (pour ne citer que cette licence), MotoGP 22 se dote d’un service très utile : le rembobinage ! Cette fonction est indispensable pour corriger vos éventuels erreur de pilotage… Pour vous aider, vous pourrez également compter sur un système de difficulté adaptatif. Différents messages s’afficheront sur votre écran afin de vous offrir un véritable accompagnement pendant vos sessions de jeu. Il faudra également vous occuper de la gestion complète de votre bolide ! Ici pas question de rouler à fond les ballons, cheveux au vent sans vous soucier de rien… surtout si vous souhaitez réaliser les nombreux défis qui vous seront proposés ! 

En bref, après un bon temps d’adaptation, la prise en main se fera sans mal et vous permettra d’arrêter de balancer vos manettes dans le mur (lol je plaisante)… 

2

Durée de Vie : Il se peut que les premières heures de jeu mettent vos nerfs à rude épreuve, surtout si vous êtes comme moi un mauvais joueur (oui j’assume!). Mais je vous conseille fortement de persévérer tant vous prendrez de plaisir par la suite ! 

Le mode carrière vous occupera de très longues heures et vous permettra de créer votre propre équipe ou d’en rejoindre une officielle ! Dans ce mode de jeu, vous aurez la possibilité d’approfondir les détails de votre stratégie, via des points de développement et l’utilisation de l’équipe de R&D pour vous faire une place tout en haut du classement, en travaillant avec l’équipe de développement pour améliorer différents aspects de votre moto, tel que le moteur, le cadre, l’aérodynamisme ou encore l’électronique. Vous pourrez également créer une écurie junior en Moto2 et Moto3 en sélectionnant un sponsor et en engageant un directeur d’écurie, un directeur technique ainsi qu’un pilote pour tracer votre route jusqu’au championnat.

S’ajoute à cela plusieurs modes de jeu (Grand Prix, Championnat, contre la montre) ainsi qu’un mode multijoueur en ligne ultra fun qui permet des affrontements à 12 pilotes sur plus de 20 circuits officiels ! D’ailleurs je tiens à souligner que pour la première fois dans la série, cette mouture 22 intègre le très attendu mode local 2 joueurs en écran partagé pour des parties endiablées entre pote à la maison ! 

Pour terminer ce MotoGP 22 intègre un tout nouveau mode de jeu : Nine Saison 2009 ! Il vous permettra de revivre les saisons les plus impressionnantes de l’histoire du MotoGP, avec 17 chapitres disponibles (organisés en chapitres pour un total de 39 défis à relever) le tout en incarnant différentes légendes au sommet de leurs carrières ! Et comme énoncé un peu plus haut, vous pourrez profiter d’un véritable documentaire exposé par Mark Neale, directeur des meilleurs reportages sur ce championnat, avec plus de 50 minutes d’images originales issues de la saison 2009. UNE FOLIE ! 

3

Bande Son :  L’ambiance est bonne, bonne, bonne ♪♫…  et nous immerge complètement dans nos courses folles ! Du très très bon ! Rien de plus à ajouter m’sieur l’agent ! 

4

Conclusion : La licence MotoGP continue son petit bonhomme de chemin en apportant à chaque nouvel opus son lot de nouveauté ! Le titre de Milestone est toujours aussi agréable manette en main et ravira forcement les fans de la série (qui fêtera tout de même ses 10 ans l’année prochaine) ! Pour vous autres amateurs qui souhaiteraient découvrir la licence, un tutoriel complet est efficace et de nombreuses aides vous permettront de gouter et de vous familiariser à la meilleure expérience de courses de moto à ce jour !  8) 

[TEST] The King of Fighters XV sur Xbox Series X

La franchise de combat légendaire made in SNK est de retour avec The King of Fighters XV sur Xbox Series X ! L’attente fût longue mais comme on dit : Plus c’est long, plus c’est bon… ! Bref, après deux bonnes grosses semaines passées à enchaîner combo sur combo et autres coups de lattes dans les ratiches, je peux enfin vous livrer mes impressions sur ce nouvel opus de la série !  ;) 

Scénario : Ce nouvel opus de la série des KOF se déroule naturellement après les événements de The King of Fighters XIV ! L’histoire se tourne principalement autour de Shun’ei et Isla deux combattants dotés de pouvoirs surnaturels… Alors, qu’on se le dise franchement, on ne joue pas vraiment aux jeux de baston pour leurs histoires, même si parfois cela peut être vraiment intéressant (ce qui n’est malheureusement pas le cas ici) ! Mais de toute façon, nous tout ce qu’on veut c’est se foutre des mandales plein les chicots et dans la bonne humeur bien évidement ! ^^ 

Graphismes : La direction artistique façon cartoon avec son niveau de détails sans précédent donne vie à la nouvelle génération de combattants venus de tous les horizons.

Les animations sont superbes et la fluidité du jeu vraiment plaisante. Même si il est vrai que certains environnements sont moins bien réussis que d’autres (là encore c’est une question de goût), les décors vivants, la fluidité et la modélisation vraiment impressionnante des personnages rattrapent sans peine ces petites failles cosmétiques ! Bref, j’adhère complètement à cette empreinte graphique ! 

Il m’est même arrivé de me faire surprendre à me manger des calottes dans la bouche du fait de m’attarder sur une animation en fond de niveau,… du genre sur le level hommage à la série des Metal Slug, en voyant certains otages gesticulés au loin en me faisant des coucou ! Tout simplement épique ! 

1

Jouabilité : Comme pour les opus précédents, KOF XV propose des combats en équipe composée de 3 valeureux combattants ! 

La première chose qui frappera les aficionados de la série est la prise en main simplifiée. Mais ne vous inquiétez pas, l’éventail de coups et autres manipulations qui s’étendent du plus simple au plus complexe des combos acquises depuis des années d’entrainement sont toujours bien présents ! En effet, SNK nous gratifie d’un gameplay repensé et conçu pour réunir n’importe quel type de joueur. Le débutant qui martèle indéfiniment les mêmes touches pourra y prendre tout autant de plaisir que le vétéran des jeux de baston à la recherche de technicité et de subtilité. 

D’ailleurs, pour se familiariser avec les différentes mécaniques de gameplay, The King of Fighters XIV nous gratifie d’un tutoriel plutôt bien pensé. De quoi partir au combat avec des bases solides ! Si maitriser les combos de vos personnages préférés est essentiel pour espérer l’emporter face à votre adversaire (comme tout jeu de combats qui se respecte me direz-vous), vous vous doutez bien que certaines combinaisons demanderont patience et dextérité ! 

Pour pimenter le gameplay, le système de parade revient également sous le nom de « Shatter Strike ». Il permet de contrer une attaque afin de retourner une situation à son avantage en échange d’une barre jaune de puissance. Même si on s’en sert principalement comme un système défensif, il peut être utilisé de manière offensive lors de l’utilisation de points de garde. S’ajoute à cela les modes MAX « normal » et « rapide » que vous pourrez déclencher moyennant deux barres pleines. Le premier permettra de profiter d’attaques EX et le second permettra d’enchainer très rapidement un combo ! Les combats sont de ce fait plus dynamiques et parfois incertains dans leur dénouement ! Bref, c’est nerveux, aussi technique qu’accessible et particulièrement jouissif les amis ! 

2

Durée de Vie : Outre son mode arcade histoire plutôt sympathique dans l’ensemble, avec ses combats en équipe de 3 contre 3, qui vous permettra de connaître les fins individuelles de chaque personnage (d’ailleurs en combinant certains combattant vous y découvrirez des fins cachés), KOF XV propose un mode tuto qui vous prendra une grosse partie de votre temps (comme évoqué plus haut) afin de vous familiariser avec les commandes du jeu et y apprendre toute ses subtilités. Le « Mode Tournoi » est quand à lui conçu pour s’affronter en 1 contre 1… Pour ma part c’est pas dans cette section sur laquelle que j’ai passé le plus clair de mon temps ! Car oui, ce qui fait la force de ce titre (comme pour la plupart des jeux de baston d’ailleurs) c’est son mode Online. Vous y retrouverez les matchs classés et amicaux ou encore les matchs de salles et autres entrainements en ligne qui vous permettront de vous exercer contre d’autres joueurs en ligne. Il faut tout de même savoir, que le titre de SNK n’est pas radin en terme d’effectif et que le jeu propose pas moins de 39 combattants et de toutes sortes de choses à débloquer que je vous laisse le soin découvrir par vous même ! Bref, de quoi s’amuser pendant des heures et des heures !  

3

Bande Son : Les thèmes musicaux ainsi que les effets sonores sont tout simplement parfaits ! Il y en a pour tous les goûts,… Ce KOF XV nous donne d’ailleurs accès aux OST des opus précèdent via la « Station DJ » avec la possibilité de personnaliser le fond musical des écrans de sélection et des arènes comme bon vous semble ! 

5

Conclusion : En plus d’être carrément magnifique sur Xbox Series X, visuellement parlant, ce The King of Fighters XV s’avère être très accessible aux néophytes du genre tout en laissant par la même occasion des perspectives d’évolution et de progression suffisamment importantes pour motiver les plus aguerris d’entre nous. Avec sa durée de vie quasi infinie et accompagnée d’une ambiance soignée, il est sans nul doute l’un des meilleurs jeux de baston disponibles sur les nouvelles générations de consoles !  8) 

[TEST] Dying light 2 : Stay Human sur XBOX SERIES X

Véritable O.V.N.I. (Objet Vidéoludique Non Identifié) sorti en 2015, Dying Light premier du nom, m’avait à l’époque complètement conquis… 2022, Techland remet le couvert avec ce Dying Light 2 : Stay Human, profitant de la puissance de la Xbox Series X, en nous proposant un opus où non seulement vous devrez survivre dans un environnement hostile peuplé de zombies mais où vos choix auront une importance capitale dans le déroulement du scénario ! Alors, installez vous confortablement dans votre fauteuil et munissez vous d’une machette (on ne sait jamais…) car le test c’est tout de suite maintenant  ! 

Scénario : Dans Dying Light 2 : Stay Human, vous incarnerez Aiden, un pèlerin capable de se déplacer avec aisance de ville en ville tel un Yamakasi grâce à ses capacités de parkour ! 

Ici, votre but premier sera de retrouver votre sœur disparue, Mia. Certaines informations récoltées ici et là vous mèneront aux alentours de Villedor, une agglomération gigantesque, réduite au rang de bidonvilles où de nombreuses factions, mélangées parmi les morts vivants, se disputent les territoires et les ressources de la ville… Mais de nombreux survivants comptent sur vous pour remettre un peu d’ordre dans tout ce bordel afin de changer le destin de la cité ! Vous découvrirez bien assez vite qu’ici tout à un prix et qu’il faudra bien choisir ses amis et ses décisions car vos choix auront forcement un impact sur votre aventure ! 

Graphismes :  Gore,… et ça continue en gore et en gore ♪♫♪♪♫ En effet, tout comme le 1er opus, ce Dying Light 2 : Stay Human ne fait pas dans la dentelle ! Le titre de Techland est bien bien crade (zombiement parlant) ! Vous allez en voir passer des boyaux, des tripes, des têtes, des membres et des litres de sang coulés lors de vos escapades à travers les quatre coins de la ville ! 

Pour rappel la série Dying Light nous plonge dans un univers apocalyptique en monde ouvert où l’on doit traverser de vastes environnements urbains envahis par une population infectée qui rôde dans les rues à la recherche de viandes fraiches ! …

Esthétiquement parlant, ce nouvel opus flatte la rétine ! Vous découvrirez des environnements hostiles et variés où la mort se fait sentir à chaque recoin ! La map est divisée principalement en deux grandes parties et est beaucoup plus variée que la ville d’Harran de Dying Light premier du nom. Le Vieux Villedor est l’endroit où vous débuterez votre aventure. Il fait office de quartier résidentiel et est composé de petits immeubles, de maisons et de petites ruelles idéales pour vous faire la main lors de vos sessions de parkour… Vous y reviendrez souvent, car c’est ici que vous trouverez le Bazar, l’endroit où crèche la faction des Survivants… Ensuite, vient La Boucle Centrale, une zone beaucoup plus moderne dominée par les grattes ciel où votre terrain de jeu gagnera en verticalité ! Bien évidemment je ne vous en dirais pas plus et vous laisse découvrir cela par vous même  !

Pour en revenir un peu sur le côté esthétique de la chose, Dying Light 2 : Stay Human est vraiment magnifique le titre de Techland vous fera découvrir des environnements riches et regorgeant de mille détails. D’ailleurs, il n’est pas rare de s’arrêter de courir entre deux missions pour admirer les points de vue vertigineux que le titre nous offre. Les animations sont superbes et la fluidité du jeu vraiment plaisante. Parfait !  

1

Jouabilité : Dying Light 2 : Stay Human se présente comme un FPS en monde ouvert. La prise en main se fait sans mal, même si pour ma part j’aurai préféré changer la configuration des boutons de la manette (« A » pour sauter)… Aiden est très agile et souple comme un roseau… Il peut courir, grimper, sauter et se balancer en utilisant l’environnement pour franchir les différents obstacles.

Un « arbre de compétence » débloquera de nouvelles habilités grâce à l’XP gagné et vous permettra également de mieux vous défendre. Bref, dans Dying Light 2 la fluidité des déplacements et la coordination de la pensée, des mains et de la manette sont essentielles pour mener à bien vos missions.

Le jeu est basé essentiellement sur le combat rapproché et pour cela, vous aurez à disposition une grande diversité d’armes blanches et contondantes, même si on a la possibilité de débloquer des arcs et autres arbalètes par la suite ! Bref ici, rien de mieux que de se fritter à la mano… Chaque arme obtenue peut être améliorée afin d’augmenter la résistance, la maniabilité ainsi que les dégâts. De nombreux mods d’arme peuvent être fabriqués et améliorés pour ajouter des effets tels de glace, de brûlures ou encore d’électrocution. S’ajoute à cela quelques armes de jet (cocktails Molotov, couteaux de lancés et autre joyeusetés…). Vous pourrez même vous servir de l’environnement pour éliminer les hordes de zombies avec l’aide notamment de voitures piégées, de flaques électrifiées et plein d’autres choses tout aussi sympa ! A noter qu’a certains moments vous pouvez vous la jouer en mode discret, comme pour franchir des couloirs sombres remplis d’infectés en mode sommeil… Perso moi c’est pas le truc qui me fait kiffer dans ce genre de jeu… Je préfère foncer dans le tas et tout défourailler !

La chose la plus importante à savoir concernant Dying Light 2 Stay Human est que lorsque la nuit tombe tout y est plus dangereux ! Les zombies deviennent complètements dingues et vous pourchassent comme des fous furieux ! Ils grimpent, sautent, escalades et vous poursuivent peu importe les obstacles, jusqu’à ce que mort s’en suive ! Vous n’êtes pas obligé de sortir la nuit, quoi que quelques missions vous y oblige… mais il faut avouer que cette difficulté vous fera obtenir beaucoup plus d’XP lors de vos sessions nocturnes ! Un point à ne pas négliger ! Mais si vous sentez que le défi vous échappe et que votre vie est menacée au plus haut point, vous pourrez toujours vous réfugier (à condition de les avoir sécurisées au préalable) dans les zones de sécurité dispersées un peu partout dans la ville ! Celles ci sont entourées par des lampes UV et redoutées par les infectés ! 

Pour terminer avec cette section, dans Dying Light 2 il y a de nombreuses ressources à récolter ou à récupérer sur la map qui vous serviront à fabriquer et à améliorer vos équipements et pour le reste vous pourrez les vendre pour acheter de précieux éléments utiles à votre survie. Des inhibiteurs sont dispersés ici et là sur la carte et servent à booster les points de vie et l’endurance de Aiden,… à raison de 3 par améliorations.  

2

Durée de Vie : Il m’aura fallu pas loin de 80 heures de jeu pour venir à bout de mon aventure avec Aiden ! Bien évidemment je n’ai pas complété toutes les quêtes annexes et tout ce que peut proposer le titre tellement il y a de choses à faire et à découvrir ! J’y retournerai bien volontier un peu plus tard tant ce Dying Light 2 m’a scotché ! D’ailleurs Techland annonce qu’il faudrait plus de 500 heures de jeu pour le terminer à 100% ! Une folie ! Et si avec tout ceci vous n’en aviez pas encore assez, sachez que des DLC sont déjà prévus et que du contenu gratuit devrait arrivé lors des premiers mois suivant la sortie du jeu. Bref on ne risque pas de s’ennuyer de si tôt surtout qu’il est même possible de vous amuser jusqu’à quatre en coopération ! 

3

Bande Son : Les thème musicaux, composés spécialement par Olivier Derivière et le London Contemporary Orchestra, évoluent et s’adaptent à votre rythme de jeu. Et que vous soyez en plein combat ou en pleine course, le moindre coup de poing, de pied, réception, roulade et j’en passe,… ont été enregistrés pour rendre l’expérience la plus réaliste possible. Rajoutez à cela un doublage en français plus que convaincant ! Du très très lourd ! 

4

Conclusion : Le titre de Techland vous transportera dans la peau d’Eden aux quatre coins d’une ville réduite au rang de bidonvilles où de nombreuses factions, mélangées parmi les morts vivants, se disputent les territoires et les ressources de la ville ! Servi par une aventure rythmée, un gameplay efficace, une bande son irréprochable, une durée de vie conséquente et un univers fascinant, Dying Light 2 : Stay Human vous captivera du début jusqu’à la fin ! Bref, un titre à se procurer sans aucune hésitation ! 

JUSTFORGAMES VOUS OFFRE AMONG US – CREWMATE EDITION sur XBOX !

Cette année encore, la super équipe de JustForGames (JFG pour les intimes), que je remercie chaleureusement, se joint au blog afin de vous faire gagner un exemplaire du jeu Among Us – Crewmate Edition sur Xbox pour les fêtes de fin d’année ! ;) 

Pour participer au tirage au sort, c’est très simple, il suffit de répondre à une seule question et de me faire parvenir votre bonne réponse par mail ainsi que vos coordonnées postales avant le 31 décembre 2021, 20h00 à l’adresse suivante : leblogunjoueur@gmail.com ! (objet : Concours Noël JFG21)

– Quelle était la date de sortie physique de Among Us sur Xbox ? (indice) 

  • 14 octobre 2021
  • 14 novembre 2021
  • 14 décembre 2021

Vous pouvez également doubler vos chances avec Twitter, pour cela, il vous suffit de suivre @misterdream78 et de twitter le message suivant :

Follow @misterdream78 et RT pour gagner un jeu « Among Us » sur Xbox => https://bit.ly/3e8GOfV #concours <3

Bonne chance à tous !  8)

Et surtout n’oubliez pas de poster le lien de votre tweet dans votre mail. 

___________________________________________________________________________

TADAAAAM!

Samuel C. (37) remporte le jeu Among Us – Crewmate Edition sur Xbox

[TEST] GAME DRIVE SSD 1TO DE SEAGATE POUR XBOX

La semaine dernière, j’ai eu l’immense plaisir de recevoir le disque dur SSD externe Seagate de 1 To pour ma Xbox Series X ! Et… On peut dire qu’il arrive à point nommé vue la déferlante de titres qui continue de débouler sur le Xbox Game Pass et le poids des jeux qui prend de plus en plus de d’espace sur le disque interne de la console (Forza Horizon 5, Flight Simulator ou encore Halo Infinite pour ne nommer qu’eux…). Mon stockage de base est saturé et je dois constamment libérer de l’espace pour pouvoir y installer de nouveaux jeux… Bref, comme à mon habitude, je vais vous donner mon avis sur cet accessoire via ces quelques lignes ! 

Ce n’est peut être qu’un petit détail pour vous, mais j’attache une particulière attention aux soins apportés aux différents packagings ! Ici la boite est petite mais parait énorme par rapport à la taille du disque dur externe qu’elle contient. On y distingue, sur la face avant, le design du SSD ainsi que quelques informations utiles : Conçu pour Xbox … 

Côté esthétique, ce disque dur SSD externe Seagate de 1 To s’accordera parfaitement au design noir classique de votre Xbox Series X tant les matériaux utilisés, que ce soit au niveau des couleurs ou du touché de la coque, sont ressemblants ! Il dispose d’une barre lumineuse LED verte sur le devant qui offre un certain charme à l’accessoire. Et comme nous autres fans Xbox le diront : le noir et le vert se marient à merveille pour voir la vie en rose ! :D

Le disque externe se branche tout simplement sur le port USB de votre Xbox Series X|S, mais également sur les différentes générations de Xbox One, avec le câble USB 3.0 fourni avec. Et comme il est plug & play, on peut le débrancher, le rebrancher et passer d’une console à une autre en toute facilité. D’ailleurs, lorsque vous le raccorderez pour la première fois à votre console, on vous demandera de formater le disque si vous souhaitez vous en servir pour vos jeux ou vos applications, ou vous pourrez, si vous le souhaitez, l’utiliser pour vos différents médias (musiques, vidéos et images)… Mais nous ce qui nous intéresse ici, c’est une utilisation pour y stocker nos jeux et applications ! Une fois l’opération terminée, il restera 931,5 Go de disponibles, et vous pourrez utiliser vos données avec toute console Xbox (de la Xbox One au Xbox Series X|S) sur laquelle vous le brancherez.

J’ai pu de ce fait le glisser dans ma poche, notamment grâce à ses dimensions plutôt minimes (9,5cm x 5cm x 1cm), et emmener une bonne partie de mes jeux téléchargés via le Xbox Game Pass (merci la fibre) chez un ami. J’ai d’ailleurs pratiquement rempli le SSD en y transférant toutes sortes de jeux (de la première Xbox à la Series X tout en passant par la Xbox 360 et la Xbox One) de mon disque Interne sur le disque dur SSD externe Seagate en ayant des pointes de transfert jusqu’à + de 800 Mbits/s… 

Le seul gros point noir de ce Game Drive SSD 1To de Seagate, c’est que vos jeux optimisés XS ne pourront être lus directement via le disque… Pour profiter de ces jeux, il faudra alors les transférer dans le disque interne de votre console… Pour le reste en revanche, c’est du tout bon, vous pourrez vous amuser avec vos jeux Xbox|360|One, sans aucune contrainte !

Le disque est tout petit quand on le compare à une boite de jeux Xbox

Le disque dur SSD externe Seagate de 1 To pour Xbox est livré avec son câble et 1 mois d’essai au Xbox Game Pass et est trouvable à 189,99€… L’addition peut paraitre salée mais comme vous le savez,… le confort à un prix !  ;) 

Alors si vous souhaitez profiter de bien plus d’espace de stockage et de confort par la même occasion pour votre Xbox, le tout petit disque dur SSD externe Seagate de 1 To reste un excellent choix et un très bon compagnon de voyage. Il tiendra sans problème dans votre poche et vous pourrez y stocker vos jeux préférés en passant d’une console à une autre sans devoir retélécharger tout votre contenu. Pratique, esthétique il a su se rendre indispensable lors de mes longues sessions de jeu depuis que je le possède ! Néanmoins son prix et le fait que les jeux optimisés X|S ne pourront être lus directement via le disque peuvent poser question lors du passage en caisse. 

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download