Tag Archives: XBOX SERIES X

[TEST] Maneater Apex Edition sur Xbox Series X

Sorti en Mai 2020, Maneater fut pour moi une véritable surprise ! J’ai tellement surkiffé de passer du bon temps avec Sharko (oui c’est le petit nom donné à mon requin) à dévorer tout ce qui bouge que je m’étais donné pour objectif d’atteindre les 1000 G du titre ! Autant vous dire que le défi fut un véritable plaisir à compléter ! Alors imaginez bien ma joie de pouvoir, aujourd’hui, me replonger dans cette aventure comprenant le jeu de base ainsi que son DLC Truth Quest.
Prenez une bouée et installez vous confortablement sur votre canapé, nous allons passé en revue ce Maneater Apex Edition dans ce test garanti sans morsures ! :D 

Scénario : Dans Maneater vous incarnerez le plus grand prédateur des mers assoiffé de vengeance et qui compte bien faire la peau à Pete l’écailleux, l’horrible pêcheur qui a tué votre mère ! Vous commencerez votre aventure en tant que bébé requin et devrez survivre dans un monde hostile, tout en essayant d’accéder au sommet de la chaîne alimentaire à grands coups de mâchoire. Pour faire simple, le but ici est de bouffer tout ce qui bouge pour faire grandir votre squale et dépasser les limites de la nature en le façonnant à votre image ! 

Graphismes : Maneater est beau et le rendu visuel est excellent et le côté gore du titre est parfaitement maitrisé ! Le jeu est éclatant de couleurs, de vie sous marine et terrestre (de quoi rassasier votre bestiole)… 

Vous évoluerez dans une map assez vaste avec une eau salée allant de 20 à 25° selon l’endroit où vous vous trouverez ! Il est d’ailleurs fortement conseillé de vous mouiller la nuque pour éviter l’hydrocution avant chaque plongé… Oups je m’égare, revenons en à nos requins !

Je disais donc, la carte de Port Clovis est plutôt vaste et est composée de 8 zones bien distinctes bénéficiant d’un cycle jour/nuit complet ! Vous commencerez votre aventure dans la Baie de la Langouste dans une eau peu profonde, en passant par le marais du Bayou de Fawtick infesté de crocodiles et autres alligators, tout en traversant les égouts du Lac des Chevaux Morts pour atteindre un marécage pollué, les eaux du golfe, le secteur hautement résidentiel et terminer en pleine mer bleue ! Les lieux sont donc variés, tout comme la faune qui les habite… 

Les animations de notre requin sont parfaitement fluides et les différentes interventions des personnages sont à chaque fois excellentes et bourrées de cliché type film Série B.  ;) 

Le DLC Truth Quest de Maneater, présent dans cette Apex Edition, vous emmènera quant à lui sur une nouvelle île au large… et vous gâtera de bien belles surprises complètement loufoques ! 

1

Jouabilité : Maneater se présente comme un RequinPG d’action à un joueur en monde ouvert ! La manipulation de votre bête se fait sans mal et il ne vous faudra que quelques secondes pour l’apprivoiser, notamment grâce au tuto plutôt bien fichu ! On nage, on esquive, on saute, on plonge, on ouvre la gueule et on bouffe tout ce qui bouge… poiscailles, phoques, tortues, alligators, et j’en passe… et même des êtres humain (enfin surtout des êtres humain) ! Plus vous mangerez, plus vous grossirez et plus vous pourrez vous attaquer aux plus forts de la chaine alimentaire ! Vous vous doutez bien qu’au début de votre aventure, il serait inconcevable d’aller vous fritter aux alligators par exemple… D’ailleurs, pour vous mettre en garde, ne bouffer pas trop d’humains exposés au même endroit si vous ne voulez pas voir débouler les chasseurs de requins… Et si vous décidez de les avaler eux aussi, un Boss de niveau fera son apparition accompagné de quelques amis pour vous faire votre fête ! 

Vous gagnerez de l’XP à chaque « repas » ce qui vous permettra de débloquer différentes compétences confortablement installé dans une sorte de grotte qui abrite votre « nid de requin » ! Alors oui le sang va couler à flot pour pouvoir vous équiper de nouvelle aptitude comme le fait de pouvoir vous déplacer un cours instant hors de l’eau, augmenter votre résistance aux dégâts, améliorer la capacité de votre sonar ou encore même de modifier votre mâchoire, vos nageoires et toute autre partie du corps (que vous pourrez même électrifier) jusqu’à atteindre l’évolution parfaite ! 

A noter que dans le DLC Truth Quest, votre requin (mutant) aura la possibilité de cracher des lasers, de saisir avec sa gueule différents projectile et les recracher sur vos ennemis pour détruire tout ce qui pourrait vous barrer la route ! Le tout en ayant de nouvelles évolutions,… 

2

Durée de Vie : Comptez moins d’une vingtaine d’heure de jeu pour décrocher les 1350 G (DLC compris) ! Une durée de vie plus que suffisante (même pour un « RPG ») pour ne pas voir s’installer une forme de lassitude à la longue ! L’effet « Wahou ce jeu est complètement Dingue !! » des première heures se dissipe peu à peu, ce qui est normal, même si pour ma part le côté « farming » pour faire évoluer ma bestiole ne m’a pas posé problème… Mais je peux imaginer que cela ne peut pas plaire à tous ! 

On se retrouve donc à effectuer de nombreuses missions au cours de 8 chapitres, auxquelles s’ajoute des quêtes secondaires de type chasse où vous devrez traquer une proie (animale dans la plupart des cas), mais également des quêtes de vengeance où il faudra par exemple aller dévorer un certains nombre d’humains dans une zone donnée de la carte… S’ajoute à cela la recherche d’objet à collectionner comme dans tout bon jeu qui se respecte ! Il sera également possible de découvrir de nombreux point d’intérêt, sous et hors de l’eau, sensibilisant bien souvent sur l’écologie et la pollution, le tout intégré de manière intelligente !

3

Bande Son : Les effets sonore sont excellents ! Le jeu ne se prend pas au sérieux et le second degré est vraiment très appréciable, avec une voix off qui nous suit tout au long de notre aventure et qui n’hésite pas à dénoncer et à critiquer les humains capitaliste sous couvert d’un ton humoristique (même si on comprend bien le message que les développeurs de chez Tripwire Interactive essayent de nous faire passer) ! Le côté défouloir et violent est complètement assumé et on prend plaisir à tout défourailler dans une ambiance globale qui tient parfaitement la route (enfin plutôt la mer) ! 

4

Conclusion : Tout est bon dans l’cochon poisson ! Maneater nous revient donc dans une édition complète sur Xbox Series X vendue pour moins d’une trentaine d’euros ! Et croyez moi qu’a ce prix là vous en aurez pour votre argent ! En effet cette immense défouloir vous fera passer du bon temps pendant une vingtaine d’heures de jeu (DLC compris) ! Que se soit au niveau de la direction artistique, du gameplay, de l’ambiance sonore ou même de la durée de vie, tout est là pour vous faire passer d’excellents moments en compagnie du plus grand prédateur des mers !  ;)

[TEST] Fallen Legion Rise to Glory / Revenants sur Xbox Series X

Sortie le 26 août dernier, la compilation Fallen LegionRise to Glory / Fallen Legion Revenants sur Xbox Series X fut une belle occasion pour moi de découvrir cette série où aucune partie ne se ressemble et où chacun de ses choix peut devenir une question de vie ou de mort pour ceux qui nous entourent ! Merci Nis America de permettre, à nous autre joueur Xbox, de découvrir cette saga qui nous fait de l’œil depuis tant d’année !  ;) 

Scénario : La série des Fallen Legion nous plonge en plein conflit politique ! 

Fallen Legion – Sins of an Empire : A la mort du souverain, le royaume de Fenumia sombre dans le chaos ! Cecille, sa fille, devient l’héritière du trône et compte bien le reprendre et faire rétablir l’ordre ! Quant à Fallen Legion – Flames of Rebellion, cet épisode nous présente le même scénario mais sous un angle différent ! En effet, ici, le général Legatus Laendur, l’ennemi juré de Cecille, est un brillant stratège qui s’est battu pour l’empire de Fenumia. Mais en découvrant l’origine de la corruption qui gangrène l’empire, il jure de renverser la famille royale… Pour terminer, Fallen Legion Revenants nous emmène au château de Welkin, devenu le dernier bastion de l’humanité après que la mystérieuse peste s’est emparée du monde entier. La forteresse est gouvernée par un tyran fou, qui est opposé par Lucien, le personnage principal, et son allié inhabituel, le spectre Rowena…

Face à l’adversité, comment choisirez vous votre destin ? 

Graphismes : J’ai été agréablement surpris de la qualité graphique de l’ensemble de la série, même si Fallen Legion Revenants reste supérieur en tout point esthétiquement parlant ! Les différents environnements que vous traverserez sont remarquables et donnent une forte impression d’avoir été dessinés à la main !

L’aventure se parcourt en vue 2D (scrolling horizontal) et le fond graphique, composé lui même de plusieurs arrière-plans (dans des sortes de cadres individuels) qui défilent de manière horizontale, donne une impression d’extrême profondeur ! Le rendu donne à l’ensemble un charme unique et on ne peut qu’adhérer complètement à cette empreinte graphique !

La conception de nos protagonistes ainsi que les différentes animations, combinées à de superbes effets spéciaux (notamment lors des très nombreux combats) sont toutes aussi excellentes et d’une fluidité exemplaire ! 

1

Jouabilité : La prise en main est complètement intuitive, et le titre de Yummy Yummy Tummy alterne entre dialogues, explorations et combats ! Vous dirigez une team de plusieurs personnages (les Exemplars) ou le contrôle se fait tout bêtement de la gauche vers la droite (et inversement). Vous rencontrerez de nombreux PNJ, ce qui donne une interaction particulièrement intéressante, car vos différents échanges et surtout vos choix de réponses pourront carrément influer sur le cour de leur vie ainsi que sur le développement de l’intrigue et bien évidemment de sa fin.

Avant de quitter le château et de pouvoir partir en mission, vous devrez gérer votre petite équipe. Le choix des combattants est assez restreint en début de partie et s’agrandira au fur et à mesure de votre progression. Vous pourrez choisir les protagonistes qui intègreront votre team en prenant par exemple un archer, un magicien ou encore un combattant spécialisé dans le corps-à-corps, afin de trouver les meilleurs combinaisons d’attaques et de défenses possible !  

Concernant les phases de combats, chaque membre de votre équipe est associé à … un seul bouton de votre manette (A, B, X)… Il faudra tout simplement appuyer sur la touche attribué à cet équipier pour déclencher une attaque ou encore parer un coup. Vous serez accompagné de Rowena qui pourra utiliser des sorts magiques pour vous aider lors de vos affrontements. Les combats sont dynamiques et mettront à dures épreuves vos talents de fin stratèges lors des très nombreuses batailles qui vous attendent… Il est également bon de savoir, que le jeu accorde une grande importance dans le placement (représenté par des cases au sol) de votre équipe mais également dans celui de vos adversaires pendant vos échauffourées ! Vous pourrez par exemple, placer l’un de vos Exemplars ultra forts en première ligne afin de gagner en puissance et en absorption de dégâts, et en déplacer un autre plus affaibli en dernière ligne histoire de le requinquer ! 

Durée de Vie : Cette compilation de 2 jeux (qui en faite en comprend 3) vous occupera des dizaines d’heures pour en venir à bout ! Les rebondissements et autres dramas sont nombreux et vos plans seront mis à dures épreuves tout au long de votre histoire sachant que vos choix auront forcement un impact sur le scénario. Il faut également savoir qu’avec plus de 20 fins différentes et autant d’embranchements possibles, aucune partie ne se ressemblera ! 

Bande Son : L’ambiance sonore est immersive à souhait et contribue au charme global que dégage l’œuvre de Yummy Yummy Tummy  ! Les effets sonores ainsi que les différents bruitages sont maitrisés et les thèmes musicaux font leur travail avec beaucoup de talent… Il est en revanche très très regrettable de ne pas bénéficier d’une traduction française des nombreux dialogues qui s’affichent à l’écran ! Si vous ne maitrisez pas parfaitement la langue de Shakespeare, il est possible de passer à côté de certaines subtilités ce qui engendrent quelques confusions au niveau scénaristique ! 

Conclusion : Cette compilation est une excellente surprise et je remercie encore Nis America de permettre, à nous autre joueur Xbox, de pouvoir enfin découvrir cette série ! Il est en revanche dommage de ne pas avoir traduit les jeux en français, ce qui découragera forcément les joueurs qui ne maitrisent pas l’anglais ! Pour le reste c’est du tout bon…  La direction artistique est au top et l’ambiance globale immersive à souhait ! Pouvoir être maitre de ses décisions est une excellente idée et chacun de vos choix deviendra une question de vie ou de mort et influera sur le reste de votre aventure ! A noter que cette version physique inclut : Le jeu Fallen Legion: Rise to Glory et le jeu Fallen Legion Revenants – Un artbook – La bande-son du jeu à télécharger pour moins d’une soixantaine d’euros ! 

[TEST] SOUL HACKERS 2 sur XBOX SERIES X

Développé et édité par la talentueuse équipe de chez Atlus, Soul Hackers (série de la franchise Shin Megami Tensei), nous revient presque 20 ans après sur Xbox Series X, dans un second opus ! Pour être complètement honnête avec vous, je me suis lancé dans cette nouvelle aventure sans n’avoir jamais jouer au 1er. Ce fut pour moi une totale découverte de ce RPG classique au tour par tour et je vais donc vous donner mes impressions via ces quelques lignes !

SOUL HACKERS 2

Scénario : Dans l’éclat des néons, l’avancée technologique force les humains à se soumettre au confort matériel. Dans les ombres, une guerre se profile entre Yatagarasu et la Société Fantôme, les invocateurs de démons qui maîtrisent les pouvoirs surnaturels de « démons ». Menant une existence dans la mer de données secrètes de l’humanité, une entité numérique, Aion, a évolué jusqu’à devenir sentiente. Observant l’humanité de loin, les calculs d’Aion prédisent une catastrophe planétaire imminente et crée deux agentes afin de contrer cette fin du monde : Ringo et Figue. Ensemble, ces deux agentes d’Aion doivent enquêter et empêcher l’effet papillon qui conduira à l’apocalypse…

Il faut tout de même savoir qu’il n’y a pas forcement besoin de jouer à Soul Hackers 1er du nom pour comprendre le scénario…  8) 

Graphismes : Visuellement, ce Soul Hackers 2 s’inspire (très) fortement du jeu Persona 5… Et ce n’est pas une critique bien au contraire ! 

Le côté cybernétique du titre accompagné de couleurs vives et de textures détaillées s’accorde parfaitement aux nombreux effets de lumière… En bref, ambiance « Néon » garantie les ami(e)s ! On prend énormément de plaisir à parcourir la ville haute en couleur et à traverser les différents donjons aux ambiances uniques que le soft nous propose. Même si les différentes zones tel que le port, les usines ou encore les sous sol de métro, pour ne citer qu’elles, sont limitées en terme de taille, mais force est de constater que le tout est parfaitement construit et que l’on en oublie ce petit détail… 

On sent que les développeurs de chez Atlus ont énormément travaillé et apporté un soin tout particulier à la modélisation des différents personnages ! Disposant d’un effet cell shading particulièrement réussi, les protagonistes, et tout particulièrement l’esthétique de leur visage, sont merveilleusement réussis et parviennent à captiver notre attention lors des nombreuses phases de dialogues ! J’ADORE ! 

1

Jouabilité : Nous sommes ici, face à un J-RPG classique avec des combats au tour par tour reprenant les mécaniques maintes et maintes fois utilisées dans ce type de jeu (objets à utiliser, des attaques normales et des attaques spéciales, feu, glace, éclair, soins… et tutti quanti) ! Ici, vous affronterez des démons et chaque membre de votre escouade sera capable d’utiliser les capacités du malin qui lui sera attribué sur son arme. Le but sera alors de trouver le point faible de votre ennemi et de le frapper le plus possible ! Et plus vous lui mettrez la misère, plus l’assaut groupé qui se déclenchera à la fin du tour sera dévastateur ! Les affrontements sont toujours très intéressants et demandent de la stratégie. 

Dans Soul Hackers 2 vous pourrez également recruter et fusionner des démons sur l’un de vos compagnons afin de pouvoir utiliser ses compétences grâce à un cirque prévu à cet effet où ce bon « docteur » Victor se fera une joie de créer une fusion de démons devant vos yeux ébahis ! Mais pour cela,… vous devrez envoyer vos propres démons dans les donjons pour allez en chercher de nouveau. Il faudra alors, accepter (ou pas) leurs requêtes afin qu’ils vous rejoignent ! 

En dehors des combats, il est fortement conseillé de faire du shopping en ville afin d’acheter ou d’améliorer de nouveaux équipements fort utile pour vos combats à venir ! Les interactions entre vos compagnons est un élément important dans Soul Hackers 2 et vous le comprendrez bien assez vite ! Il faudra bien réfléchir à ce que vous répondez lors de vos échanges sociaux afin de créer des liens solides entres tout vos personnages ! Ceux si vous serons utiles lors de vos « aventures » dans le subconscient de vos héros appelé le Soul Matrix ! Celui ci est représenté sous la forme d’un énorme donjon où il faudra combattre un Boss à chaque étage pour récupérer un fragment de mémoire d’un de compagnons afin d’en améliorer ses compétences. Ces liens sont extrêmement important pour ouvrir de nouvelles portes ! 

2

Durée de Vie : Si vous ne jouez que pour l’histoire principale, Soul Hackers 2 devrait vous occuper une bonne quarantaine d’heure de jeu (en ligne plus ou moins droite) en mode normal ! Le titre d’Atlus force à l’exploration comme tout bon JRPG qui se respecte… Et il faudra du coup, comptez le double de temps si vous souhaitez vous attaquer aux nombreuses quêtes secondaires disponible en vous baladant en ville ! 

Pour ceux qui ne souhaite profiter que de l’histoire, le mode facile est un excellent moyen de passer un agréable moment sans rager bien que certains combats vous prendrons pas moins de 30 minutes !

Pour finir, un mode difficile est présent et est réservé aux HardCore Gamer toujours en recherche de challenge ! Ce qui n’est pas mon cas bien évidemment !  :o) 

3

Bande Son : Soul Hackers 2 est intégralement doublé en Japonais et sous-titré en Français. Encore merci aux développeurs pour cette attention si particulière ! Pour ce qui est des thèmes musicaux, Atlus nous a choisi des morceaux de qualité qui collent parfaitement aux moments d’actions ou d’accalmis ! 

4

Conclusion : Soul Hackers 2 est donc une excellente surprise pour moi qui ne connaissait pas la série ! Le titre d’Atlus respecte fidèlement les codes des JRPG tout en y apportant sa petite touche personnelle ! Le système de combat est intéressant et demande de la stratégie, la durée de vie très convenable pour ce genre de titre et l’ambiance « Neon » s’accorde bien avec l’ensemble ! 

J’ai tellement apprécié mon aventure qu’il me tarde de replonger dans Persona 5 qui sera disponible très bientôt dans le Xbox Game Pass8) 

[TEST] SAINTS ROW sur XBOX SERIES X

Hey ! Le grand jour est enfin arrivé les potos ! Saints Row sur Xbox Series X est disponible depuis le 23 aout et aujourd’hui je vous livre mes impressions sur ce reboot tant attendu de la série ! Etant un très grand fan du studio de développement Volition, il m’était donc impossible de passer à côté de ce titre… Et pour le coup, j’ai pu le terminer en long en large et en travers (il me manque à l’heure actuelle que quelques succès pour atteindre les 1000G) et je vais de ce fait pouvoir vous donner mon avis sur ce jeu d’action complètement déjanté ! 

Scénario : Bienvenu à Santo Ileso, une ville fictive pleine d’animation située au cœur du Sud-ouest américain. Dans ce monde rongé par le crime où les factions se disputent le pouvoir, une bande de jeunes amis partis de rien entame sa propre aventure criminelle pour la gloire et le succès.

Ici, vous incarnerez le futur BOSS ! Aux côtés de Neenah, de Kevin et d’Eli, vous formerez « les Saints » et vous vous attaquerez aux Panteros, aux Idoles et à Marshall en étendant votre empire dans les rues de Santo Ileso pour en prendre le contrôle…

Graphismes : Saints Row nous transporte sous le soleil de Santo Ileso, une bien belle ville (inspirée du Nouveau Mexique) au cœur du Sud-Ouest américain ! Les environnements sont chaleureux et sentent bon le sable chaud ! Comme à leurs habitudes, le titre de Volition nous offre un rendu très « cartoonesque » de part sa direction artistique (je rêve un jour de pouvoir me balader dans une ville comme celle-ci…  :p ).

Les quartiers de la ville, tantôt complètements flashy (la zone du casino en pleine nuit est complètement bluffante), tantôt vides et désertiques mais toujours bourrés de détails, vous ferons voyager de part leurs variétés ! Ici, la map est grande, très grande et les environnements que vous allez parcourir sont vraiment plaisant à découvrir et sont constamment animés que ce soit le jour ou la nuit.

Il n’est pas rare dans cet énorme terrain de jeu de s’arrêter un instant pour admirer les points de vue vertigineux que le titre nous offre. Quant aux personnages de votre team, ils sont tout simplement magnifiques et charismatiques ! Pour terminer sur le côté esthétique du titre, les animations, sont superbes et la fluidité du jeu vraiment plaisante et je vous parle même pas des effets spéciaux, explosions en veux tu en voilà qui vous en mettront plein les mirettes ! 

1

Jouabilité : Pour les 2 ou 3 qui vivaient au fond d’une grotte ces dernières années et qui ne connaissaient pas les Saints Row (qui a débuté sur Xbox360 en 2006), il faut savoir qu’il s’agit ici d’une série de jeu type GTA-Like orienté loufoquerie et que dans ce nouvel opus, les immenses godes faisant offices d’arme ou encore les supers pouvoirs (pour ne citer qu’eux) ont été abandonnés pour un retour aux racines de la licence ! 

Avant de vous parler du gameplay, il est bon de (re)préciser que Saints Row est un jeu d’action solo ou en coopératif, en vue à la troisième personne qui se déroule dans un monde ouvert. Ici, on ne fait pas chichi, on avance et on défouraille les vagues d’ennemis qui viennent nous les briser ! Le titre de Volition est un immense défouloir et c’est tout ce qu’on lui demande ! 

Avant de débuter votre aventure, vous passerez par la case création et pourrez ainsi façonner votre propre personnage. Les possibilités sont nombreuses et si jamais vous êtes en panne d’inspiration vous pourrez toujours importer des personnages créés par la communauté ! Certaines créations sont carrément dingues (The Rock, Heisenberg, Dr Eggman, Donald Trump et tant d’autres,…) ! Il est également bon de savoir, que cette personnalisation poussée concerne également les véhicules ainsi que les armes.

Une fois prêt, direction votre première mission où vous serez accompagné par un didacticiel carrément dispensable tant les mécaniques du jeu sont hyper intuitives… 

Fidèle à la série, le gameplay de ce Saints Row est orienté 100% arcade ! Notre BOSS peut courir, conduire, piloter, sauter, nager, voler grâce à une combinaison spéciale, escalader, faire des roulades, s’accroupir, se battre à main nue, tirer sur tout ce bouge et tout ça sans jamais pouvoir se mettre à couvert ! Bref, il n’y a pas de temps mort, c’est fun et on s’éclate ! Forcement à force de faire le fou vous subirez bon nombre de dégâts, et pour vous soignez lors de vos phase de combat il sera nécessaire de déclencher une élimination au corps-à-corps spectaculaire et archi brutale sur un ennemi ! 

Bien évidemment, vous disposerez d’un arsenal d’armes bien complet pour venir à bout de vos ennemis ! Il est plus ou moins varié et chaque arme peut être customisée et améliorée moyennant un bon paquet de dollars et en réalisant des mini défis ! 

Qui dit monde ouvert, dit forcement véhicules pour se déplacer d’un bout de la map à l’autre… Pour cela, vous pourrez compter sur un énorme panel d’engins à deux ou quatre roues mais également d’autres moyens de locomotion tel que des bateaux et des hélicoptères (que vous pourrez d’ailleurs personnaliser également)… En voiture, la conduite reste elle aussi orientée arcade, on réalise des dérapages, on exécute des chocs latéraux sur les autres véhicules, on participe à des poursuites endiablées, … en gros on s’éclate là aussi ! D’ailleurs, notre héro est également le roi des cascadeurs, il peut par exemple s’allonger sur le toit d’une bagnole en marche et tirer sur tout ce qui bouge lors de poursuites infernales ! 

Pour en revenir un peu sur votre BOSS, il montera en level tout au long de votre aventure et vous débloquerez ainsi de nouvelles compétences. Forcement je suis obligé de vous parler de la « l’Ananas Express » qui consiste à glisser une grenade dans le falzar d’un ennemi puis de le projeter sur ses potes pour un effet explosif garantie 100% chair à canon ! Des barres de rire ! D’ailleurs le titre de Volition force aux carnages et aux explosions en tout genre de part le fait, déjà, que les véhicules sont facilement destructibles et qu’il y a très régulièrement des éléments explosifs à détruire sur votre passage ! On en prend plein les yeux, c’est diablement défoulant, on s’éclate à tout péter et cela fait un bien fou ! 

Du FUN à l’état pur !  

2

Durée de Vie : La campagne se termine en une bonne quinzaine d’heures en ligne droite ! Mais comme dans ton bon Gta-Like qui se respecte, il serait dommage de passer à côté de tout ce que le titre peut offrir ! D’autant plus qu’il est possible de jouer au titre de Volition en coop’ avec un poto !

Donc pour venir à bout de l’intégralité de ce Saints Row il faudra compter sur une bonne soixantaine d’heures de jeu ! La carte est immense et le contenu est généreux, avec bon nombre de missions secondaires complétement déjantées pour certaines, d’activités annexes à réaliser, de trucs à trouver, de cibles à éliminer, de photos à prendre,… tout en passant par la construction de sa base ou le développement de son “Empire”. 

En effet, la grande nouveauté dans cet opus est « La Table d’Empire » ! Elle se présente sous forme de carte, dont but sera de reconquérir la ville de Santo Ileso. Vous pourrez y acheter des bâtiments à travers 14 parcelles afin d’étendre votre empire criminel tout en générant plus de revenus. Pour cela, vous devrez remplir bon nombres de missions relatives à chaque activité… De quoi vous occuper quelques heures de plus ! 

3

Bande Son : Les bruitages des armes, les explosions et les thèmes musicaux (Hip Hop, R’n’B, musique classique, électro, sons latino, rock’n’roll,…) sont plus que convaincants et l’ambiance globale du titre sent bon le sable chaud et est complètement déjantée ! Il est dommage par contre que ce Saints Row n’est pas été doublé en français… 

Et pour écouter l’incroyable bande-son de Saints Row, ça se passe par ici !  8)

4

Conclusion : Avec son scénario assumé digne des plus grand nanar du cinéma, la richesse de son gameplay et son ambiance complètement loufoque, Saints Row s’inscrit dans la droite lignée des jeux du studio de développement VolitionTrès agréable à l’œil techniquement parlant et disposant d’une excellente durée de vie seul ou en coopération, ce « reboot de la série SR » vous fera passer d’excellents moments le cul posé sur votre canap’ devant votre TV manette à la main

[TEST] Matchpoint – Tennis Championships SUR XBOX SERIES X

Matchpoint – Tennis Championships débarque en ce superbe début de mois de juillet ! Il fait très beau, il fait très très chaud et les sorties jeux vidéo se font calmes durant l’été… Bref, une excellente occasion de se mettre au tennis bien au frais, assis sur son canapé, manette en main et à l’abris de la chaleur dans son salon ! Nous allons donc voir ce que vaut ce titre (qui attise grandement ma curiosité), une fois que j’aurai enfilé mon plus beau short et mes baskets ! Allez c’est parti,… 3, 2 , 1… Goooooo !!  8) 

tennis

Scénario : Dans Matchpoint – Tennis Championships vous pourrez vous préparer à être au top afin de libérer le champion qui sommeille en vous en créant votre athlète et en enchainant les matchs de tennis… Le but, bien évidemment, est de devenir numéro 1 mondial (et ce, dans la joie et la bonne humeur) !  8) 

Graphismes : Alors pour être complètement transparent avec vous, ce Matchpoint – Tennis Championships est vraiment pas terrible graphiquement parlant ! Pour exemple, Top Spin 4 sortit sur Xbox 360 en 2011 est en tout point supérieur niveau technique… Sans basculer dans la laideur suprême, le titre de Torus Games reste tout de même agréable à jouer.

Personnellement j’ai été assez déçu de ne pas voir les grandes stars internationales du tennis tel que Nadal, Djokovic et Federer (pour ne citer qu’eux) sur les 16 présents dans le jeu… Le casting est assez limité et cela est surement dû à un manque de budget ,… Bref,… Passez cette première déception, une seconde se fait sentir lorsque l’on s’aperçoit que le nom et l’habillage des tournois ne sont pas les officiels… Cela peut être perturbant pour les aficionados de la discipline ! 

Il y a tout de même de bonnes idées comme le fait de pouvoir basculer la caméra au plus proche de l’action, ce qui renforce l’immersion lors des matchs ! Mais si vous optez pour cette vue, il vous faudra forcement un temps d’adaptation pour vous y habituer… Il n’y a pas grand chose à dire de plus sur l’esthétique du jeu, hormis peut-être que le fait de proposer de créer son perso n’apporte pas grand chose ici, tant la modélisation et les habits proposés sont pauvres en tout point… 

1

Jouabilité : Manette en main ce Matchpoint – Tennis Championships est vraiment agréable à jouer ! Il est clair que Torus Game a favorisé le gameplay du titre au détriment de son esthétique ! Le jeu est super fun à jouer et c’est bien ce qui m’importe le plus ! Si vous me suivez depuis des années, vous savez que je fais parti de ces joueurs qui font passer le gameplay des jeux avant leurs cosmétiques ! 

Matchpoint – Tennis Championships ne demande qu’un minimum d’entraînement pour s’amuser rapidement. La prise en main est immédiate, intuitive et précise. Il est tout de même conseillé de lancer le tuto ainsi que le mode formation pour découvrir toutes les subtilités du titre afin devenir un véritable champion ! 

Vous constaterez très vite que les déplacements de votre joueur offrent une fluidité exemplaire. Contrairement aux autres jeux de tennis, ici vous devrez placer le réticule du rebond de la balle où vous le souhaitez sur le terrain tout en dosant la force de votre tir… En gros, on prépare son coup avant et on ajuste la trajectoire ensuite ! Cela peut paraitre très technique sur le papier mais après quelques minutes de jeu tout se fera naturellement ! Une excellente idée de gameplay. De plus, lors de vos matchs vous découvrirez grâce à vos échanges de balle (plat, lift, slice, lob et amortie), quels seront les points faibles et les points forts de vos adversaires, ce qui vous aidera à mettre en place des stratégies pour gagner vos matchs. 

2

Durée de Vie : Le mode carrière risque de vous occuper de très longues heures… Je n’ai pas l’habitude de fonctionner ainsi mais à l’heure où j’écris ces quelques lignes, je ne l’ai toujours pas terminé (et j’en suis tout de même à 12h de jeu et je suis classé 10ème mondiale)… 

Dans Matchpoint – Tennis Championships, Vous incarnerez un joueur (ou une joueuse) que vous aurez préalablement créé. Passé cette étape, vous serez transporté directement dans l’action et votre objectif principal sera d’atteindre la 1ère place du classement mondiale ! Vous aurez accès à un calendrier, et vous enchainerez les tournois, les matchs d’exhibitions ou encore les entrainements afin de déverrouiller des récompenses ainsi que de quoi monter vos attributs au niveau maximum pour espérer déverrouiller le succès le plus long du jeu : « S’entrainer pour gagner » ! Vous disposez de trois niveaux de difficulté et je vous conseillerai de bien vous familiariser avec le niveau semi pro avant de vous lancer en pro… Car oui l’écart entre les deux est immense et ne laissera que très peu de marge d’erreur… 

Le titre de Torus Games propose bien évidement un mode en ligne enrichi par le cross plateforme, ce qui permet de trouver des adversaires quasi instantanément. Vous y trouverez des matchs de loisir, vous pourrez également invité un ami à vous rejoindre pour vous affronter ainsi que des matchs classés ! Il est en revanche fort dommage de ne pas avoir la possibilité de créer des tournois ! Ah oui j’allais oublier : aucune possibilité de faire un match à deux contre deux !? Euh ok… Oo

3

Bande Son : L’ambiance sonore globale est plutôt bien retranscrite même si les commentaires ne sont pas disponibles en français…  :(

4

Conclusion : Malgré ses gros défauts esthétiques je passe d’excellents moments sur ce Matchpoint – Tennis Championships ! Le titre est vraiment plaisant à jouer et reste accessible aussi bien aux joueurs débutants qu’aux joueurs confirmés tant la prise en main est immédiate, intuitive et précise. Je risque de passer de long moments dessus durant cet été et si vous voulez me rejoindre afin de jouer quelques matchs, voici mon GT : misterdeam78 

Cerise sur la raquette, le titre est disponible dans le monstrueux catalogue du Xbox Game Pass ! De quoi vous faire une idée avant de peut être passé à la caisse ^^

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download