Tag Archives: XBOX SERIES X

[DECOUVERTE] REPLIKATOR sur Xbox Series X

Aujourd’hui, je vous propose la découverte de Replikator, un jeu de tir à perspective isométrique présentant des éléments Rogue-Like et prenant place dans une station spatiale scientifique abandonnée. Avouez déjà, que rien que le titre en jette, non ??  :D 

Développé par Meridian4 et édité par Ratalaika Games S.L, ce Twin-Stick Shooter vendu pour moins de 10 euros nous promet de nous rendre plus fort après chaque mort !  

Replikator nous propose d’incarner un mercenaire de l’espace afin de faire le grand ménage dans une une mystérieuse station scientifique spatiale abandonnée où les robots ont pris le pouvoir afin de régner en maitre … Votre objectif, si vous l’acceptez, sera d’explorer les lieux afin de comprendre ce qui s’est passé ! 

Bon après on va pas se mentir, le scénario on s’en fout un peu, nous tout ce qu’on veut c’est allez déglinguer tout ce qui bouge !  :D  

Il faut savoir que le titre de Meridian4 n’est pas aussi facile qu’il n’y parait ! C’est d’ailleurs même tout le contraire… Ici, vous allez mourir ! Bon surtout lors des premières sessions de jeu le temps de se faire un peu la main et de comprendre les mécanismes ! A chaque recommencement, vous serez donc un peu plus fort,…

Comme mentionné plus haut, nous sommes face ici à un Rogue-Like Twin-Stick Shooter dans lequel on prendra les commandes d’un mercenaire (parmi 4 choix proposés) devant défourailler des vagues d’ennemis à la difficulté croissante dans des salles interconnectées et générées procéduralement en utilisant tout un panel d’armes et de capacités. Il faudra faire des choix concernant l’arsenal, car notre perso ne peut transporter que 2 armes à la fois ! Il faudra également toujours garder un œil sur l’état de nos munitions et surtout de nos points de vie (qui au début s’évaporent à une vitesse folle) ! Quelques bonus vraiment utiles pourront être débloqués durant votre aventure à condition d’investir dans des slots pour pouvoir les assigner ! 

Le titre se prend rapidement et parfaitement bien en main grâce à un tuto plutôt bien foutu ! On s’amuse et on prend rapidement du plaisir à tout dézinguer ! 

Alors certes, ce n’est pas « THE » claque graphique que vous prendrez en pleine face, mais le jeu est plutôt bien optimisé,… sachant tout de même que les hordes d’ennemis n’arrivent pas non plus par centaines et sont pour la plupart bloquées dans des salles ! On regrettera en revanche que côté contenu, cela soit un tantinet léger. Un bon joueur pourra boucler l’aventure en 2 ou 3 heures de temps. Pour tout débloquer et obtenir le saint 1000 G, il faudra facilement doubler la mise. On regrettera par contre (et très fortement) que le jeu ne propose aucune traduction française (Grrr) ! La bande son est très bonne avec du bon Cyberpunk qui vous pètera les esgourdes !! 

En bref, j’ai passé un super moment sur ce Replikator ! Un bon défouloir où tout ce qui vous tuera vous rendra plus fort. Sachant qu’après chaque mort, vous pourrez acheter des améliorations permanentes pour votre personnage et le vaisseau. :D 

Les affrontements sont dynamiques, fluides et vous devrez toujours rester en mouvement et (bien évidement) viser juste pour survivre. L’emplacement des pièces, des ennemis et des pièges est déterminé par la génération procédurale, de sorte que chaque partie recèle un nouveau défi ! bref, pour moins de 10 euros, le jeu vaut vraiment le coup de s’y attarder !  ;) 

[TEST] Unicorn Overlord Xbox Series X

Développé par Vanillaware (13 Sentinels: Aegis Rim, Odin Sphere,… pour ne citez qu’eux… ), Unicorn Overlord sur Xbox Series X est un un jeu de rôle tactique se déroulant au beau milieu d’un univers Heroic-Fantasy !

Pour tout vous avouer, ce titre a titillé ma curiosité au plus haut point depuis son annonce et nous allons donc voir un peu ce qu’il nous réserve dans les quelques lignes ci dessous ! Laissez moi juste le temps d’enfiler mon armure et je suis à vous !  ;)  

Scénario : L’histoire de Unicorn Overlord se déroule en l’an 895, sur les terres de Fevrith.

Le général Valmore, autrefois loyal au royaume de Cornia se proclama soudainement héritier de l’empire perdu Zénoïra, et attaqua sans prévenir au cœur de la capitale, Grand-Corinne. Face à cette infame trahison, la reine Ilénia se dressa en rempart pour permettre au jeune prince Alain de fuir en lieu sûr. Puis, rassemblant les modestes forces encore loyales, elle mena une défense aussi vaillante que condamnée dont l’issue reste encore un mystère… Son chevalier servant Joseph, ayant la charge du jeune prince héritier, s’enfuit sur l’île de Parévia, dans le royaume sacré d’Albion, hors de portée du traitre Valmore en faisant le serment de le protéger au péril de sa vie ! 

Ainsi Galvius s’autoproclama nouvel empereur, et entama une guerre de conquête qui embrasa tout Fevrith. Les nations du continent se défendirent corps et âme contre son avancée brutale, mais leurs efforts furent vains. Et peu après, l’infame domination de Zénoïra se concrétisa. Cette unification sanglante marqua la naissance d’un « Nouvel Empire Zénoïrien », le trône continental de l’empereur Galvius

Malgré les groupuscules de résistants, personne ne parvint à repousser l’Empire et l’ultime recours des opprimés fut de se réfugier dans les prières désespérées. Nourrissant un maigre espoir qu’un jour quelqu’un s’élèverait pour les sauver … 

Dix ans ont passé depuis qu’un soleil sanglant s’est couché sur Cornia… Et c’est ainsi que débute votre aventure de reconquête !  

Graphismes : Waouh ! J’ai été très très agréablement surpris par la qualité graphique de ce Unicorn Overlord ! Le titre est tout bonnement magnifique en tout point ! 

Les différents environnements que vous traverserez sont remarquables et donnent une forte impression d’avoir été dessinés à la main (Est-ce le cas ?) ! Ils sont riches, variés et offrent une sensation d’extrême profondeur notamment grâce aux arrières plans animés à la perfection dans des sortes de cadres individuels, lors de vos nombreux affrontements ou lors des sessions de dialogues ! Le rendu donne à l’ensemble un charme unique et on ne peut qu’adhérer complètement à cette empreinte graphique !

La conception des personnages offre une diversité de cultures et de personnalités et les créatures mythiques ou adversaires que vous croiserez varient selon les régions que vous explorerez ! 

Par ailleurs, les différentes animations, combinées à de superbes effets spéciaux, sont toutes aussi excellentes et d’une fluidité exemplaire ! 

Il faut également souligner un point plus qu’essentiel à l’immersion de ce Unicorn Overlord, il s’agit de l’interface du jeu ! Claire, propre, lisible et surtout intuitive, elle participe grandement au plaisir manette en main ! <3

111111

Jouabilité : Unicorn Overlord est un jeu de rôle de type tactique fantastique mélangeant les phases de tour par tour avec de l’action en temps réel. On pourrait d’ailleurs le comparer à une sorte de jeu de plateau (ou jeu de société si vous préférez) avec des règles bien définies (pour faire simple) ! Je m’explique !

En gros, les phases de combat correspondent à des champs de bataille où les unités alliées et ennemies se font la guerre en temps réel. Celles ci sont assorties de conditions de victoire qui doivent être remplies pour la terminer (par exemple vaincre un commandant ennemi). 

Vos unités peuvent être déployées à partir de n’importe quelle base arborant un drapeau bleu. Chaque déploiement consommera un point de bravoure, qui peut être obtenu en venant à bout de vos ennemis ou en libérant des villes et des forts sur la carte (…) Lorsqu’une unité alliée rencontre une unité ennemie, un menu combat apparait et il faudra l’utiliser pour organiser vos forces avant la bataille. Les affrontements se jouent automatiquement en suivant diverses règles prédéterminées. Tout d’abord, l’initiative d’un combattant détermine l’ordre de son tour dans le conflit. Lorsqu’il arrive, il utilise l’une de ses « compétences actives » via des points actifs représentés par une gemme rouge ! La rencontre se termine lorsque les deux camps ont épuisé l’intégralité de leurs PA. Les « compétences passives », quant à elles, se déclenchent automatiquement lorsque certaines conditions sont remplies, comme par exemple être touché par une attaque… Son utilisation consomme, bien évidement,  des points passifs. C’est bon, vous suivez toujours ? 

Alors, reprenons,… Si aucune unité n’est vaincue lors de la bataille, le camp ayant le plus faible pourcentage de PV sera désigné comme perdant. Lorsqu’elle perd un duel, l’unité vaincue est repoussée et entre dans un état d’attente, ce qui la rend immobile pendant une courte période. D’ailleurs, interagir avec une unité en attente accorde à l’unité attaquante une « Frappe Eclair » qui aura toujours la priorité, qu’elle que soit l’initiative de l’unité…

Une mécanique parfaite j’vous dis ! 

Pour libérer une infrastructure, rien de plus simple ! Il suffit de faire stationner une unité dans une ville, un fort ou une autre fondation… Comme indiqué un peu plus haut, leur libération permet de gagner des points de bravoure et d’augmenter votre score à la fin de la phase. En outre, les infrastructures qui auront été libérées serviront de bases à partir desquelles des unités alliées pourront être déployées. 

Vous pourrez ainsi donner l’ordre aux unités de se déplacer où vous le souhaitez via différents degrés de mobilités. A savoir que plus la stat est élevée, plus elles se déplaceront rapidement lors d’une phase de combat. Sachant tout de même que la mobilité d’une unité est déterminée par la somme des stats individuelles de mobilité de ses membres. 

Cela peut paraitre complexe à lire, mais je vous assure que manette en main, tout est vraiment intuitif ! Bref reprenons,…

Lorsque deux unités alliées sont à proximité, l’une d’entre elles peut se substituer à l’autre (Ce qui peut vous sauvez la mise en cas de pépins…). Avant la bataille, vous verrez une prédiction des dégâts que chaque unité subira. Notez que ces prévisions changent lorsque vous changez d’unité… Lorsque les PV d’un combattant tombent à zéro, cela le rend inapte. Des objets et des compétences pourront être utilisés pour restaurer les PV et ainsi les ranimer ! 

On terminera ce chapitre par les classes ! Ici, chaque personnage possède une classe qui détermine ses affinités de combat, ainsi que les armes et les compétences qu’il peut utiliser. Certaines d’entres elles, comme par exemple la cavalerie, sont très efficaces face à l’infanterie ennemie alors que les hoplites sont des guerriers très robustes qui sont aptes à protéger leurs allié notamment grâce à leur armures et bouclier ultra résistants ! Les voleurs quand à eux, ont une esquive élevée, leur permettant d’éviter les attaques ennemies en première ligne… Il est évidement préférable de placer les combattants les plus costaud devant et de réserver l’arrière pour les plus fragiles.

Il faudra bien sur garder un œil sur votre endurance lors de vos batailles car une fois celle ci à zéro il sera alors impossible de se déplacer. Il faudra alors la mettre au repos ce qui lui permettra de récupérer un certain niveau d’endurance… En revanche, gardez bien à l’esprit qu’une unité au repos est vulnérable aux attaques ennemies ! 

Au fur et à mesure de votre avancée et de l’accomplissement de vos quêtes, vous récolterez des points de renommé ! Essentiel pour augmenter vos possibilités d’actions et d’améliorations dans les forts, la promotion de classe de vos personnages ou encore le recrutement de mercenaires. 

Franchement si vous vous prenez au jeu de toute cette mécanique qui peut paraitre complexe dans un premier temps, vous enchainez les heures de jeu sans même vous en rendre compte ! 

222

Unicorn Overlord se dote d’un système d’affinité entre personnages ! Pour cela, les petites attentions sont la clef de la réussite pour renforcer ses liens avec les autres ! En effet partager un bon repas entre amis ou encore s’offrir des cadeaux reste le meilleur moyen d’augmenter ses relations ! Ce qui aura pour effet de faire grimper la jauge prévu à cet effet ! Sachant que si vos protagonistes se trouvent dans une même unité, cela vous donnera droit à un bonus de statistiques non négligeable ! 

333

Durée de Vie : Le titre de Vanillaware propose plusieurs niveaux de difficulté (histoire, tactique, expert,…) que vous pourrez modifier tout au long du jeu selon vos envies… Un mode supplémentaire sera disponible une fois le jeu terminé ! Autant vous dire tout de suite qu’il est ultra corsé et que chaque mort sera définitive ! 

Vous commencerez votre aventure (avec également un tuto merveilleusement intégré) avec très peu de personnages et finirez à terme par prendre la tête d’une véritable armée composée de plus de 60 personnages uniques, comprenant des humains, des elfes, des bêtes gigantesques et des anges célestes que vous pourrez faire évoluer tout au long de votre aventure. 

La carte offre une grande liberté de mouvement et de nombreux secrets s’y cache ! Un journal de quête (très pratique) vous permettra d’ailleurs de suivre votre avancée !

Comptez tout de même une bonne centaines d’heures de jeu pour compléter l’aventure à 100%, beaucoup moins si vous vous contentez de ne suivre que l’histoire principale ! 

S’ajoute à cela la possibilité d’affronter les escouades d’autres joueurs en ligne, ou bien de tenter de relever les missions qu’ils auront créées. 

111

Bande Son : L’ambiance sonore est vraiment excellente et contribue au charme global que dégage ce Unicorn Overlord 

Les thèmes musicaux évoluent et s’adaptent parfaitement à votre rythme de jeu et les effets sonores sont parfaitement maitrisés ! Du lourd je vous dis ! Cerise sur le gâteau, le titre de Vanillaware est intégralement traduit en français et fort heureusement (me direz vous) vue la quantité de dialogues !  

000

Conclusion : Pour être complétement transparent avec vous, Unicorn Overlord n’est pas un jeu que j’attendais spécialement mais étant toujours féru de nouvelle expérience vidéoludique je me suis lancé dans cette nouvelle aventure corps et âme ! Et,… Bah,… Je suis complètement tombé sous le charme ! Le titre de Vanillaware est une pépite de part sa mécanique stratégique, sa direction artistique irréprochable, de sa générosité en jeu, et de tellement d’autres choses merveilleuse ! Il faut ABSOLUMENT l’essayer, ne serait ce que par sa démo disponible sur le store ! Une expérience tout simplement épique ! <3

[DECOUVERTE] GASTRO FORCE sur XBOX SERIES X

Aujourd’hui, je vous propose la découverte de Gastro Force, un petit FPS à l’ancienne ! Malgré son nom qui se caractérise par des douleurs intestinales couplées à l’évacuation de selles liquides, le titre de Somepx & INK EYE Games, édité par Ratalaika Games S.L, nous propose, pour moins de 7 euros, un bond d’une trentaine d’années dans le passé où Doom et Wolfenstein régnaient en maitre !  

Le scénario tient ici une part très importante ! Non j’déconne !  :o) 

Ici, on incarne le tout dernier soldat de la « Gastro Force », une troupe d’élite hautement spécialisée et entraînée à infiltrer les gigantesques entrailles des aliens afin de les combattre de l’intérieur (non cette fois ci je ne déconne pas, c’est très sérieux même!) ! En effet, de très nombreuses colonies spatiales sont confrontées à une énorme menace pour leur existence… des aliens gargantuesques originaires d’une sinistre nébuleuse envahissent leur galaxie et l’instinct de ces intrus leur dicte d’ingurgiter tous les vaisseaux spatiaux ! Mais, grâce au sacrifice de vos frères d’armes, il ne reste plus qu’un seul de ces monstres extraterrestres. Votre rôle consiste, si vous l’acceptez, à défourailler tout sur votre passage et de placer la bombe qui mettra un terme à son existence !

Gastro Force nous propose ici de survivre à 30 niveaux qui s’apparentent à des successions de couloirs labyrinthiques bourrés d’aliens à dézinguer ! Mais ne vous inquiétez pas, les développeurs ont pensé à tout en nous laissant le choix d’activer ou non la mini-map dans le coin gauche de l’écran, ce qui permet de ne pas trop tourner en rond ! Tout comme ses ainés, il faudra trouver des clefs afin de débloquer certaines portes et longer les murs pour dénicher les caches secrètes ! Essentiel tant les balles manquent cruellement ici ! 

Côté gameplay, je vous conseille tout d’abord de faire un petit tour dans les options afin de régler la sensibilité de votre stick droit pour diminuer l’envie de gerber (on reste dans le thème me direz vous) ! Malgré cela, il est assez difficile de viser juste et bon nombre de balles finissent dans le décors ! 

Au fur et à mesure de la progression, on récupère de nouvelles armes… allant du modeste tuyau en métal, en passant par le fusil à pompe,… ou encore aux lance-roquettes que vous pourrez améliorer ! On enchaine ainsi les niveaux et on se retrouve avec les 1000 G au compteur en moins d’une heure trente sans vraiment de difficulté avec une bonne dose de Rock-Antérite dans les oreilles ! 

En bref, ce Gastro Force est un bon petit FPS (qui ne vous filera pas la chiasse) sans prise de tête qui vous tiendra éveillé pendant une bonne heure et demi ! Ici pas besoin de réfléchir, on avance et on défouraille tout ce qui bouge dans la bonne humeur ! Il plaira sans nulles doutes aux vieux de la vieille, amateur du genre et aux chasseurs de succès ! bref, pour moins de 7 euros, vous ne risquez pas grand chose !  ;) 

[TEST] Banishers: Ghosts of New Eden SUR XBOX SERIES X

Développé par Don’t Nod Entertainment et édité par Focus EntertainmentBanishers: Ghost of New Eden sur Xbox Series X nous plonge en plein cœur d’un jeu d’action-aventure centré sur la narration, nous transportant dans un voyage enivrant entre la vie, la mort, l’amour et les sacrifices… Tout un programme me direz-vous !  :D 

Pour être complétement transparent avec vous, ce n’est pas un jeu que j’attendais spécialement mais étant toujours féru de nouvelles expériences vidéoludiques, je me suis lancé dans cette nouvelle aventure corps et âme et je vais vous donner mon ressenti final (sans trop vous spoiler) via les quelques lignes ci dessous ! Laissez moi juste le temps d’affûter mon épée et je suis à vous !  ;) 

Scénario : Banishers : Ghosts of New Eden nous transporte à la fin du XVII siècle ! Vous y incarnerez Antea Duarte et Red Mc Raith (fou amoureux l’un de l’autre), chasseurs de fantômes  qui ont prêtés serment « La vie pour les vivants, la mort pour les morts » !

Ils se sont vu confier la mission de neutraliser une entité terriblement puissante afin de rétablir la paix et la sérénité dans la petite communauté de New Eden dévorée par les ténèbres ! Malheureusement tout bascule, Antea perd la vie et revient sous la forme d’un fantôme ! … Mais pas de panique les ami(e)s, tout n’est pas perdu… Reste juste à savoir jusqu’où vous serez capable d’aller pour faire revenir (ou pas) l’être aimé !

Graphismes : Banishers : Ghosts of New Eden est une véritable réussite technique ! Les animations sont vraiment bien réalisées et la fluidité du jeu est très plaisante… et je vous parle même pas des effets spéciaux en veux tu en voilà lors des combats qui vous en mettront plein les yeux !

Le titre de Don’t Nod Entertainment nous transporte à New Eden dans la région sauvages et reculées (et accessoirement hantées) de l’État américain du Massachusetts en 1695. 

Les paysages sont à couper le souffle et les différents environnements que vous traverserez, que ce soit les forêts luxuriantes, les marécages boueux, les plaines verdoyantes, les sommets enneigés en passant par les grottes lugubres et les villages dévastés aux rues désertes,… paraissent si réaliste de beauté (aussi bien sous le soleil que sous la pluie) que vous risquez de passer de long moment simplement à les contempler…

Tout semble si naturel ici ! L’ambiance est morose et parfois pesante ce qui renforce l’immersion aux milieu des colonies américaines du XVIIe siècle ! Cela fait bien longtemps que je n’avais pas ressenti de telles sensations ! 

2

Jouabilité : La prise en main de ce Banishers : Ghosts of New Eden se fait sans mal. Nous sommes ici face à un jeu d’action-aventure centré sur la narration avec des mécaniques de combats qui exigent une synergie parfaite entre nos deux amoureux ! 

Comme mentionné plus haut, vous jouerez donc deux personnages que vous incarnerez à tour de rôle. Si Red manie à la perfection l’épée, le fusil et le fléau de feu, Antea offre une diversité offensive avec ses attaques surnaturelles (nouvellement acquises) pour éliminer les apparitions spectrales ! Elle a également la possibilité de dévoiler certains éléments cachés, produire une explosion afin de débloquer certains chemins bloqués. Mc Raith, quant à lui, peut escalader les parois et se frayer un chemin entre les rochers. Tout est fluide, on passe d’un personnage à l’autre en un claquement de doigts… En gros ces deux là se complètent aussi bien en amour qu’en combats ! 

Au fil de votre progression nos deux compères trouveront bon nombres d’équipements qu’ils pourront améliorer afin de renforcer leurs capacités.. S’ajoute à cela des arbres de compétences qui permettront d’acquérir de nouvelles techniques ainsi que des aptitudes combinées,… il faudra alors prendre des décisions car elles dépendent des compétences choisies par l’autre. 

Alors même si les combats et l’exploration prennent une part très importante dans cette aventure, la narration l’est tout aussi ! En effet vous devrez très régulièrement faire de très nombreux choix moraux,  influençant bien évidement sur l’histoire du jeu ! Vos choix sont lourds de conséquences et ne doivent pas être pris à la légère… La vie, la mort, le sacrifice, … toussa toussa !  ;) 

3

Durée de Vie : Comptez pas moins de 50 heures de jeu (plus ou moins selon le mode de difficulté choisis parmi les cinq proposés) pour venir à bout de cette aventure si passionnante ! 

Le carte de Banishers : Ghost of New Eden est très grande, regorge d’activités, de coffres à ouvrir, de minerais à récolter, de trésors à dénicher mais reste assez labyrinthique dans l’ensemble,… mais rien d’insurmontable, rassurez vous ! Les quêtes annexes, signalées via des points d’interrogations, sont nombreuses et méritent de s’y attarder tant l’écriture est excellente et les choix cornéliens ! 

Le titre de Don’t Nod Entertainment vous propose plusieurs fins en fonction de vos choix, ce qui peut vous amener à relancer l’aventure plusieurs autres fois ! 

4

Bande Son : Le travail réalisé sur les thèmes musicaux et le développement du paysage sonore et artistique de ce Banishers : Ghost of New Eden est incroyable, tant l’ambiance donne des frissons et est immersive à souhait ! La VF quant à elle est exceptionnelle ! Encore une fois, un sans faute ici ! 

5

Conclusion : Banishers : Ghost of New Eden est une véritable pépite « made in France » ! Complet, parfois exigeant, passionnant et doté d’une direction artistique incroyable, le titre de Don’t Nod Entertainment a en effet satisfait toutes mes attentes ! Non mais sérieusement !! Quelle aventure mes ami(e)s !!

Quoique vous fassiez, vous n’aurez jamais la conscience tranquille ! Des décisions difficiles se dresseront constamment sur votre chemin, et auront un impact considérable sur votre histoire,… mais également (surtout?) sur le sort des habitants de New Eden !

Et vous, jusqu’où irez vous pour sauver l’être qui est le plus cher à vos yeux ? 

[TEST] Persona 3 Reload sur Xbox Series X

Sorti ce 2 février 2024 dans toutes les bonnes crèmeries, ce Persona 3 Reload débarque pour notre plus grand bonheur sur Xbox Series X en nous proposant une refonte complète du jeu d’origine ! 

Nous allons donc voir ici (sans aucuns spoils), si le jeu phare de la série Persona a été fidèlement remasterisé avec des graphismes au goût du jour et avec toutes les fonctions d’un jeu moderne … Laissez moi juste le temps d’enfiler mon uniforme et je suis à vous !  ;) 

Scénario : Dans Persona 3 Reload, vous incarnerez un jeune étudiant (au nom que vous voudrez bien lui donner) venant tout juste d’être transféré au lycée Gekkoukan situé dans un cadre idyllique au bord de la mer… Quelques jours après son entrée dans l’établissement, le dortoir où il réside se fait attaquer par des entités maléfiques, ce qui provoque le revivification de ses capacités latentes de Persona… ! À son réveil, on lui explique qu’ici, plusieurs lycéens sont aussi réceptifs que lui et qu’ils sont les seuls à pouvoir voir et attaquer ces horribles monstres !

Il rejoint alors la Section d’Exécution Extrascolaire Spécialisée (S.E.E.S.) dans le but de d’élucider ce mystère et d’éradiquer ces ombres qui apparaissent juste après minuit, lors de la 25ème heure de la journée… l’Heure Sombre !!

Graphismes : Persona 3 Reload est une véritable réussite d’un point de vue esthétique ! Nous avons droit, dans cet épisode remasterisé au goût du jour, à des graphismes de très haute qualité mettant en valeur ce P3R aux influences de Persona 5

C’est fluide, agréable à l’œil, les couleurs sont vives et les textures détaillées. Atlus a énormément travaillé les effets de lumière, présents sur l’environnement ainsi que sur la modélisation des différents personnages pour rendre le tout superbe. Nous sommes face à un véritable « animé japonais » que l’on suit au gré des jours, que dis-je, des semaines de cours, dans une atmosphère japonisante à souhait ! Et, il faut bien avouer que les différents protagonistes sont merveilleusement réussis et parviennent à captiver notre attention lors des nombreuses phases de dialogues (traduites en français je précise) !!

On prend énormément de plaisir à parcourir les nombreux lieux de cette île haute en couleur, tels que le lycée Gekkoukan, ses gares, ses rues commençantes bondées et animées à souhait et même les quartiers mal famés (vous ai-je parlé de la vue exceptionnelle sur la mer depuis le monorail de la gare de Port Island ?) !  

Il faut également souligner un point plus qu’essentiel à l’immersion de ce Persona 3 Reload, il s’agit de l’interface du jeu ! Claire, propre et lisible, elle participe grandement au plaisir manette en main ! <3

Jouabilité : Persona 3 Reload se rapproche fortement du gameplay de Persona 5 ! Le jeu mêle simulation de vie et combat au tour par tour reprenant les mécaniques maintes et maintes fois utilisées dans ce type de jeu, à la différence qu’ici, c’est que PR3 ne comporte pas de rencontre dîtes « aléatoires »,…  

Comme mentionné un peu plus haut, le titre d’Atlus repose sur un système classique de combats au tour par tour et lors des affrontements vous aurez la possibilité de choisir d’attaquer et ainsi utiliser votre arme préalablement équipée, de vous protéger, d’utiliser un objet ou d’invoquer une Persona (en s’infligeant littéralement une balle dans le crâne),… une sorte d’entité qui représente la personnalité de son détenteur, et qui possède de grands pouvoirs magiques permettant de combattre les ombres maléfiques. Chacune d’entres elles possèdent ses propres points forts et points faibles. Il est donc primordiale de bien connaitre le fonctionnement des personae afin d’utiliser aux mieux leurs capacités !

En gros, chaque compétence et attaque possède des « affinités » (taillade, frappe, perforation, feu, glace, électricité, vent, lumière et ombre). La quantité de dégâts infligés dépend donc de l’affinité de l’ennemi. Vos adversaires auront des points faibles avec certains éléments qu’il faudra donc trouver ! Attaquer sur leur faiblesse infligera un maximum de dégâts. la monstruosité sera mise à terre et vous pourrez utiliser « Encore1 » (vous aurez alors une autre occasion d’agir,… ). Enchainer ces « Encore1 » sur plusieurs cibles à la suite fera durer votre tour aussi longtemps que possible !

Après avoir remporté un combat, un « tirage de carte » peut se produire selon votre efficacité lors des affrontements ! Vous empocherez alors une carte qu’il faudra choisir parmi un choix proposé et chaque type de carte aura un effet diffèrent. Par exemple : Persona permettra d’acquérir une nouvelle entité, Bâtons augmentera votre expérience, Coupes activera les effets de soutien au combat, Epées permettra d’obtenir une carte de compétence et Pièces vous accordera de l’argent (essentiel pour vous acheter de l’équipement de combat).

Pour faire court, les combats sont tactiques et super prenants,…

Durée de Vie : Comptez pas moins de 90 heures de jeu (plus ou moins selon la difficulté choisi et votre style de jeu) si vous souhaitez terminer, tout voir et tout connaitre de ce Persona 3 Reload. Et oui, les jeux de la saga Persona sont réputés pour leur longueur avec une densité impressionnante de contenu ! 

Ici tout est basé sur la gestion du temps… Notre héros vit sa vie de lycéen en suivant des cours dans son établissement et doit gérer ses activités extra-scolaires à la fin de sa journée d’étude ! Ces différentes occupations comme par exemple travailler à la bibliothèque, manger un bout, se rendre au karaoké, à la salle d’arcade ou au cinéma lui permettent de gagner en Savoir, en Charme ou en Courage (afin de renforcer ses compétences) ! Il faudra alors bien utilisé ce temps disponible car il est bien évidement limité ! Il est d’ailleurs, même possible de se trouver un p’tit job pour gagner quelques ¥ ! 

Bref, l’aventure est vraiment prenante, et on a une folle envie de tout découvrir dans ce P3R une fois lancé ! Il est vraiment difficile de décrocher tant il y a de chose à faire, à voir,… (put*** ce kiff de fou) Vous constaterez que la vie d’adolescent n’est pas toujours simple et que tisser des relations solides avec différents personnages seront très utiles au fur et à mesure que vous avancerez dans l’aventure.

Bande Son : La bande originale jazzy/pop/électro du jeu contribue fortement à la réussite global de ce Persona 3 Reload tant elle est incroyable en tout point !

Puis, je me répète mais il faut savoir que le jeu est intégralement doublé en Japonais et sous-titré en Français pour une meilleure compréhension des dialogues ! L’immersion est incroyable et les thèmes musicaux choisis collent parfaitement aux moments d’actions ou d’accalmis ! 

Conclusion : Persona 3 Reload est non seulement un remaster de qualité mais un excellent titre. Cette version remplit le pari risqué de renouveler l’expérience sans dénaturer l’œuvre originale et sans y perdre au change ! Totalement addictif et rythmé, le titre d’Atlus comblera tous les fans de J-RPG en leur offrant une aventure à la durée de vie phénoménale.  :p 

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download