[TEST] Necromunda: Hired Gun sur Xbox Series X

Développé par le studio français Streum On (stre-mon, monstre,… t’as compris ? héhé ), Necromunda: Hired Gun sur Xbox Series X vous transporte en pleine licence Warhammer 40 000. Très fortement inspiré du célèbre Doom, nous allons voir un peu ce que donne ce FPS ultra nerveux manette en main ! 

Scénario : Dans Necromunda: Hired Gun, vous embarquerez en plein milieu d’un univers extrêmement violent au cœur d’un des mondes les plus sordides de Warhammer 40,000 ! Dans la peau d’un chasseur de prime, vous plongerez dans les profondeurs de Necromunda, un monde impitoyable gouverné par le crime et la corruption… Autant vous le dire direct, ça va défourailler dans tous les coins pour empocher les primes !

Graphismes : Tiens un nouveau Doom… Voici ce qui m’a traverser l’esprit en démarrant l’aventure ! Puis plus les heures de jeu passaient, plus je me disais que le titre de Streum On n’égalera pas le maitre sur un point graphiquement parlant ! Attention, je n’ai pas dit que le jeu était laid pour autant ! Hired Gun nous transporte dans un cadre aride et hostile où les différents environnements respectent parfaitement l’univers Warhammer 40 000. Les lieux que vous traverserez durant vos périples dans le monde criminel de Necromunda sont vastes, variés et sanglants à souhaits… On pourrait presque sentir la puanteur et l’odeur de rouille de certains endroits à travers notre écran ! En bref, le jeu ne fait pas dans la dentelle ! 

Jouabilité : Accompagné de votre cyber-clébard, qui vous aidera et vous suivra jusqu’au bout du chaos, notre chasseur de primes est un vrai guerrier ! Il peut courir sur les murs (tout en tirant si vous le souhaitez), faire des doubles sauts, glisser, esquiver les tirs adverses, défoncer ses ennemis au corps à corps,… et… même utiliser un grappin afin d’atteindre les plateformes les plus hautes, se faire la malle lorsque vous êtes submergés par des hordes de fous furieux ou encore faire sauter les boucliers de vos ennemis… Une dinguerie ! Necromunda: Hired Gun brille par la richesse de l’arsenal proposé ainsi que par les nombreux choix de customisations et d’améliorations de vos équipements, armes et même de votre cleps ! Mais toutes ces options ne seront disponibles qu’entre 2 missions, à condition, bien évidemment, d’obtenir assez de crédits pour les débloquer. Hired Gun emprunte de nombreux éléments au monde des RPG et les intègre brillamment à son gameplay. Comme vous l’aurez compris, le jeu est très nerveux et ne laisse que très peu de temps mort ! En effet, ici pas de couverture pour vous cacher ni de pause à la « Call of » pour vous régénérer lorsque vous avez subi des dégâts. Ce qui vous oblige à enchainer les kills pour faire le plein de santé ! 

Durée de Vie : Comptez une bonne douzaine d’heures de brutalité pour boucler la campagne principale de ce Necromunda: Hired Gun ! S’ajoute à cela de nombreuses missions secondaires et de nombreuses options de customisations ! Il manque malheureusement un mode de jeu multi-joueurs pour gonfler un peu plus la durée de vie du jeu ! Quoi qu’il en soit, le titre est un bon défouloir et on ne voit pas le temps passer manette en main ! Il est tout de même important de souligner que le titre est vendu moins d’une quarantaine d’euros !

Bande Son : Les thèmes musicaux contribuent FORTEMENT à l’immersion de l’ensemble du titre. La bande son est tout simplement géniale et s’accorde parfaitement avec l’ambiance du jeu ! Du bon gros SON qui pète les oreilles lorsque l’on massacre les hordes de démons ! Il est très important de souligner que les doublages sont en français et que les bruitages des armes et des explosions sont plus que convaincants. 

Conclusion : On ne va pas se mentir, le titre n’est pas parfait sur toute la ligne mais fait très bien le job, surtout pour un prix très attractif (moins d’une quarantaine d’euros) ! Personnellement j’ai pris énormément de plaisir à poser mon cerveau le temps d’une partie et de défourailler tout ce qui se mettait en travers de mon chemin ! A ne pas douter que les passionnés de l’univers de Warhammer 40,000 et les amateurs de FPS en général trouveront plaisir à parcourir les profondeurs de Necromunda !

[UNBOXING] SPACE JAM : A NEW LEGACY XBOX CONTROLLERS

Hello les amis ! Aujourd’hui, je vous propose, à travers cette vidéo, un déballage des 3 magnifiques manettes XBOX « Space Jam: A New Legacy » ! Quelle est votre préférée ?? ^^

[TEST] Samurai Warriors 5 sur Xbox One

Présente sur Nintendo Switch, PS4, PC via SteamXbox One mais également sur Xbox Series S|X grâce à la fonctionnalité « Smart Delivery », la licence fétiche de Koei Tecmo ne semble pas décidée à prendre sa retraite (même si cet opus s’est fait attendre par les fans de la licence). En effet, Samurai Warriors 5 débarque ce 27 juillet avec la ferme intention de marquer un renouveau pour cette franchise culte ! Voyons dans ce test ce que cela donne sur Xbox One… ;)

Scénario : L’intrigue de Samurai Warriors 5 se passe à l’ère Sengoku, durant laquelle un nouvel ordre social s’étend à travers tout le Japon. Tandis que la guerre fait rage, plusieurs figures influentes fleurissent à travers tout le pays, cherchant à régner en maître sur ces temps tumultueux. Parmi elles, le grand Daimyō Yoshimoto Imagawa envoie ses troupes escorter son otage, le jeune Daimyō de la nation voisine, Ieyasu Tokugawa. Alors que tout le monde évalue la situation, une personne observe patiemment, loin de tout tumulte : Nobunaga Oda

Graphismes : Bon on va pas se mentir, Samurai Warriors 5 ne sera assurément pas la claque visuelle de l’année. Le jeu tourne parfaitement bien sur Xbox Series X mais ne bénéficie d’aucune optimisation par rapport à la version Xbox One. Malgré cela, le framerate du titre d’Omega Force reste majoritairement impeccable à 60 images par seconde et les temps de chargement sont assez courts. Si vous connaissez bien la saga, la première chose qui va vous taper à l’œil, c’est la nouvelle direction artistique qui a été revue pour se doter d’une patte dessinée façon Cell-Shading afin de donner à cet opus un aspect plus orienté manga ! Certains parleront de « cache misère », moi je vois cela plus comme une véritable innovation visuelle (en espérant que les prochains épisodes s’en inspirent) ! Et c’est franchement agréable… Les décors des champs de bataille sont très colorés mais pour la plupart… vides… ce qui fait contraste avec le soin apporté à nos héros, surtout en phase de combats avec des animations, des effets visuels et effets spéciaux ultra travaillés. Ça compense me direz vous ! Pour en finir avec cette partie, il faut bien avouer que vous pesterez parfois sur les délires de la caméra… Mais bon, on retrouve généralement ce soucis sur tous les MUSOU ! 

Jouabilité : Comme tout bon MUSOU qui se respecte, vous avancerez tête baissée (à pied ou à cheval) en matraquant les boutons de votre manette prévus à cet effet pour enchainer combos et attaques afin de défourailler vos ennemis par centaines… que dis-je… par milliers ! Chacun de nos héros possède son propre style de combat ainsi que deux touches d’attaques qui pourront être combinées pour effectuer de super combos de la mort qui tue ! Des attaques dites frénétiques seront réalisables lorsque votre jauge sera plus ou moins remplies et vous aurez la possibilité de vous équiper de plus d’une dizaine de types d’armes différentes,… le petit plus étant que celles-ci ne sont plus liés à un perso spécifique. Ce qui est grandement appréciable ! Le gameplay se veut facile à prendre en mains, ce qui est plutôt pas mal pour ce genre de titre ! On prend la manette, on pose son cerveau et c’est partie pour de longues sessions de combats de grande ampleur ! Pour plus de fun, il est possible de jouer en coopération en local ou en ligne, afin de massacrer tout ce qui bouge dans la joie et la bonne humeur bien évidemment ! 

Durée de Vie : Comptez une bonne vingtaine d’heures de jeu (cinématiques comprises) afin de terminer le mode histoire dit « Musou » ! Le tout reste très classique dans ce domaine et s’articule avec des combats et encore des combats où vous devrez mener à bien vos objectifs (comme éliminer des généraux par exemple) et les différentes missions secondaires proposées… En avançant dans ce mode, vous débloquerez, au fur et à mesure, de nouveaux personnages et équipements mais également des paliers pour le « mode Citadelle »… Ce mode augmente considérablement la durée de vie du jeu et est en étroite union avec le « mode Musou ». Son but premier sera d’améliorer et de défendre votre bâtisse à travers diverses petites missions où votre objectif sera de réduire en poussière les troupes ennemies avant qu’elles ne parviennent à percer les protections de votre forteresse,… Certaines améliorations ne pourront être obtenues qu’en ayant atteint certains chapitres du mode histoire. En fonction de votre avancée, le Dojo vous donnera la possibilité d’entrainer vos officiers, le Magasin vous permettra d’acheter et vendre différents accessoires, la Forge sera un élément essentiel pour fabriquer ou démonter vos armes, quant à l’Ecurie, elle vous servira à acheter, revendre ou améliorer vos chevaux ! Vous l’avez compris, si vous souhaitez tout débloquer, il vous faudra au moins une bonne centaine d’heures de jeu !  

Bande Son : Samurai Warriors 5 est intégralement doublé en Japonais et sous-titré en Français. Encore merci aux développeurs pour cette attention si particulière ! Pour ce qui est des thèmes musicaux, Omega Force nous a choisi des morceaux de qualité qui collent parfaitement aux moments d’actions ou d’accalmis ! Tantôt orienté Rock, tantôt musique japonaise plus traditionnelle ! Ça contribue fortement à l’immersion, bien vu ! 

Conclusion : Avec sa réalisation plutôt sympa mais tout de même en deçà de ce que je pouvais espérer, Samurai Warriors 5 offre une expérience de jeu conçue intégralement pour les fans de musou. Le titre de Koei Tecmo reste un super défouloir avec quelques bonnes idées et un contenu monstrueux, ce qui m’a donné envie de me plonger à fond dans le « mode citadelle » que je trouve tout bonnement EXCELLENT ! Alors si l’âme d’un grand guerrier sommeil en vous, c’est le moment de le prouver !  ;) 

[TEST] Observer: system redux sur Xbox Series X

Observer est un titre de Bloober Team (The Medium, Layers of Fear, Blair Witch,…), sorti en 2017. Pour être honnête avec vous, je le connaissais simplement de nom sans réellement savoir de quoi il en retournait. Tester cette Edition « System Redux » (remastérisée et améliorée) sur ma petite Xbox Series X sera donc une parfaite découverte pour ma part ! Installez-vous confortablement on part de suite en Cracovie,…  8) 

Scénario : L’histoire d’Observer se déroule en 2084, en Cracovie. Plongé dans un univers sombre et cyberpunk, bouleversé par les maladies et les guerres, vous incarnerez Daniel Lazarski (incarné par le regretté Rutger Hauer), un Observer, une sorte de neuro-enquêteur qui pirate l’esprit des autres ! Vous êtes envoyé par l’organisation Chiron pour enquêter dans un quartier de la ville où une série de meurtres ont eu lieu !

NB : Observer: System Redux est une version améliorée du jeu Observer. Les textures, effets, modèles 3D et animations ont été améliorées. Des ajouts ont été faits : de nouvelles mécaniques de jeu, nouveaux secrets, une infiltration revue, des interrogations neurologiques additionnelles et plus encore. Trois nouvelles missions font également leur apparition, offrant une profondeur encore plus importante au jeu…

Graphismes : Le turfu c’est maintenant ! Observer est tout simplement merveilleux d’un point de vue technique ! Mélangeant la technologie de pointe et la crasse ambiante, le titre de Bloober Team vous plongera dans un monde cyberpunk à l’intérieur d’un grand complexe où vous aurez l’impression de sentir la puanteur de chaque couloir et appartement que vous visiterez ! Rare sont les jeux capables de vous faire ressentir ce genre de chose ! En effet, l’immersion est dingue, notamment grâce à une gestion des effets spéciaux savamment maitrisée ! Et que dire de ces effets de lumière créant un véritable climat angoissant dans lequel il faudra trouver le moyen de se sortir de ce délire technologique… En bref, ce Observer est un jeu anxiogène à souhait de part sa direction artistique inventive ! 

Jouabilité : Observer: System Redux est un jeu narratif et angoissant à souhait, mélangeant les phases d’exploration et d’enquête, le titre de Bloober Team vous entraînera au plus profond d’un univers cyberpunk le tout se jouant à la première personne ! Dans la peau de Daniel Lazarski, votre but sera d’explorer chaque recoin d’un vieil immeuble, chercher bon nombres d’indices et interroger les locataires des lieux pour progresser dans votre enquête. Niveau gameplay, on remarque que les déplacements de notre perso sont assez lents, même si on a la possibilité de taper un sprint de temps à autre. Ce qui est un avantage dans ce type de jeu… Vous pourrez en effet prêter beaucoup plus attention aux détails de cette manière. Ce bon vieux Dan, possède deux visions qui vous seront très utiles lors de vos recherches. La première permet d’identifier les indices organiques, quant à la seconde elle vous sera utile pour scanner les objets électroniques. Il faudra bien évidemment explorer et analyser à fond chaque pièce et converser avec un maximum d’occupants, plus barrés les uns que les autres, qui vous parleront à travers leurs interphones ! Pour vous aider dans votre quête vous tomberez sur des ordinateurs ici et là, sur lesquels il sera possible d’accéder à de nombreux mails, photos et articles riches en indices… Grâce à un appareil surnommé le Mange-rêve, vous aurez la possibilité de pirater et de vous connecter aux puces cérébrales des différentes victimes que vous croiserez lors de votre enquête afin de revivre leurs derniers instants et ainsi explorer leurs peurs et obsessions. Vous serez alors confronté à des séquences complètement malaisantes provoquant des sauts de peur et des altérations d’images, accompagnées de sortes de flash ce qui augmentera votre niveau de stress au maximum. A la fin de ces scènes angoissantes, il sera fortement recommandé de prendre une pilule pour ne pas voir sa santé se dégrader … Bonjour l’angoisse ! 

Durée de Vie : Vous ne verrez pas passer la douzaine d’heures de jeu que nous propose ce Observer ! Le scénario vous tiendra en haleine du début à la fin ! Pfiouu mais quelle aventure les amis ! Pour rallonger un peu la durée de vie et le plaisir de parcourir cet immeuble angoissant, vous pourrez toujours partir à la chasse aux cartes reprenant l’identité des développeurs de Bloober Team… ou encore de trouver les mystérieuses roses dispersées un peu partout, dont l’utilité vous sera révélée à la récupération de la dernière… S’ajoute à cela le mini puzzle-game rétro « Tout feu tout flamme : Araignées » que vous trouverez dans les différents terminaux que vous croiserez, histoire de se faire quelques nœuds au cerveau une petite heure de plus.

Bande Son : La mise en scène et l’ambiance (pesante à souhait) sonore du titre est incroyable ! L’atmosphère angoissante règne à chaque recoin de ce lugubre immeuble ! Nombreuses seront les fois où vous sursauterez et où votre stress montera d’un cran lorsque vous devrez franchir chaque porte ouverte… On sent que les développeurs ont du bien se marrer à nous faire subir certaines situations… A noter qu’Observer est entièrement traduit en français, ce qui aide fortement à la compréhension ! L’immersion est complète, oppressante et terrifiante à souhait ! Brrrr…

Conclusion : Observer: System Redux est titre incontournable servi par un gameplay simpliste aux mécanismes parfaits, d’une merveille d’un point de vue technique, d’une bande son incroyable et angoissante s’appuyant sur une durée de vie plus que convenable pour un titre vendu à 25 euros seulement sur Amazon ! L’univers est si immersif que je n’ai vu le temps passé en compagnie de Dan… et rare sont les jeux qui me procurent un tel effet ! Bravo et merci Bloober Team !

[CONCOURS] Ghost of Tsushima fête son anniversaire !

Afin de fêter comme il se doit le premier anniversaire de l’EXCELLENTISSIME Ghost of Tsushima, PlayStation France, que je remercie très chaleureusement, se joint au blog afin de vous faire gagner : 

  • 1 Édition Spéciale de Ghost of Tsushima
  • 1 Édition Standard finition spéciale de Ghost of Tsushima
  • 3 Codes du jeu Ghost of Tsushima
  • 1 DUALSHOCK 4 Titanium Blue

3636

Pour participer au tirage au sort, c’est très simple, il suffit de répondre à une seule question et de me faire parvenir votre bonne réponse par mail avant le 30 juillet 2021, 14h00 à l’adresse suivante : leblogunjoueur@gmail.com ! (objet : Concours PlayStationFrance)

Quelle était la date de sortie de Ghost of Tsushima sur PS4 :

  • le 17 juin 2020
  • le 17 juillet 2020
  • le 17 aout 2020 

Vous pouvez également doubler vos chances, pour cela, il suffit de vous rendre sur mon compte twitter @misterdream78, et de suivre les instructions ci-dessous :

Bonne chance à tous !  8) 

Et surtout n’oubliez pas de poster le lien de votre tweet dans votre mail.  ;) 

_______________________________________________________________________

Voici la liste des gagnants :

Nelly A. (14) remporte une Édition Spéciale de Ghost of Tsushima ainsi qu’une manette DUALSHOCK 4 Titanium Blue

@Awe5omeWolf (Cédric F. (16)) remporte une Édition Standard finition spéciale de Ghost of Tsushima

@AndrivonMaxence, @ItieSebastien, @MFMTheKeeper remportent un code pour télécharger le jeu Ghost of Tsushima

BRAVO et encore un grand merci à PlayStation France !

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download