Tag Archives: ATLUS

[TEST] Persona 4 : The Golden sur PS VITA

Encensé par la critique, le RPG Persona 4 nous revient sur PS Vita dans une toute nouvelle version intitulé : The Golden ! Simple portage ou refonte complète du soft ? Voyons cela… 8)

Persona 4 : The Golden

Scénario : Dans Persona 4 : The Golden, le joueur incarne un lycéen parti vivre chez son oncle, dans la petite ville rurale d’Inaba, qui est en ce moment secouée par des événements inquiétants : un meurtre survient chaque nuit de brouillard. Les victimes sont retrouvées perchées sur les antennes de télévision de la ville. La police est totalement dépassée par ces événements… 

Persona 4 : The Golden

Graphismes : La PS Vita fait honneur à Persona 4 : The Golden et propose un rendu tout simplement superbe ! Nous avons droit à des graphismes de haute qualité mettant en valeur l’écran OLED de la portable. Les couleurs sont vives et les textures sont détaillées. Atlus a énormément travaillé les effets de lumière, présents sur l’environnement pour rendre le tout superbe. Il n’y a aucun ralentissement quant à l’animation des personnages, que ce soit dans les phases d’exploration ou de combats, c’est fluide et agréable à l’œil. Les scènes cinématiques sont de toute beauté, l’encodage vidéo est de bonne facture nous offrant une qualité digne des animés japonais.

Persona 4 : The Golden

Jouabilité : Le gameplay de Persona 4 : The Golden est assez semblable à la version PS2 ! Le jeu de mêle simulation de vie et combat. Le titre d’Atlus est un jeu basé sur la gestion du temps, le joueur vit une année scolaire entière à suivre comme tout autre étudiant. Les journées sont découpées en plusieurs périodes (matin, midi, après-midi…), durant lesquelles le dialogue est de rigueur… Après l’école, on peut se promener en ville, faire des achats, sortir avec des amis ou encore de choisir d’aller explorer le monde de la télévision. Le dimanche ou durant les vacances, le joueur est libre toute la journée. En dialoguant avec d’autres étudiants et en adhérant à des clubs, vous aurez l’occasion de renforcer vos liens sociaux avec de plus en plus de gens, ce qui aura un impact direct sur l’efficacité de votre groupe en combat. Le joueur est également amené à explorer des donjons où les couloirs sont générés de manière aléatoire et où l’histoire progresse par pallier franchi. On y rencontre toutes sortes de monstres, où la clé de la victoire réside principalement dans l’exploitation des faiblesses élémentales des ennemis. Les sorts magiques et attaques spéciales se déclenchent à l’aide d’invocations, les Personas, qui évoluent en même temps que les héros. Avec consommation de Spirit Points et parfois d’Health Points. A noter que, comme de coutume, le héros est le seul à pouvoir user de plusieurs Personas en combat. Il lui est même possible de les fusionner pour en obtenir de plus puissantes, à la condition que son propre Level le permette.  ;)

Persona 4 : The Golden

Durée de Vie : Persona 4 : The Golden est un jeu prenant qui vous occupera plus d’une centaine d’heures. Chaque partie est en elle-même addictive, que ce soit dans le déroulement de vos journées de simple lycéen, ou dans l’exploration des donjons…

Persona 4 : The Golden

Bande Son : Textes et voix sont en anglais,… malheureusement (ou pas?)… Quant aux musiques, on retrouve l’excellente OST de l’original agrémentée de quelques nouvelles pistes dans un style Electro/Rock/J-Pop. ;)

Persona 4 : The Golden

Conclusion : Persona 4 : The Golden est non seulement un portage de qualité mais un excellent titre. Cette version PS Vita remplit le pari risqué de renouveler l’expérience sans dénaturer l’œuvre originale et sans y perdre au change ! Totalement addictif, drôle et rythmé, le titre d’Atlus comblera tous les fans de J-RPG en leur offrant une aventure à la durée de vie phénoménale. Seul frein à son achat, et non des moindres pour les anglophobes, il est intégralement en anglais. Si cela ne vous effraient pas, un seul conseil : FONCEZ ! :p

[TEST] Catherine sur XBOX 360

L’Objet Vidéoludique Non Identifié Catherine arrive en France, après être sorti au Japon l’an passé, puis aux Etats-Unis… Le titre fait couler beaucoup d’encre chez les joueurs, notamment pour son côté érotique mis en avant par la branche marketing de la firme. Aujourd’hui, l’attente touche enfin à sa fin puisque le sulfureux titre d’Atlus débarque enfin sur nos contrées. Et je vous préviens, vous risquez de ne pas en sortir indemne…

Scénario : Vincent, la petite trentaine, partage sa vie entre un boulot peu passionnant, des virées nocturnes avec ses meilleurs amis, et sa compagne de longue date, Katherine. Cette douce routine est brisée lorsque cette dernière lui fait comprendre qu’il serait grand temps que ce grand ado s’engage enfin, alors qu’autour d’elle les couples se marient et ont des enfants.
Alors que Vincent noie ses doutes dans l’alcool, il rencontre Catherine, une jeune femme provocante et sensuelle n’aspirant qu’à la liberté … et ne peut résister à la tentation. Commence alors pour le jeune homme une série de cauchemars mettant en scène des hommes-moutons, tous infidèles, et menacés de mort s’ils ne parviennent pas à escalader des murs représentant leurs plus grandes angoisses.
Le héros n’aura qu’une semaine pour se sortir vivant de ses songes et choisir de sauver ou non son couple. ^^)

Graphismes : Graphiquement le jeu tient bien la route avec un cel shading du plus bel effet, et un framerate fluide au possible qui rend le tout très agréable à regarder. On peut toutefois regretter que les animations soient si rigides par moments, ce qui a un peu tendance à casser l’ambiance…

Jouabilité : Si le gameplay est très intéressant et travaillé, le seul carton rouge du jeu revient à la maniabilité lorsqu’il s’agit de s’agripper de bloc en bloc. Avec une caméra fixe et des déplacements qui s’avèrent parfois aléatoire selon l’angle où se trouve le héros, ce type de mouvement pourrait bien provoquer quelques crises de nerf, mais ne remet nullement en cause la qualité globale du jeu. ;)

Durée de Vie : Comptez entre quinze et vingt heures pour boucler l’aventure principale. À cela s’ajoutent des modes de jeu en ligne, en solo ou coopération, pour escalader le plus vite possible de nouveaux murs et la possibilité d’améliorer ses scores de l’aventure principale en recommençant les niveaux. Les sauvegardes sont bien placées (une à chaque palier, et à volonté une fois au bar). Comptez au minimum une heure par session, mais le jeu est tellement prenant qu’il est dur de s’arrêter. :D

Bande Son : Les musiques et les effets sonores sont particulièrement réussis, une sorte de mélange de thèmes classiques revisités et de pop assez détonnant. La narration est, elle, agrémentée de superbes effets tantôt angoissants, tantôt entraînants. Le jeu est entièrement en anglais sous-titré français, on regrettera de ne pas avoir la possibilité de choisir la version japonaise afin d’apprécier les doublages originaux. 

Conclusion : Catherine, avant d’être un jeu, c’est une expérience… et quelle expérience ! Oo
Vous l’avez bien compris, ce jeu est réservé à un public plus qu’averti. Pas vraiment pour son coté « coquin » comme on pourrait l’imaginer au vue de certaines images mais surtout au niveau de sa difficulté.
Cette comédie dramatique et horrifique ne sera pas au goût de tout le monde, par son ambiance, sa thématique et surtout un stress permanent face à des puzzles tordus et chronométrés. Courage et persévérance sont les maitres mots d’une ascension qui s’annonce chaotique, mais le challenge en vaut la peine. ;)

Ma note : 17/20

[ARRIVAGE] Catherine sur XBOX 360

L’o.v.n.i. vidéoludique Catherine sur XBOX 360 a attérit dans ma boite aux lettres en ce matin glacial ! Merci à Deep Silver de l’avoir guidé jusqu’à moi ! :D

Catherine est un jeu destiné à un public mature et a pour héros Vincent, un trentenaire indécis qui joue sur deux tableaux : Katherine sa copine et Catherine sa maîtresse. Outre ses histoires de coeur, il se retrouve face à des créatures qui hantent ses songes. Les choix moraux auxquels vous serez confrontés auront une incidence sur le cours de l’histoire.

Le jeu est disponible depuis le 09 février 2012 sur Xbox 360 et PS3 !

[TEST] Trine 2 sur le Xbox Live Arcade

Frozenbyte avait réussi à créer la surprise il y a deux ans avec son Trine tout aussi original qu’agréable à l’œil. Le studio remet le couvert avec Trine 2. Et visiblement, les développeurs finlandais n’ont pas perdu la recette… ;)

Scénario : Quelques années après que nos trois héros se soient séparés afin de reprendre leurs vies chacun de leur côté, le Trine refait son apparition. Cet artefact va à nouveau réunir Pontius le guerrier, Zoya la voleuse et Amadeus le magicien afin de remettre de l’ordre dans le royaume et de vaincre le terrible mal qui veut s’en emparer et le faire sombrer dans un univers sombre et peuplé de créature pas très accueillantes… ^^)

Graphismes : Incroyablement coloré, paré de mille reflets et de myriades de détails, multipliant les environnements tout droit sortis de contes de fée ou de l’imaginaire médiéval-fantastique, Trine 2 éblouit. 

Jouabilité : Un gameplay simple et efficace qui nous pousse à tout tenter pour se sortir d’une situation ou d’une autre. Il n’est pas rare que l’on lâche les commandes pour réfléchir et voir ce qui ne va pas, ce que l’on n’a pas encore fait et comment se sortir d’un problème ardu. Toutefois, la difficulté est bien dosée et progressive. On remarque d’ailleurs que plusieurs solutions, même si ce ne sont pas les plus évidentes, sont possibles grâce à l’évolution du personnage. Nous avons là affaire à un jeu au gameplay millimétré, sans le moindre bug pour venir empiéter sur l’expérience de jeu. 

Durée de Vie : Très prenant, Trine 2 entraîne le joueur sur 13 niveaux qui se termineront malheureusement bien trop vite. Terminer la campagne ne vous prendra ainsi que 6 heures de jeux.
Les développeurs permettent néanmoins de prolonger le plaisir grâce un mode vous permettant de recommencer une partie avec vos personnages déjà boostés. Ce recommencement est l’occasion de dénicher les 1050 fioles, poèmes et les illustrations planqués dans les niveaux.
La cerise sur le gâteau est bien entendu le mode multijoueur tout simplement parfait. Rendant le jeu encore plus facile, il est toujours agréable de partager cette aventure avec des amis ou comme au commencement, avec des inconnu, et face au mal, nouer des liens forts au nom de l’artefact et de l’avenir du monde de Trine.

Bande Son : Mélangeant des rythmes médiévaux, à des mélodies plus lentes, harpes, flûtes et coeurs transportent le joueur dans une ambiance envoûtante. La bande sonore d’Ari Pulkkinen s’adapte parfaitement à chaque environnements et s’accompagne d’un doublage français convaincant.

Conclusion : Frozenbyte a réussi à faire de son jeu une véritable merveille graphique, une authentique perle artistique qui nous enchante du début à la fin, d’un level design qui nous pousse à profiter des capacités spécifiques de nos trois héros et d’une bande son merveilleuse. Tout ça pour 1200 ms points ! À ce tarif là, pourquoi se priver ! 8)

Ma note : 18/20

[NEWS] Catherine ou Katherine? A votre tour de choisir !

Deep Silver vous laisse décider quelle relation amoureuse vous correspond dans une toute nouvelle vidéo interactive pour le jeu d’action/aventure Catherine !  
Choisirez-vous la séductrice Catherine ou la petite amie de longue date de Vincent, Katherine ?

A travers une série de questions plutôt ironiques, vos réponses refléteront vos choix moraux dans des situations spécifiques et ces choix auront pour conséquences de vous mener vers une relation amoureuse avec Catherine ou Katherine. ;)

Afin d’avoir les sous-titres français, n’hésitez pas à sélectionner la bonne langue comme dans l’image ci-dessous :

Catherine sortira le 9 février en France sur PS3 et Xbox 360. La version Deluxe “Stray Sheep Edition” (contenant un T-shirt exclusif ‘Rave’ que Vincent porte dans le jeu, deux dessous de verre du Stray Sheep Bar, un poster de Catherine en séductrice, disponible exclusivement dans cette édition deluxe, le tout dans une boîte à pizza du Stray Sheep Bar) sera disponible en même temps que la version standard.

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download