[TEST] Super Monkey Ball : Banana Splitz sur PS VITA

Les petits singes de Super Monkey Ball sont présents sur tous les supports vidéo-ludiques mais,… ils n’avaient pas encore roulé leur bosses bulles sur la PS VITA. Cette fois, c’est fait, ils déboulent à toute berzingue sur la petite dernière de Sony pour la chasse à la banane dans une version intitulée : Banana Splitz ! 8)

Scénario : Rejoignez AiAi, MeeMee, GonGon et Baby pour une grande aventure à travers le temps et l’espace ! Dans votre sphère, testez vos reflexes à travers plus de 100 niveaux répartis sur des mondes grisants faits de terre, de bois et bien d’autres…

Graphismes : L’univers exotique, coloré et enfantin de la saga est de retour et personne ne s’en plaindra ! Banana Splitz est beau et soigné. Une des particularités visuelles de Super Monkey Ball, c’est le nombre important de couleurs affichés à l’écran. Cet épisode n’échappe à la règle avec une grosse palette de couleurs dans des tons parfois très flashy. Les designers se sont montrés inventifs en nous proposant des circuits variés et souvent bien tordus. On note aussi un effort au niveau de la profondeur de champ, la richesse des décors et des animations. On regrette néanmoins une caméra prennant parfois des angles douteux entraînant des chutes mortelles, ou encore les temps de chargement un peu trop longs.

Jouabilité : Super Monkey Ball : Banana Splitz reprend le concept de base existant depuis le tout premier épisode. Le but du jeu est d’emmener un singe enfermé dans une boule le long d’un parcours tortueux et bourré de précipices. Si finir le parcours est votre but principal, ramasser les bananes sur la route est tout aussi important, non seulement pour votre score, mais aussi pour engranger quelques vies supplémentaires. En guise de contrôles, le joueur peut opter pour la traditionnelle et efficace utilisation des sticks analogiques de la console. Il faut d’ailleurs souligner que le jeu se montre réactif et très précis. Les plus téméraires, eux, choisiront la détection de mouvement. Il convient alors d’incliner la console pour vous déplacer. Mais attention,… car dans ce cas le jeu n’en devient que plus corsé !

Durée de Vie : Super Monkey Ball : Banana Splitz propose plus de 100 niveaux répartis dans cinq univers différents ! Précisons aussi que si les premiers parcours restent très accessibles, la suite se corse rapidement. À cela s’ajoute 8 mini-jeux dont les très appréciés Monkey Target et Monkey Bingo. Le titre arbore un éditeur de niveaux inédit ! Ce dernier fonctionne de manière originale puisqu’il suffit de prendre une feuille et un stylo, et de tracer des formes simples. Prenez ensuite votre œuvre en photo grâce à la caméra de la PS VITA, puis secouer la console. Plus vous agitez la machine, plus le niveau obtenu se révèle complexe. Bon, ok…, le résultat se montre parfois un peu surprenant par rapport aux formes que vous avez prises en photo, mais il faut avouer que le concept est amusant. Libre à vous de partager vos créations avec vos amis, grâce à la liaison sans fil de la console. Pour finir, le multijoueur en ligne propose aux joueurs de faire la course entre eux, depuis n’importe où dans le monde et les classements mondiaux (accessible via la fonction GPS) permettent de savoir qui est le pilote de singe le plus doué dans le voisinage. ;)

Bande Son : Super Monkey Ball : Banana Splitz offre des thèmes amusants qui ont le mérite de parfaitement s’associer avec l’univers et l’ambiance du jeu, contribuant même au rythme offert par le titre. Ainsi, lors de phases plutôt dangereuses et risquées, nous pouvons nous retrouver avec une musique plutôt rythmée. D’ailleurs, pour rendre l’ambiance plus stressante, la voix off n’hésite pas à décompter les dernières secondes d’une partie pour faire monter un peu plus la pression et le défi.

Conclusion : Classique, convivial, efficace mais plus difficile que les dernières déclinaisons de la franchise, Super Monkey Ball : Banana Splitz est sans conteste le meilleur épisode de la saga ! Le titre de SEGA propose une centaine de niveaux variés, 8 mini-jeux, un éditeur de niveaux ainsi qu’un sympatique multijoueurs ! Ce qui est sûr, c’est que pour 30€, on est loin de se faire bananer ! :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download