[TEST] Fable : The Journey sur XBOX 360

Après Fable : Heroes, faites maintenant place à Fable : The Journey, le nouveau titre de Lionhead, exclusif à Kinect ! Reste maintenant à savoir si il est vraiment judicieux de transformer cette série célèbre pour ses nombreux choix en un rail shooter… ? ;)

Scénario : Fable : The Journey vous replonge dans l’univers de Fable dans une expérience 100% Kinect en offrant aux joueurs une aventure linéaire, dans laquelle l’attention a été portée sur la narration, sur l’immersion et sur les émotions. L’histoire tourne autour du jeune rêveur Gabriel, l’un de ces marchands itinérants que l’on voit souvent en Albion. Séparé de sa caravane, il croise le chemin de la célèbre Thérésa et, malheureusement pour lui, voit ses souhaits d’aventures se concrétiser…

Graphismes : Le niveau de réalisation de ce « Fable » est en droite ligne de ce que sait faire Lionhead. En fait, la force du jeu tient à la dimension artistique de son univers, à sa cohérence et à son aspect de livre d’illustrations interactif. Les environnements sont somptueux, variés et respectent le style unique de la série. On retiendra en particulier l’effort apporté aux effets de matière comme la boue dans le crin de la jument, qui offre un rendu véritablement impressionnant. Comme d’habitude avec ce studio, les ambiances sont très marquées, enchanteresses quand elles doivent l’être, plus inquiétantes quand c’est nécessaire, une vraie leçon de savoir faire. Naturellement l’animation des personnages et des monstres est à l’avenant. On pourra toujours dire que c’est plus facile d’obtenir un très beau rendu dans un jeu de type « rail shooter », mais encore faut-il le faire. ;)

Jouabilité : Jouable en vue subjective, Fable : The Journey se contrôle et se joue assis (précisons-le) d’un bout à l’autre avec Kinect. Et,… Étonnement, le titre s’en sort plutôt bien. Sans être toujours précis, les contrôles demeurent intuitifs et réactifs. Côté gameplay, on alterne constamment entre deux phases principales. L’une vous met sur la route aux commandes de votre chariot tiré par votre cheval. Histoire de rendre ces balades linéaires un peu plus passionnantes, les développeurs intègrent divers éléments comme slalomer entre des obstacles, ramasser des orbes à des vitesses spécifiques, fuir le danger dans des cavalcades effrénées (ok, ok, je m’enflamme là!) ou même repousser des ennemis. Ponctuellement, des aires de repos permettent de soigner, nourrir et abreuver Seren (votre cheval) avant de repartir. Les secondes phases se déroulent à pied dans ce que l’on peut qualifier de  rail shooter. Votre perso acquiert tout au long de l’aventure divers sorts à améliorer : bouclier, lasso, salve d’éclairs, boule de feu ou lance de lumière. Entre la consommation de mana, l’efficacité selon les adversaires (Hobbes, Balverines, Hommes creux…) qui se parent parfois de protections à faire sauter et quelques puzzles, on sent la volonté d’offrir une action variée même si la répétitivité fait inévitablement son apparition.

Durée de Vie : L’intérêt de Fable : The Journey ne se trouve pas dans un challenge, qui, par ailleurs, est presque inexistant, mais dans le simple plaisir de la découverte, d’admirer de superbes paysages, et de passer d’une ambiance à une autre. On se surprendra d’ailleurs à parfois avancer au trot, juste parce que se promener sous les branches d’arbres majestueux est agréable, et qu’il n’y a donc aucune raison de se presser. Un concept pareil est finalement d’une originalité qui peut laisser perplexe l’amateur de frissons, et pourtant ce serait dommage de négliger le plaisir de juste parcourir ce monde pendant une dizaine d’heures. ;)

Bande Son : L’ambiance sonore est remarquable, puisque le doublage en français a été très soigné, avec des dialogues bien traduits et bien joués. La musique divine fait rêver et nous place au cœur de l’action. 

Conclusion : Fable : The Journey est un formidable appel à l’aventure. La progression est équilibrée et la réalisation est véritablement impressionnante. Textures de qualité, univers coloré, modélisations au top, effets spéciaux de toute beauté et voix en français dans une  ambiance remarquable… Sans aucun doute l’un des meilleurs jeux Kinect depuis la sortie de l’accessoire de Microsoft. Et pour une fois qu’il ne s’agit pas d’un jeu de danse ou  de yoga… ;)

One Response to [TEST] Fable : The Journey sur XBOX 360

  1. Bad Tachyon dit :

    Sympa de voir un test objectif qui ne crache pas par principe sur le jeu parce qu’il est compatible Kinect. Je n’ai pas encore pu y jouer comme je voulais, et en plus, j’ai la coordination d’une moule donc je ne suis pas sûr de pouvoir en profiter comme je veux. Mais le peu que j’ai pu voir correspond bien à ce que tu écris. J’ADORE l’ambiance et j’espère bien pouvoir m’y coller un de ces jours.

Répondre à Bad Tachyon Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

design downloaded from free wordpress templates | free Hd wallpapers | free website templates download